Partagez | 
 

 La traque commence. [Sey/Ayu] [28/05]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre A. Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : No idea.
Nombre de messages : 75

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: La traque commence. [Sey/Ayu] [28/05]   Ven 28 Mai 2010 - 7:00

NB du narrateur personnage : Carry n'a aucune idée qu'on ne peut sortir d'Heaven (et même si elle le savait, elle ricanerait parce qu'elle aime cet endroit) donc son comportement vis-à-vis de ses collègues ou des gens avec qui elle parle (du genre : "mais si vous êtes pas contents barrez-vous") est normal.

Encore un matin où je me suis levée à l'aube. J'arrive pas à dormir ces derniers temps. Est-ce que c'est parce que les collègues deviennent de plus en plus "tendus et psychotiques"? Ouais, y a des chances. Ca pete un peu un plomb à la caserne. Ils en ont marre des créatures magiques. Moi ça m'éclate. Je suis en plein référencement personnel : "telle race crâme mieux que telle race". J'ai pas encore tout testé, y a pas mal d'humains et de démons donc les autres se cachent (ou se font bouffer). C'est le pied total cet endroit, vraiment. Bon, par contre, le truc un peu chiant, c'est l'équipement. Le chef veut rien entendre : s'il me croise dans la rue sans ma tenue officielle complète, il me fout le feu (j'adorerais, mais j'ai pas fini mon recensement...). Mais si on met la tenue, on se fait chopper. Faut pas oublier que les barbares ne nous aimaient pas des masses non plus. Quoi qu'il en soit, pour une fois dans ma vie, j'obéissais et je portais cet affreux trellis vert et gris. Sauf événements spéciaux ; comme aujourd'hui.

Dans cette ville, y avait pas grand chose à savoir... Moins qu'il n'y paraissait à première vue. Primo, la vie était de toute façon vouée à s'autodétruire elle-même donc pas de quartier. Secondo, ne pas chercher à différencier les humains normaux des autres, parce que certains humains avaient des soucis : ils étaient possedés... Et puis de toute façon pour rester dans une endroit pareil, fallait vraiment être timbré. Tertio, ni les civils, ni l'ombre ni la resistance n'étaient nos copains (même si moi je pensais qu'il fallait faire une trève avec l'un, pour détruire les deux autres, et ensuite revenir tristement sur l'accord) donc pour le moment il fallait tous les tuer. Moi mon job, en l'occurence, c'était de repérer quelles têtes faire tomber en premier pour que ce soit la débandade complète dans les groupes. Donc par exemple, j'étais, ce matin, censée être une gentille (hum) petite civile tout innocente (ahem) et innofensive (... Pourquoi moi? J'suis pas crédible !) et trouver un moyen de rentrer à la resistance.

J'avais envoyé un mail là-bas. Je disais que j'étais une pauvre petite citoyenne de Heaven, que les soldats faisaient chier et que je voulais lutter contre eux. Et que le meilleur moyen de le faire serait de rejoindre la resistance. Et que pour ça, fallait que je rencontre n'importe qui, un consultant, par exemple. C'était pas lui qui pourrait bien m'intéresser, mais c'était le meilleur moyen d'être crédible. Dans le genre crédible j'avais donné le nom d'une fille qu'on avait choppé et tué la veille. Le temps qu'ils s'en aperçoivent, je devrais déjà avoir arraché la tête du patron. J'avais eu une réponse, disant que si j'étais motivée, le rendez-vous serait où à telle heure.

J'étais même pas angoissée d'attendre seule dans un parc franchement crapuleux un type que je devrais probablement faire cramer. J'étais étonnée. Je pensais que le fait de ne pas informer les collègues (ni le patron) que j'allais me faire tuer m'inquiéterait, mais non. J'attendais, un peu comme à un rencart...

- Sauf que j'ai jamais eu de rencart... Hum...

Et bah voilà, qu'il/elle le veuille ou non (et même s'il/elle mourrait probablement dans d'atroces souffrances) il/elle serait mon amant/e. Faut bien trouver des compensations parfois. Je suis donc allée attendre l'arrivée de l'homme/femme de ma vie pas très loin du banc en face de la statue. En fait, j'étais carrément sur la statue. Comme ça, je pouvais le voir arriver, mais l'inconvénient c'était que je ne pouvais le voir que dans un seul sens et que si un barjot voulait arriver par derrière et m'égorger, je ne le verrais pas non plus. Oh, tant pis, je pose mon cul là et j'attends. De toute façon, une crevette dans mon genre ça intéresse pas les racketteurs... L'air trop morbide pour transporter de l'argent ou des objets de valeur.

Surtout dans ma magnifique tenue de civile... Veste grise, débardeur trop grand dévoillant bien mon absence totale de forme... Pantalon trop grand, noir pour une fois, usé au bord des jambes... Même pas de sac à main. Juste mes poches (incroyablement longues) de ma veste, toutes déformées à force que j'enfonce mes mains dedans. En parlant de ça, j'ai balancé mes jambes dans le vide, et j'ai glissé mes mains dans mes poches. Je m'ennuyais. Je me rappelais plus à quelle heure il/elle aurait dû venir, c'était neuf heures, neuf heures trente, huit heures trente peut-être? Si ça se trouve, personne ne viendrait... Ils avaient tout découvert (même si c'était pas vraiment possible) et ils étaient trois unités à m'observer à travers les lunettes de leurs snipers... Ils allaient me capturer et m'enfermer dans une cave (oh oui, le pied) pour me faire parler... J'ai un petit rire.

- Bon, dans dix minutes je me casse.

Je l'ai dit tout haut, on sait jamais, peut-être que ça le ferait venir. J'ai regardé ma montre. Ouais, dans dix minutes je me casse.

......................................................
I'm longing to burn you.
Promise, I will be quick...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/soldats-f55/carry-attwell-validee-t
Sey J. Horrow
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : bon
Nombre de messages : 901

Profil du personnage
Armes portées: -
Pouvoirs maitrisés: Télékinésie utilisable sur n'importe quel masse de moins de 100 kilos
Particularités physiques actuelles: Yeux vairons du à la possession par Ayu

MessageSujet: Re: La traque commence. [Sey/Ayu] [28/05]   Ven 28 Mai 2010 - 20:41

Sey marchait dans les allées défoncées du parc en pestant tout bas pour la forme... Il aurait mieux valut raser cet endroit ou le retaper que de le laisser en état mais après tout il n'était pas le maire de Heaven et préférait utiliser les fonds de la résistance pour autre chose, d'autant qu'ils avaient bien du mal à remplir les caisses... Aucune idée réalisable ne l'effleurait et ne parlons même pas de Ayu qui était incapable de prendre les problèmes au sérieux.

L'adolescent approchait maintenant du point où il leur avait été donné rendez-vous... Un mail reçu un peu plus tôt avait éveillé leur curiosité à Ayu et lui... Il était effectivement impossible d'avoir accès à internet hormis pour eux, pour l'Ombre et pour les soldats... Sey penchait surtout pour ces derniers, ne reconnaissant pas la façon d'agir du groupe ennemi... Ayu lui s'en fichait éperdument. Tout ce qu'il avait retenu c'est qu'il pourrait surement casser la tête à cette personne qui se faisait passer pour une victime tout en les prenant pour des grands gentils... Si Sey et quelques autres tentaient de donner cette orientation au groupe, Ayu n'était pas contre faire dans l'agressif et peut importe les pertes autour...

Ils arrivaient maintenant non loin du lieu de rendez-vous... Sey scrutait l'endroit, essayant de voir la personne qui les avaient contactés... Il ne voyait personne, personne jusqu'à ce que son attention soit capté par un mouvement au sommet d'une statut qui avait subit quelques dégâts dus à l'explosion et que quelques jeunes avaient taguée...


*Je ne sais pas ce que je dois en penser... Elle à la même sale habitude que toi de se placer en hauteur... Si elle te ressemble c'est mal barré...*

Soupira intérieurement Sey plus pour obtenir l'avis de l'esprit que pour juger vraiment la personne... L'ex-soldat qui comatait jusque là réagit au quart de tour...

*T'y connais rien, dans certains pays s'assoir en hauteur était réservé aux divinités, y a rien de plus à ajouter...

Sey soupira à nouveau, tout haut cette fois. Il avait été stupide que de penser pouvoir tirer quelque chose de Ayu... Le jeune garçon était maintenant à deux pas de la statut, il allait bien devoir se présenter...

-Êtes vous l'auteur du mail?

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/sey-validee-t795.htm
 
La traque commence. [Sey/Ayu] [28/05]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte du Brigandage et de la Traque au Poitou
» Chasse, traque et discussion. [PV Knurgaod]
» La traque des preneurs d'otages
» La Traque. (Quête)
» JOUR ET NUIT, JE TRAQUE LES ÉPIPHANIES.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: