Partagez | 
 

 Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 6 Nov 2009 - 13:42

Identité




~ Nom ~
Kurushimeru [kurushimƏru]

~ Prénom ~
Gaiden [gaiden]

~ Âge ~
28 ans (naît le 1er Janvier 1981), en réalité il a 4 000 ans

~ Sexe ~
Masculin

~ Nationalité ~
Anglaise

~ Groupe sanguin ~
A , Rhésus positif

~ Race ~
Ange déchu

~ Alignement ~
Mauvais



Heaven


~ Date d'arrivée dans la ville ~
1er Janvier 2009

~ Métier ~
/

~ Camp ~
Ombre

~ Groupe de l'ombre ~
Bras droit (?)



Technique de combat


~ Armes ~
Katana

~ Pouvoirs ~

  • Possibilité de voyager dans le temps (uniquement le passé) : néanmoins, chaque voyage lui fait perdre quelques plumes, ce qui le rapproche des enfers ... Par ailleurs, après avoir été déchu, il lui fut dans l'incapacité totale de pouvoir agir lorsqu'il y retourne.

  • Lecture des pensées : cela lui demande quelques secondes de concentration, néanmoins il peut être capable de sonder l'esprit d'un ennemi afin de connaître ses plus profonds secrets. Cet technique est néanmoins inutilisable en combat, car la concentration qu'elle requiert implique que l'ennemi est immobile.

  • Régénération accrue : La capacité de régénération de l'ange est une chose incroyable. Les blessures légères auront tendance à se régénérer instantanément, tandis que les blessures graves l'immobiliseront tout au plus une quinzaine de jours.

  • Pouvoir lié à la race : Vol ; du fait de ses deux imposantes ailes qui sont implantées dans son dos, Gaiden à la possibilité de voler, et cela, même en combat. Bien que demandant des ressources importantes, c'est un atout de poids non négligeable qui lui permit de sortir vainqueur de nombreuses batailles par le passé.

  • Pouvoir lié à la pierre : Lorsque l'hôte possède le corps de Gaiden, il peut manipuler ce que son adversaire voit : se rendre invisible, sa plus grande peur ... Puisqu'il s'agit uniquement d'une manipulation de la lumière environnante. Combiné à la lecture de pensée, et si l'adversaire est immobilisée, Gaiden peut alors montrer l'illusion de sa plus grande peur à son ennemi.



~ Point fort et point faible ~
Le principal point faible de Gaiden réside dans le fait qu'il n'aime pas user de la violence, ou seulement contre des adversaires de valeurs. Il aura tendance à sous estimer les capacités de son opposant, ce qui pourrait lui être nuisible. Par ailleurs, l'utilisation de chacun des pouvoirs demande une concentration considérable, et donc un temps de récupération accrue (pallié en partie par son pouvoir). Ce qui est un point fort est également un point faible, son temps de sommeil étant répartie de manière étrange, si le combat tombe au beau milieu de la phase de sommeil du jeune homme, ce dernier sera totalement inefficace ...

Le point fort de Gaiden est sa défense hors du commun, ajouté à une endurance extraordinaire, lui permettant de faire durer le combat des heures. Soit dans un cas l'ennemi se fatigue, soit le temps lui permet de découvrir la faille adverse. En effet, son temps de sommeil se répartissant de manière très spécial (trois jours d'éveil complet, pour un jour de sommeil complet), lui permette de faire durer le combat.

~ Technique de combat ~
Pour la plupart il s'agit simplement de l'utilisation des compétences qu'il possède. Au cours de son existence, il passa par le Japon, et vécut durant plusieurs dizaines d'années au sein d'un groupe, apprenant leur coutume, leur croyance, mais profitant également de leur légendaire maniement du katana. Cependant, Gaiden est plutôt quelqu'un de défensif, préférant un combat non sanglant, où il trouvera la faille de son opposant. C'est ainsi qu'au fil du temps il développa son propre art samouraï, et allia la perfection défensive, la rapidité offensive, et l'intelligence du combat.



Compétences


~ Force ~ 7
~ Défense ~ 10
~ Magie ~ 3
~ Endurance ~ 9
~ Vitesse ~ 6

Descriptions


~ Histoire ~

Chapter One : Prélude

Pour pouvoir comprendre ce dont nous allons parler par la suite, il faut avant tout se plonger dans le passé. Revenons aux alentours des années 1850. John Carroway. Cet homme peu connu est néanmoins fort influent dans les alentours de la capitale écossaise. Non content d'accroître la puissance de sa famille, John était un homme ambitieux, et désirait plus que tout faire fortune pour les générations futures de sa famille. C'est donc en homme cultivé qu'il parvint dans la prestigieuse Williams and Glyn’s Bank en 1860 alors qu'il n'était âgé que d'une vingtaine d'années. Simple banquier, il manipulait les chiffres avec une habileté rare, et savait faire gagner de l'argent, tout comme en gagner lui même. Après 14 ans de bons et loyaux services, il fut muté à Londres, afin de devenir le directeur de leur première succursale en Angleterre.

Cet homme était un grand père lointain de Kurushimeru. C’est avec lui que tout a commencé, et c’est à cause de lui en partie que notre héros est ce qu’il est aujourd’hui. L’ambition. Le pouvoir. Sautons dans le temps. Revenons aux alentours des années 1960. Le petit fils de John a 59 ans. C’est un homme influant, dans l’ombre des hommes politiques anglais. Il est à l’origine de toutes leurs communications, et c’est en grande partie lui qui s’occupe de donner leurs discours, leurs attitudes, et parfois même leurs choix à ses hommes qui régiront la planète dans le futur. C’est à ce moment là que nous retrouvons le père de Gaiden. Parti étudier au Japon, il est en contact avec des nombreuses sociétés en relation avec son père. Ce dernier est également un homme influant, comme toute la famille. C’est à cette époque qu’il rencontra la mère de Gaiden. Mais nous passerons cette histoire, trop banale pour être contée.

Mais il existe un coin d’ombre. Un secret dans cette famille. La source de leur pouvoir est en fait dû à John Carroway. Cet homme, ou du moins la race qu’il représentait, avait pactisé avec le dieu des enfers lui-même. Il pensait pouvoir tromper les dieux. Mais c’est seulement lui-même qu’il trompait. Et des dizaines d’années plus tard, la famille fut maudite. Gaiden. L’enfant de l’apocalypse. Concentrons-nous maintenant sur des documents perdus.

Dans le fin fond d'un bureau perdu de l'asile, dissimulés dans une imposante caisse, fermée par un cadenas des plus solides, sont conservés des dossiers des cas les plus étranges ayant traversé ce lieu. Parmi eux, l'un possède une mention spéciale, écrite à l'encre rouge : Patient Zéro ... Des tâches de sang ici et là ajoutent un côté sombre, mystérieux, mais envoutant à la fois. La couleur beige du dossier, brûlé par endroit, jauni sur la majorité, atteste de l'ancienneté du document. Pourtant, une fois ouvert, c'est un rapport des plus propres, des pages des plus blanches sur lesquelles sont tapées des mots à l'aide d'une vieille machine à écrire. On peut alors prendre connaissance du dossier médical du patient Kurushimeru ... Au bas de la première page une signature faite avec une plume est visible. Seule la première page est rédigée au moyen d'une machine, chacun des rapports compris dans ce dossiers est manuscrit par le médecin s'occupant de ce cas.


Citation :
Patient n°42-TJ-H

Nom : Kurushimeru

Prénom : Gaiden

Âge : 11 ans

Date d'entrée : 12 Janvier 1923

Date de sortie : 19 Juin 1923

Docteur : La feuille est étrangement découpée , et il est totalement impossible de déceler toutes traces existantes.

Traitements médicals :
  • Premier traitement appliqué : Un traitement médicamenteux à base de d'antipsychotiques qui agissent et bloquent les récepteurs à dopamine et sérotonine, ainsi qu'un accompagnement psychosocial.

  • Second traitement médical appliqué : Traitement plus dur à base de LSD et d'électrochocs

  • Traitement final : "Il n'y avait pas de potion"


Page 1/8

Citation :
Rapport d'entrée du jeune Gaiden Kurushimeru.

Ce dernier semble être parmi nos plus jeunes et nos plus étranges cas de schizophrénies. Entré le 12 janvier de cette année, il semblerait qu'il ait eu une violente altercation avec l'un de ses camarades, qui mena à la mort de ce dernier. J'ai au préalable discuté avec sa mère, son père étant absent, elle a manifesté des comportements anxieux et dépressifs. Je lui ai prescrit quelques anxiolytiques, ainsi qu'un traitement hormonal.

Après avoir enquêté avant l'arrivée du jeune garçon, j'ai pu déterminer un caractère plutôt passif, d'un naturel solitaire, et totalement impassible. Il semble n'avoir aucunes envies, aucuns amusements. Sa maîtresse m'a indiqué qu'il était le meilleur élément de la classe, ne participant néanmoins d'aucune manière. Il n'a aucun camarade, rentre chez lui manger le midi, et possède une attitude extrêmement froide et distante, qu'il s'agisse de la maîtresse ou bien de ses camarades.

Les domestiques m'ont indiqué un garçon extrêmement soigneux et ordonné. Ce dernier semble suivre un rythme bien strict, auquel il ne déroge jamais. Sa mère quant à elle était trop bouleversée pour que l'on puisse en tirer quelque chose. Sans doute pourrais-je avoir un entretien avec elle une fois qu'elle se sera calmée ? Je pense que le retour du père sera peut-être bénéfique pour elle, et je les prendrai séparément afin de mieux définir le sujet.

Gaiden Kurushimeru. 11 ans . Aucun antécédent, ni lui, ni provenant de sa famille. Le 8 janvier dernier, après avoir été drogué par ses petits camarades, qui désiraient lui "faire une blague" , Gaiden s'est mis à réagir de manière violente. Sa maîtresse, qui semblait encore sous le choc de l'incident, m'a appris une chose étrange : le jeune garçon semblait totalement différent, et pas que psychologiquement. Il semblait un peu plus grand, et ses yeux semblaient différents. Il s'est donc attaqué à son "camarade" de classe, ayant eu au préalable une réaction étrange au stimulus de la drogue. Se jetant sur le coupable, Gaiden lui agrippa l'oreille avec les dents, lui chuchotant des paroles - paroles qui me furent divulgué par la victime elle-même "Hello, tu viens de me réveiller, merci ..."- et qui me laisse à penser qu'il s'agit d'un cas de schizophrénie infantile. La victime à perdu une bonne partie de son oreille, et a été frappé à mort jusqu'à ce qu'un professeur de sport intervienne. D'autres ont tenté de les séparer, mais ils furent tous projetés par le gamin, sans doute un effet secondaire de la drogue chez lui.

Le premier entretient aura lieu le 13 janvier, le sujet étant actuellement sous puissant sédatif afin de le maintenir dans un état second. De ce que j'en ai vu pour le moment, c'est un garçon plutôt calme. Avec l'injection des tranquillisants l'environnement dans lequel il est lui importe peu. Il semble être totalement ahuri, du moins son esprit, car son corps est totalement flasque.

Page 2/8

Citation :
Rapport d'entretien du 13 janvier

Aujourd'hui à eu lieu notre premier entretien. Le garçon n'était plus sous les effets des différents sédatifs, toutefois dans un souci de protection, une camisole a été installée, et un garde armé de seringues se tient non loin. La première partie du rapport retranscrira mots pour mots notre entretien.

--- Début de l'entretien ---

Dr.**** : Bonjour Gaiden, je suis le Dr.**** et je suis venu ici pour t'aider. Je suppose que tu dois te souvenir de ce qui s'est passé il n'y a pas longtemps, et ...

Gaiden : Je m'appelle pas Gaiden

Dr.**** : Euh ... D'accord ... Donc je reprends ma courte explication et nous continuerons après. Je suppose que tu te souviens avoir agressé ton camarade de cla...

Gaiden : Ce n'était pas mon camarade ...

Dr.**** : Écoute Gaiden, évite de m'interrompre s'il te plaît, pour le moment je t'explique où nous sommes, ce que nous y faisons, et ensuite nous pourrons parvenir à nous entendre, d'accord ?

Gaiden : Comment nous entendre alors que vous n'écoutez même pas ce que je vous dis ... Je ne suis pas Gaiden. Ce n'était pas mon camarade.

Dr.**** : Alors comment se fait-il que toutes les personnes que j'ai rencontré jusqu'à maintenant me certifie que tu es Gaiden ?

--- Fin de l'entretien ---

Au terme du premier conflit, il semblerait que "Gaiden" ne soit plus présent ici. Je dois pour le moment tenter d'entrer en contact avec celui pour qui il se prend. A la fin de ma question il a tenté de m'attaquer, le garde le neutralisant immédiatement avec le sédatif. Je dois pour le moment continuer mes recherches, le prochain entretien aura lieu dans un mois.

Page 3/8

Citation :
Rapport du 17 février 1923

Après avoir fait quelques enquêtes, et recherches passées, il m'est apparu plusieurs points étranges. J'ai enfin pu avoir une rencontre avec son père, qui semble des plus impassibles. Bien que sa femme lui ait exposé le problème, il semble ne pas avoir réagi au fait que son fils ait été interné, et ce pour une période qui semble bien longue. Le père comme le fils semble être totalement accordé, alors que ce dernier semble avoir été totalement absent de l'éducation et de l'apprentissage de son enfant.

Nous avons diminué la médication, ce qui a eu pour effet de calmer étrangement le comportement de Gaiden. Après avoir été succinctement enfermé dans une chambre, puis réhabilité en société - ce qui a eu pour effet une crise de panique, puisque le jeune garçon s'est attaqué à plusieurs autres patients- , nous l'avons enfermé dans une chambre capitonnée, et lui avons remis sa camisole. J'ai pu convaincre le directeur de me laisser encore une chance d'entretien avec le garçon. Semblant être sous l'effet de puissant sédatif, de la bave coula de sa bouche durant les premières minutes. Puis, lorsque j'ai prononcé le nom de son père, il sembla reprendre conscience de quelques souvenirs.

-- Début de l'entretien --

Dr.**** : Bonjour ... Tu te souviens de moi ?

-- Bref hochement de tête du garçon --

Dr.**** : Bien nous allons essayé de repartir ensemble sur de bonnes bases . Je tiens tout d'abord à te présenter mes excuses pour la dernière fois, je me suis mal comporté. Ton père ...

-- Étrange mouvement des pupilles qui se sont dilatées l'espace d'un instant --

Dr.**** : m'a un peu exposé votre situation . Veux-tu que nous en parlions ?

Gaiden : ... Mon ...

-- Silence pendant quelques minutes --

Gaiden : Il n'a rien à voir dans tout cela. C'est le pouvoir, l'argent, et la corruption qui domine notre monde. Mon ... Conan n'a été qu'un catalyseur, et par la suite je me suis moi même éveillé, enfin grâce à cet imbécile aussi ...

-- Fin de l'entretien --

Gaiden a désiré retourner dans sa chambre après ces paroles. J'ai été légèrement interloqué par son vocabulaire , la connaissance de certains mots, ainsi que le fait qu'il appelle son grand-père par son prénom. Je dois surement focaliser mes recherches en ce point, il est peut-être le moyen de rendre à Gaiden ses facultés.

Page 4/8

Citation :
Rapport d'entretien du 2 Mars

Une chose terrible est arrivée. Je n'ai pas eu la permission de le dévoiler dans le dossier, alors j'ai écrit cela à l'encre "invisible". Que ceux qui liront se passage n'en divulgue pas la moindre information sous peine de se voir maudit par le diable. J'ai eu un nouvel entretien avec Gaiden. Il a subit une violente décharge de l'un des surveillants que je soupçonne depuis peu d'être tortionnaire. Il s'est même mis à me menacer de divulguer des rumeurs sur mon compte, afin de me faire renvoyer de l'établissement. J'ai pourtant tenté d'en parlé au directeur, qui lui aussi m'a parut étrange. Cet endroit devient de plus en plus décadent, les patients semblent tous succomber à d'être maladie, plus physique que morale.

Lors de cet entretien j'ai remarqué un certain nombre de choses effrayantes. Je commencerai ma description par son physique : il semble avoir pris quelques centimètres de taille, et son visage est plus fin. Ses yeux ne sont plus vert comme à l'accoutumée, mais d'un noir profond et terrifiant. Cela ponctue son esprit, mais j'y reviendrai plus tard. Ses cheveux sont également un peu plus long, et son regard m'a semblé pouvoir me transpercer l'espace d'un instant, comme s'il pouvait voir en moi tous mes pêchés. Un sourire carnassier s'affichait de temps à autres sur ses lèvres lorsque je lui parlait des erreurs passées qu'il avait commis.

Suite à cela il a été renvoyé dans sa cellule, sans que je n'obtienne la possibilité de le revoir. J'ai pu rencontrer son grand-père, Conan. Cet homme semble avoir un lourd passé, et bien miséricordieux. Après avoir gardé pendant de longues heures un lourd secret, il m'avoua tout, autour d'un feu de cheminée. Il aurait été frappé par une malédiction, une malédiction issue de Dieu lui même. Selon lui, à cause d'une femme, son corps laisserai place à une diable, qui contrôlerait son corps, ses envies, ses paroles, à sa guise. Son fils semble avoir été épargné par cela, du fait que la malédiction saute une génération.

Il s'agit sans doute de mon dernier rapport ici, car le surveillant se fait de plus en plus pressant et menaçant. Hier j'ai reçu un coup à la tête afin de me persuader de continuer mes recherches. Fait-il partit d'une quelconque organisation ? D'autant plus que je l'ai surpris à lire mes rapports et mes enquêtes sur le jeune garçon. Il semblerait qu'il s'intéresse d'un peu trop près à lui ...

J'ai finalement réussi à fouiller un peu autour de lui. Il travaille bien pour une organisation extérieure au centre. Il semblerait que le cas du jeune garçon soit isolé, et que la cause leur en est totalement inconnue. Par ailleurs il ne se doute pas que leur grand-père fut atteint avant lui, et ils ont donc nommé le jeune garçon d'un titre plutôt funeste : Patient Zéro


Page 5/8

Etrangement, les dernières pages du dossier sont introuvables. A l'emplacement de l'agrafe qui maintient l'ensemble, on peut remarquer que quelques petits morceaux de papiers, semblables aux précédentes feuilles sont coincés. Sans doute quelqu'un les a arrachés. Mais cela soulève un "pourquoi ?" qui restera sans doute sans réponse pour le moment. D'autre dossiers sont présents dans cette vieille malle, et il semblerait que tous aient le même point commun : ils manquent certaines pages à ces dossiers, et étonnamment le jour, le mois, correspondant à la sortie de ces patients n'est pas mentionné, hormis la date en première page. Cependant un autre point peut attirer l'attention du lecteur. Pourquoi donc le nom du médecin qui s'est occupé de ces patients n'est il pas mentionner ? Autre point : quelle est donc cette feuille blanche qui erre seule comme "dernière page" du dossier ? Tant de point soulevant des questions plus qu'étranges. Cet asile semble dissimuler un bien terrible secret, bien pire que celui existant actuellement et faisant sa "renommée" ...


अध्याय संख्या दो : मृत्यु और पुनर्जागरण

La suite des évènements ? Plutôt banale ... Gaiden poursuivit son cursus scolaire, aucun membre de la famille ne faisant état de la situation qu'avait vécu le jeune homme. De par leur influence, les parents de Gaiden supprimèrent toutes traces de son passage, ou bien de l'assassinat qui avait eu lieu des années auparavant. Le jeune homme s'enfermait dans une sorte de mutisme dans lequel il se complaisait à vivre. Il intégra facilement les grandes écoles, non pas grâce à ses contacts, mais tout simplement grâce à ses capacités. Et c'est une nouvelle fois ici que l'histoire bascule. Son doctorat en psychologie en poche, Gaiden ne savait pas réellement quoi faire. Il ne désirait pas se lier à l'espèce humaine, il ne désirait pas faire quelque chose de sa vie.

Pendant ce temps, l'état du grand père de Gaiden déclinait de jour en jour. Cela n'affectait aucunement le jeune homme, mais était l'un des points clés. Son père l'envoya en Inde afin d'y effectuer un séjour dans l'une de leur banque. Bien que n'ayant aucunes compétences financières, Gaiden avait la capacité de réussir à grouper tout le monde autour de lui, et il réussirait sans nul doute possible là où tous les sous fifres avaient échoués .

Acceptant son sort, il vécut alors durant 6 ans en Inde. Les 6 dernières années de sa vie. Une fois sur place, sa vision du monde changea totalement. Il tomba amoureux de la culture, des coutumes, et se mit à vivre totalement comme un Indien. Il se convertit même à l'Hindouisme, apprenant à faire fi de tout ce qui l'entourait, de sa famille. Il devint un homme influent dans la capitale indienne. Pendant ce temps là, en Angleterre, le drame survint : le grand père décima toute la famille. Sa folie eu finalement raison de lui, et c'est un triste soir d'automne que Gaiden devint bien malgré lui l'unique survivant.Condamné à revenir sur les terres de désolation qu'était le manoir où il avait été éduqué, Gaiden se perdit à nouveau. Et l'enquête sur les différents crimes souleva des interrogations. Le dossier mystérieux entourant Gaiden fut déterré, et la police traqua alors le jeune homme. Peu de temps, car il accepta son sort. Son pêché pour lequel il n'était pas totalement coupable, mais que néanmoins la folie humaine apaiserait.

Citation :


"Et c'est donc une dépêche AFP qui nous arrive tout juste, le jeune garçon Gaiden Kurushimeru, qui avait été accusé du meurtre d'un jeune garçon lorsqu'il était enfant vient d'être condamné à mort ... Son exécution sera rendu exceptionnellement publique ..."


Mais la vie ne s'arrête pas là ... 8h18 . L'interminable couloir menant vers la chaise. Les chaînes s'entrechoquent à chaque pas qu'il fait. 5 hommes armés de matraque, de pistolet électrique entoure le jeune homme. Il ne semble pas effrayé. Au contraire, c'est comme une libration pour lui. La prison semble totalement déserte, alors que pourtant, chacun des meurtriers, violeurs et autres condamnés sont présents. Tous craignent l'aura qui se dégage du jeune garçon. Il célèbre à leur manière son départ. Leur silence est si lourd de sens, que c'est presque une libération de le voir partir. Une première grille coulisse. Encore 32 minutes, et il ne sera plus de ce monde. Après chaque pas qu'il fait, son corps semble s'alléger, comme si son âme se préparait déjà à quitter son corps. Il n'a pas peur, il sait que quel que soit le jugement qu'il obtiendra lors de sa mort, il l'acceptera sans détour. De leur côté, les prisonniers semblent retrouver un peu de leur voix,certains balançant quelques mots en direction du jeune homme, qui reste totalement fermé. Une autre personne qui était restée jusqu'à là muette commence à éveiller sa voix. C'est un moine hindouiste. Quelques chants viennent rompre les pas des gardes, le bruit des matraques sur leur pantalon. Plus qu'une porte, et il atteindra finalement son exécutoire . Les 5 hommes l'accompagnant stoppe un moment. Comme pour profiter de cet instant. L'un d'eux affiche un sourire sadique. Le plus petit d'entre eux s'approche de Gaiden. Ce dernier lève les mains vers lui, et attends. L'homme a peur. Cela se ressent. Et ce sent. La sueur sur son front perle de manière abondante, ses gestes sont imprécis, et tremblant. Il a du mal à trouver le trou des menottes. Gaiden tente un geste d'aide, mais il se ravise rapidement lorsque l'un des hommes -le plus massif- pose sa main sur son épaule. Il ne servirait à rien de prolonger son moment ici. Autant coopérer. 8h35. Son corps s'allège davantage, physiquement cette fois-ci, il ne porte plus ni chaîne ni menotte. La porte grince longuement lors de l'ouverture. Une ondée vient frapper le visage de Gaiden, qui prend une grande inspiration. Il sent sa libération proche. Le soleil l'éblouit alors, et une fois qu'il peut voir clairement, c'est une bourrasque bruyante qui parvient alors à ses oreilles. Sur la gauche, quelques journalistes prennent des photos. D'autres filment les derniers instant du "meurtrier génétique", comme l'avait dit les journaux. Sur la droite, d'imposant panneau, brandit par des partisans de la mort du jeune homme annoncé que le monde se porterait mieux sans lui. Il souria intérieurement. Sans doute ignoraient ils que le monde se porterait mieux sans toute la race humaine. Enfin, un petit groupuscule, quasi invisible regardait le jeune homme avec de la pitié. Ne vous en faites pas, je serais mieux où je serai, pensa-t-il un instant. 8h40 . Le brouhaha diminue petit à petit. La voix du moine se fait plus âpre. Assis sur la chaise, deux hommes sont affairés à installer tout le matériel. Chacun de leur geste est précis et minutieux. Gaiden s'émerveilla de voir le travail d'artisan qu'effectuait ces deux personnages. 8h49/ Plus un bruit dans l'auditoire. Tout le monde regardait à présent celui au centre de toutes les attentions. Beaucoup de regards avait changé. De la compassion. De la pitié. Toutes sortes de sentiments s'entremêlaient. Gaiden laissa son audition s'accrocher à la voix du prêtre. 8h50.

"Part mon fils, tu seras ..."

Chapitre Trois : You will be an Angel, Son



~ Caractère ~

Côté pile
Etrangement il est assez proche de la psychologie de son père, et il semblerait que son subconscient l'est pris pour modèle. En effet, de nature plutôt solitaire et assez discrète. Se liant plus que difficilement aux autre, c'est un jeune homme curieusement attractif, et bien qu'étant de nature introverti, les gens viennent souvent lui parler. Etant misanthrope au possible, il ne supporte pas la nature profonde de l'homme, et fait preuve d'une hypocrisie parfaitement dissimulée lorsqu'il est en société. Il s'adapte habilement aux personnes qui l'entourent, mais préfère converser avec des gens de son rang, et de sa qualité linguistique. En effet, s'il se retrouve face à des gens ne manipulant pas les mots à leur juste valeur et préciosité, il s'empresse avec un plaisir latent à replacer ces basses et niaises personnes où elles doivent être. N'ayant pas peur des conséquences, puisqu'il est aussi lettré qu'habile de son corps pour se défendre.

Ayant une attitude plutôt hautaine, la culture que possède ce jeune homme est plutôt impressionnante, et elle prouve que sa prétention n'est pas mal placée. De par son éducation plutôt aristocratique,Gaiden est habitué à commander aux faibles. Cependant, malgré cette assistance durant son jeune âge, il est totalement indépendant et ordonné, voir un brin maniaque. En fait, il faut s'exprimer correctement, il ne supporte pas que l'on touche à ses affaires. S'il prend quelqu'un à y toucher , malheur à lui . Néanmoins, ce n'est pas un violent. Il restera impassible, et s'arrangera pour vous faire payer votre faute de manière plus subtile. Il n'est pas violent physiquement, mais plutôt moralement, et les mots sont une arme des plus puissantes, surtout placés dans sa bouche.

Étant totalement impassible physiquement, il l'est également moralement. Aucun évènement ne le fait réagir. La mort d'un proche n'a aucune conséquence sur son être. Il semble être en constance apaisement. Même lorsqu'il s'amuse à rabaisser une personne, qu'il s'agisse de son rang, de son statut, ou bien de sa manière de parler, sa voix reste totalement neutre et seuls les mots qu'il emploie permette une partielle compréhension de ce qu'il tente de faire ressentir.

Enfin, en ce qui concerne ces "amours", et les femmes en général, il ne prête pas réellement d'importance primordiale à la présence d'une femme à ses côtés. Lorsqu'il fut à l'université, il était comme il vous l'a été signalé plus haut, un garçon parfois prisé des jeunes filles. Il a du avoir deux, voir trois relations, qui ne furent pas des relations réellement importante pour lui. Il s'agissait plutôt pour ce jeune homme de découvrir partiellement la psychologie féminine. C'est sans doute à cet époque qu'il est tombée amoureux de cette matière. Pour conclure, on peut donc dire que Gaiden, bien qu'étant froid et distant, peut s'avérer être un homme de bonne compagnie.


Côté face
Totalement opposé à son premier être Sakasa comme il se fait appelé nous offre une personnalité des plus extraverti, amusante, et vraiment attirante. C'est sans doute lui qui donne cet attrait à la personnalité "pile" de Gaiden. D'un naturel plutôt sadique, c'est un homme plutôt étrange qui nous est offert par cela. En effet, dragueur, et plutôt bon dragueur, il est amoureux des femmes en général, et s'amuse à faire tomber sous son charme certain la plupart d'entre elles. Véritable amoureux de la poésie lyrique, c'est un homme plein de qualité de prime abord.

Néanmoins, lorsque ce monstre s'éveille, c'est souvent pour commettre des atrocités que le jeune homme ne serait pas capable d'offrir. En effet, et bien qu'il soit un homme plein de bons sens, de paroles suffisantes, et d'un physique qui en impose, il s'avère que la présence de Sakasa soit quasi obligatoire à l'existence du docteur. Comme nous l'avons dit, d'un naturel sadique, il n'hésite pas à commettre des meurtre, et souvent en utilisant ses mains comme arme, sa bouche comme inquisiteur. C'est sans doute également grâce à cela que le garçon possède une répartie des plus affirmée, puisque au fil du temps, la frontière séparant ses deux être s'est fait plus mince jusqu'à ce qu'ils cohabitent dans ce corps, profitant des qualités de l'un chez les défauts de l'autre.

Ce Sakasa, au lieu d'afficher son orgueil à outrance de manière hautaine, préfère allègrement être rustre et primaire. Affichant ses convictions de manière agressive, il ne prend aucune manière pour exprimer ses remontrances envers quelqu'un, choquant la majorité.



~ Apparence physique ~

La première chose qui nous frappe chez ce jeune homme est la couleur de ses cheveux. En effet, malgré son jeune âge (28 ans), ses cheveux se dégradent du gris clair au blanc cassé. Il semblerait qu'il possède cette anomalie depuis sa naissance et que cela fut le fruit de nombreuses questions de la part des enfants avec qui il fut. Souvent cela lui a provoqué quelques altercations, sans grandes conséquences. Lorsqu'on le voit pour la première fois, les gens sont souvent surpris, et il attire facilement le regard d'autrui. Cela a également pour conséquence une accentuation de son charisme naturel. Afin d'attiser sa présence, Gaiden a laissé ses cheveux poussés jusqu'à ce qu'ils tombent au niveau de son cou. Enfin, il a placé une mèche près de ses yeux, d'un vert profond, provoquant une glaciation de tous ceux qui croisent sa route, et encore plus son regard.

Son regard, venons en. N'ayant, et n'ayant jamais eu , de problèmes visuels , le jeune psychologue ne protège pas ses yeux au moyen d'un quelconque artifice. D'une couleur que rare personnes possèdent, et qu'encore moins ont vu, ses yeux d'un vert étrange semble parfois virer au noir lors d'étranges évènements. Mais au delà de son simple regard, c'est son expression faciale qui tend à glacer le sang de tout ceux qu'il regarde. En effet, ses paupières à moitié fermées en permanence, il n'en est pas moins totalement réactif à tout ce qui l'entoure, et témoigne des réflexes assez impressionnant lorsqu'un objet ou une personne tombe à proximité de lui.

Son nez fin, surplombant une fine bouche à la dentition parfaite donne des traits féminins à ce jeune doctorant, le tout accentué par une mâchoire peu développée. L'ensemble s'accorde néanmoins dans une parfaite harmonie équilibrée, et nul ne doute de la masculinité du jeune homme malgré cette description. Toutefois, sa taille, sa corpulence et sa charure témoigne néanmoins d'une réelle masculinité.

Ayant hérité de la taille assez imposante de son côté paternel, c'est du haut de ses 185 centimètres que Gaiden a dominé sa promotion de psychologue. Plutôt sportif, sa façon plutôt "médical" de s'habiller trompe néanmoins celui qui le regarde, puisqu'il apparaît filiforme. Ayant été un tennisman assez important dans le tournoi universitaire (il a remporté trois fois le championnat) , il a su conservé un physique à son avantage, étant même idolâtré par certaines jeunes filles pendant ses études. En ce qui concerne sa pilosité, son génome a été influencé par celui de sa mère. En effet, étant italienne d'origine, il a un naturel teint mat , et un grain de peau quasiment parfait : pas besoin d'hydratation, ni de gommage. Par ailleurs il se rase tout les matins, afin d'avoir une peau douce en permanence, obsession qu'il a également obtenu de sa mère.

Sa démarche est pareille à sa voix : plutôt sûre, monocorde, et assez imposante. Cette démarche unique lui permet d'être reconnaissable à ses pas assez lourds parfois, mais pourtant qui sait imposer la terreur de ce qui y sont habitué. Sa voix, lorsqu'elle se fait entendre, suffit à elle seule à imposer le silence dans une salle bondée et bruyante sans qu'il ne l'élève davantage que nécessaire. Ajouté à cela une odeur très légèrement parfumé qui envôute très souvent les jeunes femmes, il n'en cependant pas à outrance. Ainsi, seul ceux qui croisent son chemin ressente cette agréable odeur, assez unique en son genre. Il faut dire qu'il est assez soigneux de son apparence.

Enfin, son "style" vestimentaire est vraiment personnel. En effet, de par son voyage vers les pays bouddhistes, Gaiden a su mélanger les genres afin de se créer une allure qui lui est propre. Conjuguant le noir et le blanc cassé afin de s'accorder avec ses cheveux, il porte un pantalon en toile noir. Surmontant ce dernier, un fin gilet -noir lui aussi- permet de lutter contre les fraîcheurs de son environnement, fardé sous un veston noir en coton . Enfin, dissimulant le tout, un tissu à mi chemin entre la blouse et la cape lui permet d'arborer son côté médical. Enfin, ne les quittant que pour dormir, des bottes assez lourdes, ayant des fermoirs en acier. Étant dissimulées sous son pantalon, peu savent qu'il s'agit d'outils d'un cordonnier asiatique.


Préférences


~ Ce que votre perso aime ~
Le silence , la nourriture, le pouvoir, la reconnaissance . Lui même.

~ Ce que votre perso n’aime pas ~
Les humains, Dieu, le bruit.

~ Lien familiaux ~
Aucun, il est le dernier descendant de sa famille.

~ Animal possédé ~
Aucun

~ But ~
Spoiler:
 

~ Autres renseignements ~
/

Renseignements complémentaires


Comment avez-vous découvert le forum? Par Takai Jiki
Votre niveau en RPG? Plutôt bon je pense
Rang souhaité Bras droit du leader de l'Ombre
Quelle est la mascotte du forum? Vu par Jiki


Dernière édition par Kurushimeru Gaiden le Ven 6 Nov 2009 - 22:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 6 Nov 2009 - 14:24

Bonjour, bonjour !

Bon, petit topo, donc :
  • Pourvoirs :
      - les pierres et les personnages sont entièrement indépendants l'un de l'autre, les esprits apparaissant de manière physique ils ne peuvent pas prendre possession de ton corps.
      - du coup il va te falloir revoir les points forts et points faibles de ton perso.
      - sinon ben... les deux autres pouvoirs sont validés.

  • Compétences :
      - tu ne peux pas avoir 0 sur une compétence le niveau minimum est 1.
      - nouvelle qui devrait te réjouir, tu n'as pas 20 points à répartir mais 35 !

  • Caractère :
      - rien.

  • Physique :
      - Jiki va finir par vouloir te violer... -_-' m'enfin ! ^v^'


Hâte que tu aies fini cette fiche, j'attends ton histoire avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Dim 8 Nov 2009 - 17:52

Histoire géniale je veux lire la suite ! >_<'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 20 Nov 2009 - 10:34

Ce serait bien que tu donnes un signe de vie : ta fiche va finir par être classée. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 20 Nov 2009 - 11:22

Oui désolé, j'ai pas mal de projets en ce moment, je suis un peu débordé ... J'essaie de finir dès que je peux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 20 Nov 2009 - 12:08

Sinon, conclut vite et poste la fin de ton histoire dans la partie création, ou dans les "journaux intimes de ton personnage". Ca te permettra d'être validé et de ne plus risquer de voir ta fiche supprimée.

Sinon vient régulièrement, on saura que tu t'intéresses au forum.


Au fait, le bras droit de l'ombre est pris. C'est moi. =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 20 Nov 2009 - 12:51

*hésitait entre édité le post à Luka ou à poster*

Je t'invite donc effectivement à finir ta fiche au plus vite.
Comme l'a dit Luka avec délicatesse :p elle va être nommée Second sous peu, car je ne pensais pas te voir revenir et vous étiez deux sur ce poste.
Cependant ne change "rien", si ce n'est de ne pas dire quel poste tu occupes, et si tu l'acceptes, je te proposerais quelque chose qui correspond à ton personnage.

Bonne écriture et à bientôt dans le rp j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Yoruneko Shio
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Bon
Nombre de messages : 101

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   Ven 18 Déc 2009 - 7:12

Attention, la fiche sera classée d'ici peu sans signe d'activité ! Ce serait dommage de perdre tant d'efforts, non ? ^^'

Bon, je ne te cache pas que j'aime pas les gens qui prennent des avatars d'Allen (caprice perso, lorsque j'ai créé Shio il y a des années j'avais commencé avec un skin d'Allen alors j'ai toujours l'impression de me faire piquer un copyright... stupide pas vrai ? XD), mais je suis impressionné par la quantité d'écriture fournie. Par contre, 4000 ans, ça fait peut-être un peu beaucoup, dans la nouvelle version des Races les Anges/Déchus/Démons sont pas immortels (l'étaient-ils seulement tout à fait dans les anciennes races, d'ailleurs ? O.o), même si on peut considérer qu'ils ont une durée de vie de l'ordre de plusieurs siècles. D'autre part, les Anges et Anges Déchus n'ont techniquement rien à voir avec l'Enfer. Pour des soucis de simplification scénaristique et de cohérence globale, même les origines des Démons sont floues (certains viendraient bel et bien de l'enfer, d'autres naîtraient de la même manière de les Anges, etc...).

Voici en avant première la nouvelle version des Anges et Anges Déchus (j'ai finis les dernières races cette nuit, j'attends juste de voir si tout le staff est ok avant de mettre tout en ligne). J'espère simplement que ça ne va pas t'obliger à tout refaire, ce serait sincèrement dommage, mais si mon idée sur ton niveau est juste, t'adapter ne devrait pas être un problème pour toi.

Citation :
-Anges
Envoyés des Cieux, Messagers des Dieux, Élus d'anciennes prophéties ? Rien de tout cela ! Les Anges naissent de façon aléatoire, le plus souvent dans des familles d'humains tout ce qu'il y a de plus normaux, et leurs puissance magique se réveille après quelques années, de façon plus ou moins brusque, tardive et inopinée pour chaque individu. Des ailes blanches apparaissent dans leur dos, et un potentiel énorme se libère en eux. Ces individus sont appelés "Anges" d'une part à cause de leurs ailes, certes, mais aussi parce que cette puissance ne s'éveille généralement que chez les personnes dotés de grand cœur, qui sont le plus souvent des modèles de générosité ou de bienveillance. Sans pour autant taper forcément dans le "culcul" (note de l'auteur, faute de meilleur terme...), ils sont donc en quelque sorte l'image même de la pureté d'âme, qui est la source de leur pouvoir aussi bien que le prix à payer pour lui.

Pouvoir Racial : Avatars Célestes.
Les Anges disposent pour une large majorité d'entre eux d'une paire d'ailes dans le dos, qu'ils peuvent faire apparaître ou disparaître à volonté et qui leur permet bien entendu de voler (après, on est doué, ou on l'est pas).

Stats : 30pts


-Anges déchus
Lorsqu'un Ange sombre dans le désespoir, qu'il renie ses convictions, ou encore qu'il commet un crime par rapport à ses valeurs, alors son pouvoir subit une violente altération, qui se répercute généralement sur sa personnalité entière. L'Ange devient une créature sombre et désabusée, au pouvoir d'autant plus grand qu'il n'est cette fois plus entravé par des valeurs morales. On appelle ce genre de créature, fort heureusement relativement rare, des "Anges Déchus". Sans être forcément maléfiques, ils sont imprévisibles et taciturnes, pour la plupart égocentriques, souvent froids et associables. En bref, à l'opposé de ce qu'ils étaient avant de sombrer dans les ténèbres. Cette forte altération se ressent également dans l'apparence physique de l'ancien Ange, notamment sur ses ailes qui s'assombrissent, ce qui fait qu'on les confonds (à tort) avec les Démons.
Note : Les Anges Déchus sont une race rare et puissante, même par rapport aux Anges et aux Démons qui sont déjà au-dessus du lot. De fait, seules les fiches impeccables et irréprochables, ainsi qu'un très bon niveau de RP, seront demandés pour les nouveaux joueurs voulant jouer un personnage de cette race.
Note 2 : Il est possible pour un personnage Ange de passer Déchu en cours de RP. Cette déchéance apporte +5 points de Compétences au perso, pour représenter la "libération" des pouvoirs de l'Ange n'étant plus scellés par des principes et des valeurs. Dans ces conditions, il est évident que ce changement de classe ne peut se faire que, et uniquement que sur autorisation administrative (il vous faudra l'accord d'au moins 1 modo et 2 admins), et nécessitera un RP en béton digne de ce nom. Un Ange ne tombe pas en Déchéance si facilement ! ^^

Pouvoir Racial : Avatars Célestes Sombres.
Etant à l'origine des Anges, les Déchus ont conservé leurs ailes, mais celles-ci se sont assombries lors de leur déchéance, affichant à présent une teinte variant du gris au noir, allant parfois dans des couleurs sombres et mauvaises telle que le pourpre.

Stats : 35pts

A savoir : un Pouvoir Racial est une capacité passive propre à la race du perso et ne compte donc pas comme un choix de pouvoir personnel. Ça te libère donc un pouvoir.


PS : j'te cache pas que si les Déchus te plaisent plus, tout d'un coup, j'vais pas me plaindre, je pourrais garder le monopole de la Race ! xD
bon allez, moi j'vais dormir, j'vaux plus un clou, là. u_u

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/civils-f3/ryu-o-shio-validee-t1371.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kurushimeru Gaiden [Ange déchu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archives des présentations persos-
Sauter vers: