Partagez | 
 

 Chapitre premier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Chapitre premier [10/05/2010]   Lun 10 Mai 2010 - 13:10

Lundi 10 mai 2010

Notre voyage vers le Pas-de-Calais a débuté ce matin vers 10h. J’ai dit adieu à mes amis, et notamment aux pères Monnier et Leblanc, ainsi qu’à ma ville natale, Bordeaux. Plus de huit cents kilomètres la sépare de Heaven, la ville maudite, et nous devrions y arriver avant la nuit. C’est un vieil ami de l’archevêque de Bordeaux Monseigneur Darcis qui conduit la voiture. Il retourne à Boulogne-sur-mer, une ville voisine, où se trouve sa résidence principale, et a accepté de me déposer à Heaven sur le passage.

Arthur Lang, il se nomme ainsi, connait bien la région et les nombreuses rumeurs qui circulent sur Heaven. La plupart parlent de fantômes, de démons, de disparitions… Selon l’une d’elle, des esprits démoniaques ont pris le pouvoir sur la ville et s’amusent à faire s’entretuer les humains, simples marionnettes de chair à leurs yeux. Cependant, certaines personnes se refusent à croire à une quelconque manifestation paranormale. Elles expliquent les disparitions par des meurtres car, selon elles, Heaven est en fait un vaste repaire de bandits, d’assassins et de gredins en tout genre. Les gens, terrorisés, s’inventent donc des histoires à dormir debout.

Quoi qu’il en soit, je sais que Monseigneur Darcis est bien informé et j’ai confiance en lui. Mais je me demande si la situation à Heaven est vraiment si grave qu’il le dit. Est-ce réellement possible qu’une ville entière soit hantée par des milliers d’esprits malfaisants ? Que les démons, et autres créatures du Mal la parcourent sans peine ? J’ai vraiment du mal à concevoir cela. Mais si tel est le cas, je me devrais de combattre les forces du Mal et ce sans trembler.

Nous avons passé Poitiers, puis Tours et nous sommes arrêtés une demi-heure afin de nous restaurer quelque peu. Je n’ai jamais voyagé aussi longtemps et aussi loin. Le nord, c’est vraiment tout au nord !
Le fantôme d’une vieille dame est venu me parler pendant le repas. Elle ne savait pas qu’elle était morte. Cela peut paraître idiot, mais de nombreuses personnes n’acceptent pas cette réalité et n’en prennent pas conscience. J’ai su trouver les mots pour ne pas l’affoler et lui faire traverser le voile du royaume éternel. Elle semblait si joyeuse à l’instant où elle a disparu vers la lumière. Je voudrais tant connaître cette félicité mais ma mission sur Terre n’est pas encore terminée, bien au contraire.

Après avoir dépassé Le Mans puis Rouen, nous voilà à hauteur d’Abbeville. Nous ne sommes plus bien loin de la destination de ce voyage.


Faram déposa son stylo, referma son carnet, et se massa le front. Ecrire faisait passer le temps plus rapidement mais lui donnait de terribles maux de tête. Il ferma les yeux quelques instants pour se reposer.

- Mon père, dit la voix d’Arthur Lang, réveillez-vous, nous y sommes.

- Je... Je me suis endormi ? s’étonna Faram.

Il bailla.

- On dirait bien que oui ! Ce voyage a dû vous épuiser.

- Où sommes-nous exactement ?

Faram regardait par la fenêtre mais il faisait déjà nuit noire. Le voyage avait duré plus longtemps que prévu.

- Devant la base militaire de Heaven, dit Arthur. Depuis une terrible explosion, l’armée a déployé des hommes et contrôle l’accès à la ville.

- Oui, je suis courant. Monseigneur Darcis m’a rédigé un laissez-passer afin que je puisse entrer en ville.

Quelqu’un frappa alors à la vitre du conducteur.

- Qui va là ? demanda une voix forte. Vous êtes sur une zone militaire !

Faram abaissa la vitre de sa fenêtre pour parler au soldat.

- Je suis le père Faram Kamnen, de Bordeaux. J’ai ici un laissez-passer.

Faram tendit une feuille de papier pliée au militaire. Celui-ci l’ouvrit, la lu rapidement, puis la lui rendit.

- Bonsoir mon père, toutes mes excuses mais votre arrivée était prévue pour il y a plus de deux heures. Nous pensions que vous aviez fait halte pour la nuit et arriveriez demain matin.

- Nous avons eu quelques contretemps, en effet, répondit Faram.

- Veuillez descendre du véhicule, je vous prie, je vais vous escorter à pied, dit le soldat.

Arthur et Faram sortirent alors de la voiture. Le chauffeur alla ouvrir le coffre et en retira une grande valise à roulettes, qu’il donna au clerc.

- Merci Arthur, dit ce dernier, vous m’avez beaucoup aider. Mais il est temps de nous dire adieu.

- J’aimerais en faire davantage mon père... Je prierai pour vous, pour qu’il ne vous arrive rien dans cet enfer !

- Que Dieu vous garde mon ami, lui répondit Faram en souriant. Je prierai également pour vous.

Les deux hommes se serrèrent chaleureusement la main avant que le militaire n’entraine Faram vers la ville.

Par-dessus sa soutane noire, Faram portait une longue cape à capuche, également noire, qui le recouvrait entièrement. Sa capuche était cependant abaissée, ce qui laissait à la brise marine le loisir de faire onduler ses cheveux librement. Le soldat, lui, de grande taille, portait un uniforme militaire classique. Il tenait une torche électrique puissante, pourfendant les ténèbres de la nuit.

Ils arrivèrent devant la ville. A cette heure-ci, il n’y avait que quelques vigils qui surveillaient l’endroit. La plupart des militaires se reposaient dans le camp. Heaven se dressait derrière un rempart médiéval érodé par les assauts du temps. La grande porte était flanquée de deux tourelles dont l’une était en ruine.

- Etes-vous déjà entré monsieur ? demanda soudain Faram.

- Eh bien... Non mon père, répondit le militaire. Seuls certains soldats en ont l’autorisation. Mon travail consiste seulement à surveiller la zone.

- Je vois...

Tous deux marchèrent jusqu’à la grande porte. De l’autre côté, Heaven semblait une ville ordinaire, et bien entretenue d’ailleurs.

- Ne vous fiez pas à ce que vous voyez-là mon père, lui dit le soldat. Ce n’est qu’une illusion destinée à nous tromper et à nous piéger. Heaven est tout à fait différente de ce qu’elle laisse entrevoir par cette porte maudite. Vous êtes bien courageux de venir ici de votre plein gré, et ce connaissant la malédiction.

- Une illusion... répéta Faram. Je ne fais que mon devoir, et la volonté du Seigneur.

- Bonne chance mon père.

- Que Dieu vous garde.

Faram fit quelques pas, toujours sa valise à la main, et traversa la porte. L’illusion dont le soldat parlait se déroba alors sous ses yeux. La route devant lui était défoncée, des touffes d’herbes et des fougères sortaient des larges fissures. Pas étonnant puisque plus personne ne devait utiliser cette route depuis la malédiction. Etant donné la noirceur de la nuit et le manque de réverbère en bon état, Faram ne distinguait pas grand-chose, mais certains bâtiments semblaient en piteux état. Il s’avisa alors que venir ici de nuit était une idée vraiment stupide. Il se retourna et vit à sa grande surprise que le monde dont il venait était plongé dans un épais brouillard, comme si dehors, rien n’existait plus.

Faram fit de nouveau face à la ville puis releva sa capuche.
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mar 11 Mai 2010 - 16:51

Bon sang, pourquoi fallait-il absolument que ce bureau reste ouvert 24/24? Personne ou presque ne franchissait les portes de jour, et encore moins de nuit. Les clients qu'elle avait en ce moment étaient surtout des habitants d'Heaven souhaitant changer de domicile, et avec le couvre feu, elle n'en avait aucun... Autant dire qu'elle se faisait royalement chier. Elle avait laissé Liryel chez son père, et appelé une babysitter pour ses deux protégés, qu'elle rechignait à laisser seuls. Certes, il y avait peu de chance qu'avec sa jambe Limbe aille faire la noce, mais bon. Ca l'empêchait pas de s'inquiéter.

*B6, B7, B8*

Lauranna replongea son attention sur la bataille navale en cours. Un jeu qui l'amusait autant que sa soeur, mais bon, elles n'avaient rien de mieux.

*Un coup touché, deux coups dans l'eau.*

Un coup à la porte retenti, et Lauranna sortit voir, laissant sa soeur à l'intérieur, en soutient. C'était juste un soldat qui voulait voir son autorisation d'être dehors après le couvre feu... Franchement, ils n'avaient rien de mieux à faire? Cependant, son intervention tombait à point nommé, puisqu'elle permit à Melody de voir, par dessus l'épaule du soldat une silhouette s'approcher. Lauranna l'avait sentie aussi, mais contrairement à sa soeur, elle ne pouvait pas voir la différence de vêtements.

*Y a un civil qui vient d'entrer dans la ville...*

*A deux heures du matin? Purée, il savait pas quoi faire?*

"Pardon monsieur, j'ai du travail."

Le soldat voulut insister, mais son collègue l'appela, et il laissa donc le champ libre à l'aveugle pour approcher le nouvel arrivant.

"Bonsoir. Je peux vous aider?"


Polie, mais pas folle. Elle s'était arrêtée à distance respectable, des fois qu'il veuille l'attaquer, et le bâton qu'elle tenait devant elle, comme un guide n'était pas uniquement là pour faire joli. Elle se méfiait, quand même. Un type qui se pointe en pleine nuit au travers d'un barrage de soldats pour entrer dans une ville maudite (et franchement, il y avait peu de chance qu'il ne sache pas qu'un truc clochait avec le blocus autour), c'était louche.
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mar 11 Mai 2010 - 22:39

L’attention de Faram fut attirée par des coups donnés à une porte. Il resta immobile et chercha des yeux d’où le bruit provenait. C’est lorsque la porte d’un bâtiment à une dizaine de mètres s’ouvrit, laissant la lumière intérieure s’échapper dans les ténèbres, qu’il put apercevoir l’homme qui avait frappé à la porte, et la femme qui venait de la lui ouvrir. Un instant plus tard, l’homme repartit et la femme, à la grande surprise de Faram, s’approcha de lui d’un pas décidé. En fait, il s’agissait plutôt d’une jeune fille. Elle portait une longue robe noire, et ses cheveux semblaient très clairs. Elle n’était pas seule, une fillette l’accompagnait et marchait à ses côtés.

- Bonsoir, dit la jeune fille. Je peux vous aider ?

Faram leur sourit.

- Bonsoir mesdemoiselles, dit-il. Je suis Faram Kamnen. Un nouvel habitant en quelque sorte. C’est très aimable à vous de m’accueillir par cette heure si tardive. Je... (Il fouilla dans une poche intérieure de son manteau, en ressortit un bout de papier et le lu.) devrais me rendre à la «résidence communautaire». Il semblerait qu’on y est un studio pour moi.

Il rangea le bout de papier.

- Mais je suppose que tout est fermé à cette heure-ci, ajouta-t-il. J’aurais dû attendre demain matin...

Il s’avisa soudain que sa capuche était relevée et qu’il aurait dû l’abaisser en présence de ces demoiselles. Ainsi, il rectifia la chose aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mer 12 Mai 2010 - 8:08

MESdemoiselles? D'accord. L'expression de l'aveugle trahit une légère surprise avant qu'elle ne se reprenne, tandis que celle de Melody était clairement abasourdie. Les gens qui voyaient les esprits n'étaient pas fréquents, et dans le cadre actuel de méfiance qui courrait la ville, elle préférait éviter qu'il soit connu de certains qu'elle était une humaine possédée.

Toujours caché sous sa capuche, l'homme (qui soit ne s'était pas rendu compte que Melo était un fantôme, soit s'en moquait totalement, mais elles n'allaient pas tenter le diable) commença par chercher un bout de papier, avant de parler de la résidence... Il était plutôt pas mal renseigné pour un étranger... Peu étaient ceux qui connaissaient cette propriété de la ville... Et cette formulation... Il s'attendait à être attendu? Elle n'avait pourtant rien vu quand elle était arrivée, et sa collègue ne lui en avait pas parlé... Etrange... Quoi qu'il en soit, elle était de toutes façons chargée de l'accueil des nouveaux arrivants, donc... Et puis, il faisait pas chaud, dehors...

"Non, c'est ouvert toute la nuit... Même si, en règle générale, il n'y a pas grand monde... Venez, par ici."

Précédée de Melody, qui repartit en courant (dès fois qu'il n'ait pas encore compris) vers le bâtiment en préfabriqué, pour se cacher ensuite derrière le compoir, Lauranna indiqua la direction à l'homme, avant de l'accompagner, en marchant à ses côtés (plutôt qu'en lui tournant le dos) vers son bureau. Par précaution, elle limitait autant qu'elle le pouvait son pouvoir, ne disposant que de son bâton pour l'aider.

"Le blocus des soldats est-il fini? C'est bien la première fois que j'ai un client aussi tard..."

Sous cet étonnement feint, elle tentait, bien sur, d'en apprendre plus sur la venue de l'homme. Après tout, n'était-ce pas son boulôt?
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mer 12 Mai 2010 - 9:48

Faram était désormais assis face à cette jeune femme qui, elle, était de l’autre côté de son bureau. Ses cheveux étaient en réalité blancs, et Faram s'était apperçu qu' elle était en fait aveugle et se dirigeait grâce à une canne.

- Le blocus des soldats est-il fini ? demanda-t-elle. C’est bien la première fois que j’ai un client aussi tard...

Faram n’avait pas pensé que sa venue malgré le barrage militaire soulèverait bien des questions. Et pourtant, ça lui paraissait évident maintenant...

- Non, la présence militaire est toujours à l‘ordre du jour, dit-il. Mais Monseigneur l’archevêque de Bordeaux a fait le nécessaire pour que je puisse entrer et me loger en ville.

Faram décida de lui dire toute la vérité. Cette jeune femme lui inspirait confiance et avait eu la bonté de l’accueillir.

- Je suis en fait un prêtre exorciste mandé par l’Eglise pour envoyer les esprits tourmentés au Seigneur, et ainsi faire cesser les possessions. Je doute y arriver tout seul mais... je ferai de mon mieux.

Des gouttes d’eau vinrent s’écraser sur les carreaux de la fenêtre, indiquant aux occupants du bâtiment qu’il pleuvait désormais. Faram regarda l’eau ruisseler quelques instants avant de reprendre la parole.

- Dites-moi, la vie ici est-elle aussi terrible qu’on le dit à l’extérieur ? demanda-t-il. Y a-t-il eu des améliorations depuis l’arrivée des soldats ?

Un éclair zébra le ciel puis un grondement se fit entendre. Faram se fit une joie d’être à l’intérieur et au chaud plutôt que sous la pluie battante.
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mer 12 Mai 2010 - 11:10

Lauranna ferma la porte derrière l'homme, avant d'aller s'installer à nouveau derrière le comptoir, derrière lequel s'était déjà caché Melody. Ainsi donc, le blocus était toujours en place, hein? Visiblement, après l'Etat, c'était l'église qui s'y mettait... Franchement...

Lorsqu'il expliqua le but de sa venue, Melody émit un son étrange, à mi chemin entre l'étranglement et le rire.

*On en avait pas encore, tient... Youpi.*

Le cynisme emplissait les propos de la fillette, de même que l'ironie acide. Elle n'aimait pas les prêtres, et encore moins les exorcistes. Comme les soldats d'ailleurs...

*Melo, tais toi. Il est réaliste, c'est déjà ça.*

Contrairement aux mots prononcés par l'esprit, audibles pour tous les fantômes et (détail qui lui avait échappé) ceux qui les voient, ceux de Lauranna étaient totalement inaudibles, simple message passant par le lien qu'elle possédait avec sa soeur. Lauranna se hata de prendre la parole, pour cacher les propos de l'esprit en culottes courtes.

"Terrible... Ca fait... depuis 2002 que je vis ici, et comme vous le voyez, je suis toujours là... Mais il est vrai que depuis 6 mois, je vois les tensions s'accentuer. Lorsque les soldats sont arrivés, on pensait tous pouvoir quitter la ville, et au final..."


La jeune femme termina sa pharse avec une moue fatiguée, une sorte de "vous devinez ce que ça donne" pas heureux. La jeune femme resta silencieuse une seconde, avant de secouer la tête et de se reprendre. Elle alluma l'ordinateur, et une fois que le bip caractéristique d'arrivée sur le bureau eut retenti, elle commença à pianoter pour ouvrir le programme d'enregistrement.

"Pouvez vous me donner votre nom, s'il vous plait?"
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mer 12 Mai 2010 - 12:42

Ainsi Monseigneur Darcis avait raison sur la gravité du cas de la ville de Heaven. Les craintes de Faram étaient donc justifiées. Et apparemment, l’occupation de l’armée n’avait pas arrangé les choses...
Faram, qui avait entendu la remarque de la fillette cachée derrière le comptoir et dont seul le sommet du crâne aux cheveux blancs était visible, fronça les sourcils quelques instants puis esquissa un sourire. Il ne s’agissait que d’une enfant après tout.

- Kamnen, Faram Kamnen, répondit le prêtre.

La jeune femme pianotait sur son ordinateur. Apparemment, ce n’était pas n’importe qui, elle devait avoir certaines responsabilités vis-à-vis de la ville. Peut-être était-ce, malgré son jeune âge, une administratrice importante. Faram avait eu de la chance de tomber sur elle cette nuit-là. Il aurait très bien pu tomber sur un vampire affamé ou sur une horde d’esprits démoniaques... Il allait devoir faire très attention durant cette nouvelle vie, et notamment à certaines créatures du Mal. Faram n’était pas un chasseur de vampire, par exemple. Ces êtres avaient une rapidité et une force maléfiques qui dépassaient l’entendement humain. Son pouvoir d’immobilisation était, certes, très rapide, mais un contact visuel avec l’ennemi était nécessaire. Or, suivre un vampire en mouvement avec des yeux humains relevait de la prouesse. Sa seule protection face au Mal était finalement la Croix de Saint Benoît (saint patron des exorcistes), médaillon qu’il portait à son cou, sous sa soutane.

- J’imagine que vous êtes toutes les deux parentes, dit-il. La vie doit être difficile ici pour des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mer 12 Mai 2010 - 13:58

Lauranna entra le nom de l'homme dans l'ordinateur, avant de froncer les sourcils. Elle avait vu ce nom quelque part... Elle commença à fouiller dans un dossier.

*Faram, c'est là.*

Elle s'arreta à l'injonction de sa soeur, qui lui lu le message laconique, bien qu'à y regarder, on avait plutôt l'impression que c'était Lauranna qui le lisait en braille.

*Réservation studio 425 Bat B Pour Faram Kannen, arrivée prévue le 11/05*

*Il est arrivé plutôt que prévu...*

*T'es observatrice, dis donc...*

L'aveugle émit un léger claquement de langue réprobateur, tout en maniant son clavier, aidée par les indications de Melody. Qui eut un autre rire sarcastique en entendant le commentaire du prêtre, tandis que sa soeur hochait la tête en réponse à la première question.

*Tellement difficile que les gosses de 5 ans s'y baladent tout seuls... un tab de plus.*


Cette fois, Lauranna laissa glisser, avant de répondre, tout en corrigeant sa saisie.

"Ca pourrait être pire. C'est sur que l'école ressemble plus à une garderie qu'à une école, et que les enfants sont plus fragiles que les adultes, mais l'école comme l'orphelinat sont plutôt bien protégés, et pour le reste... C'est comme pour les adultes, les enfants apprennent vite les règles de base. Vous allez tomber sur un bon studio, je pense. Le bâtiment ou vous êtes situé est situé juste en face du centre commercial, et les voisins sont plutôt gentils... Si c'est bien ceux que je connais... Voilà, donc... Rue des chalands, numéro 36. Le bâtiment B, au quatrième étage... Je vous donne les clefs, le plan de la ville..."


La jeune femme sortit les documents, lança l'impression des formulaires, avant de revenir vers l'homme les papiers à la main.

"Voilà, vérifiez moi ça s'il vous plait, et signez. Vous avez des questions?"
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Ven 14 Mai 2010 - 9:53

Les enfants se baladaient en ville tout seuls ? Voilà qui était bien imprudent. Malgré tout le contexte infernal de Heaven, les habitants s’efforçaient de vivre une vie normale, comme si de rien n’était. Comme si un démon ne pouvait pas les dévorer au coin d’une rue, comme si un vampire ne pouvait pas venir leur extraire tout leur sang durant leur sommeil... Pour ne pas céder à la folie et au désespoir, et ainsi garder une certaine intégrité mentale, les habitants niaient leur condition.

- Mon arrivée était prévue pour demain ? s’étonna Faram. C’est étrange, Monseigneur l’archevêque m’avait pourtant donné cette date. Une erreur de transfert, sans aucun doute. L’appartement est-il loin d’ici ? Je détesterais marcher trop longtemps en pleine nuit, et sous la pluie qui plus est.

En effet la pluie martelait toujours la toiture alors que des grondements célestes se faisaient entendre régulièrement. Faram examina les formulaires que lui tendit la jeune femme. Tout semblait être en ordre. Il signa.

- Je ne suis pas difficile, tant qu’il y a un bon lit, cela me convient parfaitement. C’est une bonne idée que cette résidence communautaire. Les gens doivent se sentir rassurer en étant proches les uns des autres.

Du moins, s’il ne s’agit pas de vampires ou de possédés, songea Faram.

Faram remarqua soudain quelque chose d’étrange. Il regarda l’ombre de la jeune femme sur le mur derrière elle, puis la sienne, à ses pieds (Faram se tenait au-dessous de la lampe), puis l’endroit où celle de la fillette aurait dû être projetée, non loin de celle de sa parente. Vraisemblablement elle étaient sœurs, mais Faram n’en était pas certain. Cette fille n’avait pas d’ombre !

- Vous l’entendez vous aussi ? Est-ce votre sœur ?

Il en était certain, cette fille était en fait un fantôme qui devait hanter sa grande sœur.
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Sam 15 Mai 2010 - 11:32

Lauranna haussa les épaules. De toutes façons, que son arrivée soit prévue pour laveille, le lendemain ou dans six siècles, ca ne changeait pas grand chose pour elle. Enfin, si, demain il serait tombé sur quelqu'un d'autre, et Melo n'aurait pas eu à jouer la comédie, mai bon... De toute façon, elle n'avait pas l'intention de se laisser exorciser...

Elle eut un léger sourire en entendant des propos si... naïfs... C'est ainsi qu'ils lui apparaisaient. d'un autre coté, il ne connaissait peut-être pas l'histoire d'Heaven...

"En vérité, elles ont été conçues ainsi pour des économies d'énergies. Vous avez pu remarquer que vous ne payez pas de loyer. C'est le cas de la plupart des appartements de cette résidence. Ou bien des loyers assez dérisoire. Pour accéder à la résidence, c'est un quart d'heure en passant par le parc, une bonne demi-heure en le contournant... Je serai vous, je contournerai"


"Boh, il peut traverser, hein? J'le fais tous les jours, moi!"


Le sourire de Melody indiquait bien ce qu'elle en pensait: ELLE elle pouvait se le permettre. LUI, c'était pas conseillé. Du tout. Son sourire s'effaca lorsqu'elle entendit la question. Des types qui la voyaient, elle en avait rencontré. La plupart se contentaient de voir une forme floue (souvent aidés par des substances illicites), mais pas des exorcistes... Et jusqu'alors, il n'avait pas paru comprendre, mais là... Fin du jeu...

"Melo rentre."

L'aveugle n'avait pas pris la peine de parler par la pensée, surtout qu'elle ne voulait pas qu'il se méprenne sur les raisons de la disparition de l'enfant. Enfant qui tenta bien de protester d'un "mais..." avant d'être coupée mentalement.

*Eloigne toi. C'est dangereux.*

C'était aussi dangereux pour Lauranna, mais moins, en théorie. Pour l'heure le danger immédiat, c'était l'exorciste, et personne d'autre. La fillette s'éloigna donc traversant sans hésiter le mur, vu qu'elle était découverte.

"Félicitations, vous avez mis... cinq minutes pour découvrir votre première humaine possédée... Ni ma soeur ni moi ne sommes particulièrement dangereuses, mais vous devriez vous méfier..."

Par ses paroles, un peu ironiques, avaient pour but de faire comprendre deux choses à l'exorciste: Un, oui, elle était une possédée, et non, elle n'était pas dangereuse, deux, il allait avoir du boulot... Comme si la discussion était close, la jeune femme tamponna les doccuments, puis en détacha un exemplaire qu'elle remit au prêtre.

"Puis-je faire autre chose pour vous?"

Pas d'aggressivité dans son ton. Elle était redevenue une simple employée... Une simple employée qui lui en collerait une s'il s'amusait à lui proposer (ou à tenter, mais il avait l'air à peu près poli) un exorcisme...
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Sam 15 Mai 2010 - 14:02

La jeune «Mélo» disparut de la pièce au verbe de son aînée. Visiblement, celle-ci se sentait menacée par la présence de l’exorciste.

- Je ne suis pas votre ennemi, mademoiselle, dit Faram. Et rassurez-vous, vous n’êtes pas possédée, seulement hantée. Mais votre jeune sœur n’a plus sa place dans ce monde. Elle serait beaucoup plus heureuse auprès du Seigneur. Je suis bien conscient que c’est difficile de se séparer de quelqu’un qu’on aime, mais, croyez-moi, c’est ce qu’il y a de mieux pour elle.

Faram prit les documents sur le comptoir avant de les placer dans la poche intérieure de son manteau.

- Laissez-moi lui parler s’il vous plait, demanda-t-il. Je n’ai pas l’intention de lui faire du mal ou de l’envoyer de force vers la Lumière. Je voudrais seulement lui parler et comprendre ce qui la retient ici.

Il en était ainsi. Les esprits errants n’avaient pas leur place dans le monde des vivants. En restant sur terre, ils brisaient un fragile équilibre. De plus, les âmes fourvoyées perdaient petit à petit leur humanité jusqu’à devenir maléfiques et dangereuses pour les vivants. Pourtant, à leur mort, certaines personnes refusaient de partir pour une certaine raison qu’ils estimaient plus importante que leur propre salut.

La foudre gronda fortement et les lumières du bâtiment s’éteignirent pendant une seconde avant de se rallumer. Dehors, la pluie n’avait pas perdu de sa vigueur. Si Faram devait marcher dans la rue maintenant, il serait trempé jusqu’aux os. De plus, il lui fallait au moins un quart d’heure, voire une demi-heure pour arriver à son nouveau chez lui. Comme si ça ne suffisait pas, il se trouvait à Heaven, de nuit, où n’importe quelle créature démoniaque pouvait l’attendre au coin d’une rue. Une idée lui vint tout à coup. Et s’il prenait un taxi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Sam 15 Mai 2010 - 15:24

Pas un ennemi... Mouais... Elle y croyait super... Sans parler du seigneur...

"C'est ça... Comme ça elle ira lui mettre son pied au..."

Elle s'interrompit de justesse pour ne pas dire une grossièreté, même si son avis sur la question était assez tranché. S'excusant d'un "désolé" marmonné, l'aveugle repris son calme en rangeant un certain nombre de dossiers, avant de reprendre la parole.

"Parce qu'on a promis toute deux... On ne sortira de cette ville qu'ensemble... C'est aussi simple que ça... Je sais très bien que c'est pas le mieux pour elle, mais je ne l'ai pas poussée à faire ce choix, et vous avez pu constater qu'elle est assez mature toute seule pour savoir ce qu'elle fait..."

Lauranna gardait un ton courtois, mais "quelque chose" lui disait que Melo aurait préféré un avis plus tranchant... Probablement le retour de la petite, avec un "POUSSE TOI CINQ MINUTES!" visiblement horsd'elle...

"Tu sais qu'il t'entend très bien comme ça?"


"RIEN A FOUTRE!"

Bon... Une seconde plus tard, Lauranna avait laissé la place à Melody, qui sortit de derrière le comptoir, vraisemblablement hors d'elle.

"Il est HORS DE QUESTION que je me tire d'ici toute seule espèce de cornichon en robe! J'ai pas envie de laisser mes copains, ma famille et tout le reste tout ça parce qu'un ahurit a décidé que c'était mieux pour moi, c'est clair?! T'as aucune idée de c'est comment et tu veux tout rechanger?! T'es pas mieux que les soldats! Tu juge sans savoir!

A chaque fois qu'elle parlait, elle pointait un index accusateur dans la poitrine du prêtre, tout en lui criant sa colère dessus. Heaven était sa ville, l'endroit où étaient ses amis, sa famille, ceux qu'elle aimait... Lorsqu'elle avait mentionné les soldats, la puce avait prononcé ce mot avec tout le mépris dont elle était capable, bien plus que ce qu'une enfant de 12 ans ne ressend habituellement. De toute façon, toute sa colère était un peu plus qu'un simple caprice d'enfant. Elle ne voulait pas que tout change. Parce que la vie avait beau être dangereuse, elle l'aimait comme ça. Elle ne voulait pas.

*Tu sais que tu t'énerve pour un rien, là?*


"J'VEUX PAS ET C'EST COMME CA!"


Bon... d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Ven 21 Mai 2010 - 12:49

La jeune «Mélo» avait pris possession du corps de sa grande sœur. Devant ses éclats de voix, Faram n’avait pourtant pas cillé, gardant à l’esprit que ce n’était qu’une enfant en colère et effrayée. Quoi de plus normal après tout que d’avoir peur de quitter tous ses repères, et de partir pour l’inconnu ?

- Les soldats ? s’interrogea-t-il. Je ne suis pas ton ennemi et je ne te juge pas. Et je ne vais pas non plus te forcer à quitter cette terre et ta famille. Mais tu dois comprendre que pour un esprit, rester dans le monde des vivants est contre nature et déséquilibre la balance. Ta sœur l’a bien compris et elle aussi ne désire que ton bien.

Faram avait déjà eu affaire à un cas assez similaire. Le fantôme d’un jeune enfant hantait sa mère, qu’il ne voulait quitter pour rien au monde. Les enfants sont particulièrement têtus et seule sa mère avait réussi à lui faire entendre raison et à le rassurer.
Faram le savait, il n’arriverait pas à convaincre «Mélo», seule sa sœur, ou quelqu’un de sa famille le pourrait.
L’exorciste n’envoyait de force à l’Au-delà seulement les fantômes malfaisants. Il se refusait de le faire avec des esprits qu’il ne jugeait pas dangereux.

Il se tut quelques instants avant de reprendre la parole.

- Bien que ta volonté de ne pas abandonner ta sœur à Heaven est louable, ajouta le prêtre, ce n‘est pas la bonne solution. De grâce, libère ta sœur, et calme ta colère.

«Mélo» venait de franchir un certain cap : prendre possession d’un être humain. Était-elle vraiment inoffensive et sans danger ?
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Sam 22 Mai 2010 - 14:03

Ayu n'était pas très sensible à la pluie... Aussi on pouvait voir l'esprit flânant dans les rues sans aucun autre but que celui de marcher... Pour une fois il n'y avait personne pour venir l'importuner, les gens normaux étaient pour la plupart à l'abri, mais Ayu avait prouvé à bien des reprises qu'il n'était pas normal.

Marcher sans rencontrer qui que ce soit mis à part quelques gens pressés de regagner un abri décent perdit vite tout son intérêt... D'autant que si il ne ressentait pas le froid qui devait en toute logique avoir envahi son corps il sentait bien l'effet désagréable de ses cheveux qui dégoulinaient sur son visage et de ses vêtements qui étaient rendus à l'état de vulgaire serpillère.

L'esprit arriva finalement comme souvent en fin de promenade face à l'entrée de la ville et donc à côté d'elle, du préfabriqué qui abritait le bureau d'aide aux logement. L'endroit n'était gère attrayant mais il avait l'avantage d'offrir un abri le temps que la pluie cesse. L'esprit n'hésita donc pas très longtemps et poussa la porte, passant une main dans ses cheveux afin d'en chasser l'eau et se débarrassant de sa veste qui trempée comme elle l'était semblait peser trois tonnes. L'esprit stoppa alors net dans son mouvement en entendant le cri de Melo, du moins c'était elle qu'il pensait reconnaitre pour l'avoir déjà entendu une ou deux fois... Toutefois Ayu se rappelait de celle-ci plutôt suppliante alors que sa soeur avait des problèmes et que ce gosse démon avait été enlevé il y a de ça plus d'un an mais là il avait eut le droit à une démonstration de colère vive.

Il se dirigea vers le bureau qui jusque là lui avait été masqué par l'orientation de la pièce et vit la personne qui subissait les foudres de la gamine esprit, mais plus que la voir ce fut ses mots qui le marquèrent... Renvoyer les esprits là où ils devaient être et tout un blabla à la con? C'était à mourir de rire... Sans jeu de mot...


-Oulà c'est quoi encore ces conneries?

Demanda-il avec un ton moqueur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Sam 22 Mai 2010 - 14:51

Les entiments de Lauranna et de Melody divergeaient sur les parôles du prêtre. Elles se fichaient toutes deux autant l'une que l'autre de l'équilibre, mais la ou Melo envoyait paitre les normes et le prêtre avec, Lauranna reconnaissait que ce n'était pas bon pour Melody de rester ici. Mais vu que la fillette refusait de changer d'avis... Fillette qui continuait à crier sur le prêtre, d'ailleurs, malgré les *MELO CA SUFFIT MAINTENANT!* De sa soeur.

"J'suis en colère si j'veux d'abord! T'as qu'à pas dire des conneries!"

La voix d'Ayu cependant la surpris cependant assez pour que Lauranna puisse reprendre le contrôle de son corps, et engueuler copieusement et mentalement sa soeur.

*Est-ce que tu es folle?! Tu aurais fait quoi si ça avait pas été Ayu mais un soldat qui était venu?! Tu rentre. De suite.*

La colère qui irradiait littéralement de l'aveugle était bien plus froide que celle de Melody. Et l'enfant connaissait suffisamment sa soeur pour savoir qu'elle était allée trop loin. Beaucoup trop... C'est sans doutes pour ça que l'enfant, bien qu'encore furieuse, et contre sa soeur ne résista pas, bien que Lauranna doute fort que l'enfant rentrerai à la maison. Elle était trop en colère, trop triste aussi.

Lauranna prit une grande respiration, avant de répondre à Ayu.

"Salut. C'est rien, Petit débat avec Melody... Tu sais pas à quel point je t'envie d'être le dernier..."

Au moins, Ayu n'avait pas à gérer de petits frères ou petites soeurs... Une nouvelle respiration, avant de remettre en ordre quelques papiers dérangés par les gestes vifs de sa soeur, tout en parlant au prêtre.

"Père Faram, je vous présente Ayu Horrow. Tu pouvais plus te passer de moi, c'est ça?"

La vieille plaisanterie, usée à force d'être ressortie quasiment à chaque fois, mais qui la faisait tout de même sourire. Plus parce qu'elle imaginait le soupir d'Ayu qu'autre chose d'ailleurs.

"Le père Faram est venu aider les esprits de Heaven..."

Elle avait légèrement accentué ce mot, aider. A la fois pour signaler à Ayu que c'était pas la peine de faire comme Melo et de lui en coller une (ou alors, dehors, pas dans son bureau), mais aussi comme un conseil pour le père: Ennuyer certains fantômes à ce sujet était loin d'être une bonne idée...
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Lun 31 Mai 2010 - 15:54

- Oulà, c’est quoi encore ces conneries ? dit une voix.

Le prêtre et la possédée tournèrent alors la tête vers la porte d’entrée, où se tenait un garçon âgé d’une quinzaine d’années à peu près. Il était petit, mince, ses cheveux châtains et ses yeux avaient la particularité d’être vairons, l’un étant bleu, l’autre gris. Faram sut à l’instant où il l’aperçut que ce garçon était possédé par un puissant esprit.
Contrairement à Mélo, il dégageait une forte aura. De par son expérience, Faram avait remarqué que plus les esprits étaient anciens, plus ils étaient forts et avaient un impact sur le monde des vivants. Ce garçon était dangereux, Faram en était certain.

- Salut. C’est rien, petit débat avec Mélody... dit la jeune fille, visiblement débarrassée de son hôte. Tu sais pas à quel point je t’envie d’être le dernier...

Ce garçon faisait a priori partie des fréquentations de la jeune fille, mais savait-elle qu’il s’agissait d’un possédé ?
Par ailleurs, elle ne semblait pas altérée par sa propre possession. Avait-elle réussi à prendre le dessus sur sa soeur ? Avait-elle l’habitude de se faire ainsi posséder ?

- Père Faram, je vous présente Ayu Horrow, ajouta-t-elle. (Elle se tourna vers Ayu) Tu pouvais plus te passer de moi, c’est ça ? Le père Faram est venu aider les esprits de Heaven...

Aider les esprits de Heaven. Il s’agissait bel et bien d’une facette de la mission de Faram. Mais comment les aider si ceux-ci étaient si nombreux et aussi forts que ce jeune garçon ? Faram, il le savait, n’aurait pas grande chance de réussir à exorciser un esprit aussi puissant contre sa volonté. Il n’était plus un novice, certes, mais ses pouvoirs étaient encore limités.

- Faram Kamnen, enchanté, dit-il en inclinant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Lun 14 Juin 2010 - 19:51

[Me revoilà, désolé pour l'absence]

Lauranna ne semblait pas tellement à son aise quand enfin elle lui répondit. L'esprit ne s'en soucia toutefois pas plus que ça... Il n'était après tout venu que pour s'abriter, quoique la curiosité ne l'empêcherait pas de rester jusqu'à être satisfait...

La jeune femme s'efforça de reprendre contenance avant de répondre à Ayu qui semblait à peine l'écouter... Du moins jusqu'à ce qu'elle évoqua quelques légers détails sur sa famille... L'esprit jeta alors un regard froid à la jeune aveugle... Comment s'avait-elle? Il pensait pourtant qu'aucun documents, archives ou autres témoignages ne puisse le trahir... Si il était facile de remonter aux origines de la famille Horrow, son existence avait été gommée comme une vulgaire tâche qui aurait maculé une page de l'histoire des Horrow...

Le visage de l'esprit avait du trahir un instant ce qu'il ressentait, cependant il valait mieux éviter de trop se dévoiler face à cet inconnu, venu d'on ne sait où pour... Ah oui, pour aider les esprits... Ayu se contenta donc de sourire à la remarque de Lauranna... Un sourire sans joie toutefois...


-Si tu savais quelle déchirure me procure nos séparations... Mais on verra tous ça seuls à seuls... J'espère que t'as de bonnes explications...

A savoir si elle allait piger l'allusion... Ayu était tout, sauf doué pour ce genre de chose, et il serait le premier étonné si on lui disait ne pas avoir compris...

Bon et maintenant il était temps de se soucier un peu de ce père machin venu pour aider ceux qui n'ont pas besoin d'aide... Celui-ci ne semblait pas agressif ou adopter cette attitude sure de soi qui aurait aussitôt poussé Ayu à lui arracher les membres un par un afin de lui montrer ce qu'il en faisait...

Lauranna l'ayant déjà présenté, ce qu'il ne manquerait pas de lui reprocher si il s'en souvenait un peu plus tard, l'esprit se contenta de marmonner un bref "salut" tout en plongeant son regard dans le sien...


-Et aider comment?

Juste pour savoir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Mar 15 Juin 2010 - 15:02

Lauranna ne remarqua ABSOLUMENT PAS la grimace d'ayu. Par contre elle entendit le ton, un peu trop crispe a son goût, sans parler du fond. Des explications? Sur quoi? Le fait qu'elle se foute de sa gueule? Non, il y était habitue en théorie... Le fait qu'elle l'aie présente? Non plus... Donc c'était... La remarque sur la famille? Est-ce qu'elle avait déjà pense a lui dire ses soupçons quand a kira (visiblement plus âge) et lui? Non... Oups... Et a première vue, elle s'était pas plantee, ou du moins il y avait un fond de vérité la dedans. Et ayu ne voulait pas que ça se sache... L'aveugle soupira, moitié a cause de sa bourde, moitié a cause de l'explication qui allait devoir suivre.

"je finis avec ce Monsieur. Tu m'accompagnes pour traverser le parc?"

En clair on en parle pas devant le prêtre, et on en parle pas au boulot... Vu le caractère explosif d'ayu, elle avait pas envie d'un nouvel éclat de voix dans son local... Pas avec les (censure) de soldats qui patrouillaient...

Heureusement, la conversation revint rapidement sur le pretre, avec ayu qui s'interrogeait a son sujet. Lauranna, bien que la question ne lui soit pas adressée prit la parole, sans se preoccuper de savoir si elle coupait l'homme ou pas (de toutes façons elle n'était pas supposée s'en rendre compte, sans melody pour la guider).

"Je le laisse t'expliquer... Personnellement, ni melo ni moi n'avons été totalement convaincues. D'ailleurs, mon père... Est-ce que ma sœur est toujours la? Je ne l'entends plus..."


ayu savait parfitement que lauranna n'avait pas besoin de ses yeux pour voir sa sœur lorsqu'elle n'était pas possédée et la jeune femme savait que l'esprit savait. Mais elle n'avait d'autre moyen que celui ci pour prévenir son ami a l'insu du prêtre. Le prévenir de faire attention. Que le prêtre savait distinguer les esprits, et, tout gentil qu'il soit, il pouvait représenter un danger. Et cela sans alerter le prêtre en question bien sur. Sinon, ça servait a quoi d'y aller en finesse?! Autant balancer "ouais fais gaffe ayu ce type il voit les esprits!"
Revenir en haut Aller en bas
Faram Kamnen
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : A vous de voir
Nombre de messages : 15

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Jeu 17 Juin 2010 - 23:50

- Et aider comment ? avait demandé le jeune garçon nommé Ayu Horrow.

Une autre question vint supplanter la première dans l‘esprit du prêtre : qui était Ayu Horrow ? Le garçon ou l’esprit ?

Faram ne répondit pas tout de suite à la question du garçon. Il devait choisir ses mots pour ne pas produire l’étincelle qui allumerait un puissant incendie. Cet esprit était trop puissant pour prendre des risques inconsidérés. Cela faisait peut-être des siècles qu’il errait dans Heaven, défiant les lois de la vie et possédant les humains, alors simples enveloppes charnelles. Et qui sait s’il n’avait pas commis des atrocités sans nom en jouant aux marionnettes... Sa place devrait être auprès des siens, dans l’Au-delà, et non dans le monde des vivants.

- Je le laisse t'expliquer... dit soudain la jeune femme. Personnellement, ni Mélo ni moi n'avons été totalement convaincues. D'ailleurs, mon père... Est-ce que ma sœur est toujours là ? Je ne l'entends plus...

Faram, alors perdu dans ses pensés, se pencha sur la question, plus facile, de la jeune femme. Il regarda autour de lui : la jeune Mélo n’était plus là.

- Non, je ne la vois pas. (Il se tourna alors vers le garçon) Ma mission est d’aider les esprits à trouver la paix. De nombreux fantômes me sont apparus. Certains voulaient transmettre un message, certains voulaient être vengés, d’autre voulaient veiller sur un être cher... Certains ne réalisent même pas leur condition au début. Je les guide et je les aide du mieux que je peux à terminer l’ultime tâche que les morts s’octroient avant de partir en paix.

Faram n’avait pas énoncé les esprits qui refusaient purement et simplement de partir et qui se complaisait dans une sorte de «vie éternelle». Plus les esprits restaient sur terre, plus ils gagnaient en force et plus ils pouvaient interagir avec le monde des vivants. C’est là qu’ils commençaient à devenir dangereux, notamment à cause de la possession. Et c’est là aussi que l’usage de la force d’un exorciste devenait indispensable pour envoyer le défunt dans l’Au-delà.

Pour exorciser ce pauvre garçon, Faram aurait eu besoin de plusieurs assistants, voire d’un prêtre supplémentaire. Quelle idée de l’avoir envoyé seul dans cet enfer ? Heaven était bien trop vaste pour qu’un seul exorciste puisse en chasser tous les démons. Ne pas pouvoir libérer ce jeune garçon de son parasite spectral lui fendait le cœur mais s’il voulait survivre le plus longtemps possible, Faram devait rester prudent et éviter les esprits ou démons aussi puissants. Malheureusement, il craignait que Heaven en regorge...
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/presentations-des-persos-f6/fara
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Chapitre premier   Dim 15 Aoû 2010 - 17:07

Ouf elle semblait avoir pigé l'allusion... Non parce que Ayu se méfiait un peu... C'est que les blondes sont stupides... Et Lau n'était pas blonde, non elle avait les cheveux blancs... Plus clairs ça doit être encore pire que blonds non? Oui oui, c'était là tout ce à quoi pouvait penser l'esprit en présence d'un prête qui lui exorcisait les esprits et dans une ville pleine de soldats qui adoooooorent butter tout ce qui n'a pas de l'humain sans pouvoirs sur dix génération... Que voulez vous, bête et inconscient est un mode de vie qui à fait ses preuves.

-Ouais le parc c'est bien, y a le lac, on retrouvera pas ton corps trop facilement comme ça...

Je vous rassure, Ayu n'était pas sérieux, c'était juste pour voir la tronche que Lauranna allait faire... Quoique non, il était sur qu'elle n'allait pas relever, tellement habituée à ses conneries. Par contre le prête justicier qui sauve les esprits n'était pas habitué à son humour foireux... D'ailleurs parlant de lui, il avait répondu à sa question... Ayu aurait préféré mourir que de l'admettre mais... Pour une fois il était du même avis que Lauranna et sa frangine fantôme: "Pas convaincu, revenez plus tard" à moins qu'il soit plutôt "blasé, le coup de l'exorciste on nous l'à déjà fait" bref, quelque part entre les deux. Au lieu de ça il prit un air pseudo émerveillé avec des étoiles dans les yeux et un grand sourire de gamin bien feint parce que en vrai il se moquait un peu de ce prêtre...

-Coooool comme dans les films! Bienvenue à Heaven, m'est avis que y a du boulot...

Tous cas il pouvait rêver pour approcher ne serait-ce qu'à moins de trois mètres de lui, déjà parce que y a que quelques rares élus qui ont le droit d'entrer dans son périmètre et puis parce qu'il ne voulait pas aller dans un autre monde, il devait d'abord explorer celui-ci à fond et... Et puis d'abord si il quittait cette terre, Sey allait être trop triste et se pendre (même pas vrai) et puis y avait Miyoko aussi et Alex (nan lui il ferait la fête surtout).

L'esprit laissa donc tomber le prêtre et alla s'assoir sur l'un des banc comme si de rien n'était.


-Bref, en fait j'm'en fout un peu, j'étais juste venu pour m'abriter... Nan parce que en fait il pleut.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre premier   Dim 15 Aoû 2010 - 18:49

Si Ayu espérait faire soupirer Lauranna, c'était raté. Elle avait trop l'habitude de ses piques pour s'en offusquer, comme il le savait, et savait à peu de choses près déterminer les moments où il était sérieux et ceux où il ne l'était pas. Cependant, elle entra dans son jeu plutôt que de simplement l'ignorer, répondant d'un ton similaire à celui de l'esprit.

"Contrairement à toi, très cher, mes parents m'ont appris à nager..."


Bon, elle s'avançait un peu. Mais il y a trois siècles, on apprenait pas aux enfants à nager. Et vu les vêtements qu'ils portaient à l'époque, ils auraient eu du mal... Le prêtre s'expliqua sur son travail, faisant légèrement grimacer Lauranna, tant il lui semblait que l'explication était fausse... Ou plutôt... Non adaptée à la situation... Comme le disait Ayu: "Il allait avoir du boulot..."

"N'oubliez pas de prendre en compte le fait que beaucoup d'esprits ne savent pas comment sortir de la ville... Personne n'est supposé pouvoir en sortir après tout..."


C'était le cas de Melody et certains de ses amis, qui s'étaient retrouvés pris au pièges par la malédiction, incapables de "monter au ciel". Si Melody s'était fait une raison lorsqu'elle avait pu se lier à sa soeur, certains seraient sans doutes d'accord pour rencontrer le prêtre. Lauranna y perdrait des espions, mais elle n'aimait de toutes façons pas exposer les enfants au danger...

Attrappant un plan, puis un second, le sien, annoté en braille, elle entreprit de tracer, en partie de mémoire certaines annotations sur le plan non troué. Le trajet pour rejoindre la résidence en contournant le parc (le trait n'était pas tout à fait sur la rue, mordant largement sur les bâtiments mais bon, il restait compréhensible), et une zone du parc. Elle tendit le plan à Faram.

"Des fantômes se rassemblent parfois ici. Parlez leur si vous le souhaitez, mais je vous... déconseille... de les forcer à quoi que ce soit."

Ou il y aurait à faire à elle...

La porte s'ouvrit, laissant le passage à un homme d'une quarantaine d'années, à l'air plutôt réservé, voire taciturne. Le collègue de Lauranna.

"Bonjour Laurent. Je finis et je te laiss la place."

Aquiescant d'un simple "hm" agrémenté d'un signe de tête, l'homme commença à poser ses affaires, tandis que Lauranna revenait sur Faram.

"Puis-je faire quelque chose d'autre pour vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre premier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre premier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous-chapitre premier ou apprentisage de Giga-sansue {fini}
» "Western Eye Chronicles" : chapitre premier (2)
» Intrigue générale n°2 : Are you sure you wanna stay ? - Chapitre Premier
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
» Barclays Premier League

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: