Partagez | 
 

 Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen LaCharogne
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Convenable.
Nombre de messages : 426

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Dim 17 Oct 2010 - 19:57

* Joyeux anniversaire, Joyeux anniversaire, Joyeux anniversaire Owen .. Joyeux anniversaire ..*

Un jour magique, l'anniversaire. Owen n'y attachait pas une grande importance bien sûr. Qui s'en souviendrait ? Au fond, son cadeau il l'avait déjà eu. Après avoir "interrogé" un de ces "non-humains" son moral était légèrement remonté. Il prit la décision de s'aventurer en salle de pause, pas pour parler avec quelqu'un, non, mais pour s'y reposer un peu. A cette heure si matinale il y avait peu de chance de trouver quelqu'un pour le déranger. Peut être un ou deux soldats pas encore réveillés.

Il marchait lentement, se remémorant, avec un certain plaisir, l'interrogatoire qu'il avait fait quelques minutes plus tôt. Si l'on pouvait voir son visage, il était presque sûr qu'un large sourire apparaitrait. D'ailleurs, son armure en avait gardée les traces. Après plus d'un an basé sur Heaven il prenait toujours autant de plaisir à vérifier que c'était bien du sang dans les veines de ses victimes et non une abomination comme il en avait vu un bon nombre auparavant. En y repensant bien, ce loups-garous avait été plus difficile à faire avouer. Il avait faillit perdre patience.

Perdu dans ses pensées il ne s'était pas rendu compte qu'il était déjà arrivé à son point de destination. La porte de la salle de pause était entre-ouverte. A l'intérieur il n'y avait, comme prévu, personne. Un canapé, plutôt abimé mais non moins confortable, installé tout au fond de la pièce, dans la pénombre, allait être l'apothéose d'une très longue nuit. A peine s'était-il allongé que la porte grinça légèrement, un soldat, le visage fatigué, s'avança. Il lança un bonjour avant de comprendre qui était dans la pièce. Les yeux bleu de Owen restèrent fixés sur le nouvel arrivant. Quand celui-ci croisa du regard les deux fins faisceaux bleu, il s'excusa en bredouillant avant de faire demi-tour.
* J'adore ces petits nouveaux*. Le fait de terrifier certains, d'être méprisé par d'autres, le satisfaisait pleinement, en effet, de cette manière, peu importe les sentiments éprouvés à son égard, personne ne l'approchait, si ce n'est ses supérieurs pour lui confier les tâches les plus ingrates, les moins éthiques qu'il remplissait sans jamais faire apparaitre le moindre signe de fatigue ou de lassitude.

Enfin, il allait pouvoir se reposer, du moins, c'est ce qu'il pensait ..


Dernière édition par Owen LaCharogne le Dim 17 Oct 2010 - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/soldats-f55/owen-lacharogne-validee
Killian Seidan
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen
Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Dim 17 Oct 2010 - 20:58

C'était à peine le matin que Killian traînait déjà dans les couloirs de la prison. Quelques personnes bien pensantes auraient pensé que c'était un scandale que de voir un enfant si jeune livré à lui même et ce dans un tel endroit, rendant visite aux prisonniers, puis aux soldats, s'attirant parfois des regards mauvais ou des insultes à peine dissimulées dont il n'avait que faire, car au fond peu appréciaient la présence de Killian en ces lieux, ce qui n'empêchait aucunement le gamin d'agir ainsi chaque jours.

Cette nuit là le gamin n'avait même pas prit la peine d'aller dormir. Il sentait son corps vibrer d'énergie, il avait en effet du rester enfermé la veille pour cause de pluie... Le gamin retint un soupir agacé à ce souvenir... Lui il n'était pas un gosse ordinaire... Lui il aimait la pluie et aussi les flaques dans lesquelles il pouvait se rouler et puis le vent froid aussi... C'était mieux que cet appartement surchauffé où il vivait... En bref, le gamin, privé de sortie avait passé la nuit à se défouler, tenant éveillée sa pauvre mère qui n'avait pas des gènes de vison elle... La pauvre femme s'était endormie il y a une heure alors que Killian faisait une pause dans son lit, pause qui n'avait pas durée car le gamin s'était levé pour faire son tour quotidien et maintenant il cherchait un endroit où dormir pour une bonne partie de la journée.

N'importe qui possédant un minimum de bon sens aurait filé dans sa chambre, c'est surement pourquoi Killian qui avait autant de bon sens qu'une noix de coco arpentait les couloirs de la prison jusqu'à arriver face à la salle de repos... Le gosse hésita un instant, puis poussa la porte qu'il referma bruyamment. Il se dirigeait vers l'unique canapé de la pièce quand il vit que la place était déjà prise par un soldat qu'il ne connaissait pas. Le gamin se figea et poussa un long feulement en fixant cet inconnu... Il était malheureusement sous forme humaine ce jour là, il était donc dans l'incapacité à parler ou à mordre de façon efficace, ce qui le mettait dans une sacré colère... Sa mère avait en effet jugé utile de brider ses pouvoirs à l'aide d'un bracelet, jugeant que l'esprit du gosse allait finir par dégénérer de plus en plus s'il continuait à passer ses journées sous forme animale.

Le gamin fixait l'autre de ses yeux rouges, guère intimidé, soit il était inconscient, sois l'immunité que lui donnait le statut de son père le faisait se sentir tout puissant... Quoi qu'il en soit le gamin continuait de fusiller le squatteur du regard, espérant qu'il finisse par comprendre...

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Owen LaCharogne
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Convenable.
Nombre de messages : 426

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Dim 17 Oct 2010 - 22:18

Enfin, un moment de paix, sans personne pour le déranger. Tout était si calme à cette heure de la journée. Le soleil pointait à peine. C'était le moment favoris pour Owen de se reposer. Pendant qu'il faisait jour, il ne pouvait avoir aucune vision, chose qu'il supportait de moins en moins. Il n'appréciait guère la compagnie des autres, humains ou non, alors quand en plus un bout de leur vie faisait irruption dans ses pensées, il était en général d'une humeur plus que déplaisante.

A peine avait-il fermé les yeux que la porte claqua. A l'affût, son instinct toujours aussi aiguisé, il prit son couteau et le tendit dans le vide en signe de menace évidente pour quiconque oserait le dérange à ce moment précis. A première vu, il n'y avait personne, jusqu'à ce qu'il s'aperçoive de la présence d'un enfant, aux yeux rouges. Il avait entendu parler de ce gamin, bien qu'il ne communiquait presque jamais avec les autres, cela ne l'empêchait pas pour autant d'écouter. On disait que c'était le fils d'un gradé, prétentieux, emmerdeur au possible et par dessus tout c'était un gosse étrange, un non humain selon certains. S'en débarrasser sur la minute aurait été chose aisée pour Owen mais si il voulait accomplir ses projets il ne pouvait faire une telle chose, du moins, pas dans la prison.
*Trop de témoins* pensa t-il. L'avorton semblait vouloir quelque chose. Muait était-il selon les ragots. Pas facile pour résoudre la situation au plus vite. Ses yeux étaient rouges, ce qui fît monter encore plus l'énervement du vieux guerrier. Mais il fallait lui reconnaitre une certaine forme de courage, ou de stupidité, c'est selon, pour oser le défier de la sorte.
En geste de provocation il planta son couteau dans le canapé, suffisamment vite et fort pour attirer l'attention de l'indésirable, mais a bonne distance pour que l'idée ne lui vienne pas de s'en servir contre son propriétaire. Il vaut mieux prendre toutes les précautions à Heaven même quand il s'agit d'un gars haut comme trois pommes, ça Owen en avait déjà fait la douloureuse expérience et n'était pas près de recommencer.

Quelques minutes passèrent sans que l'horrible nain ne montre le moindre signe de faiblesse. Owen dû se résoudre à lui adresser la parole. Il espérait que le môme allait déconner suffisamment pour lui donner l'occasion de se faire plaisir:


" - Écoutes moi bien le petit monstre, j'suis pas là pour jouer au ballon avec toi, alors tires toi et laisse moi en paix si tu ne veux pas que ton sang finisse aussi sur mon armure."


*Direct et suffisamment clair, même pour un esprit aussi limité*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/soldats-f55/owen-lacharogne-validee
Killian Seidan
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen
Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Lun 18 Oct 2010 - 18:53

L'indésirable s'était enfin redressé du canapé sous le regard fixe de Killian qui ne comprenait pas pourquoi l'autre ne se hâtait pas plus de lui rendre sa place légitime... Il n'avait donc pas de travail? A croire que les soldats étaient tous une belle bande de fainéants. En journée ce canapé était le sien d'abord et ce mec bizarre n'avait rien à y faire... Killian attendait donc, encore et encore et encore, parler aurait été un moyen plus efficace de se faire comprendre mais c'était bien trop fatiguant. Apparemment le silence du gamin en exaspérait un puisqu'il venait d'envoyer son couteau dans le rembourrage du pauvre canapé qui s'était pourtant déjà prit son lot de coup avec les soldats peu respectueux, ceux qui fumaient et s'en servait pour éteindre leur clope, sans compter les griffes de Killian... Le gosse poussa un léger feulement. Il aurait bien prit l'arme, rien que parce qu'elle avait une belle lame brillante, mais elle se trouvait hors de portée... Alors il continua simplement d'attendre...

Ce petit jeu aurait pu durer toute la journée si l'autre n'avait pas brisé le silence, de façon plutôt agressive d'ailleurs... Killian poussa un autre feulement... Et la sacro-sainte immunité? Il n'avait pas le droit de poser même un doigt sur lui d'abord... Pour Killian il était impossible que l'on déroge à cette règle, c'était peut-être pour ça qu'il n'avait pas peur...

Le gamin porta un instant le petit bracelet métallique à ses lèvres pour en mordiller le mécanisme mais ses dents ne suffisaient pas à le rompre... Il fallait utiliser ses deux mains pour faire pression en même temps sur deux boutons qui retenaient l'ensemble fermé, chose impossible donc en le portant... Un mécanisme simple mais d'une efficacité redoutable...


-C'est ici que je dors la journée!!!

Annonça le gamin qui parlait plutôt bien pour un muet... Il ne s'était décidé à rompre son silence habituel que parce qu'il n'en avait pas le choix et ça le mettait dans une sacré colère, c'est pourquoi il ajouta sur un ton moqueur, teinté d'une pointe d'arrogance

-Si tu me fait du mal ça te coûtera trèèèèèèès cher!!

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Owen LaCharogne
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Convenable.
Nombre de messages : 426

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Lun 18 Oct 2010 - 19:59

*Bon sang ! J'suis pas là pour faire du babysitting !* Owen commençait sérieusement à perdre patience. L'enfant ne semblait pas très enclin à la peur, à la discussion et encore moins à faire demi-tour malgré les menaces. Les ragots sont parfois le reflet d'une certaine réalité.

L'atmosphère glaciale semblait se figer durablement. Parfois, un bruit étrange sortait sans pour autant changer quoi que ce soit à la situation. Puis, un geste, enfin, l'enfant se mit à mâchouiller un bracelet. A première vue un bracelet, car le soldat reconnu très vite un de ses outils préféré, les menottes de sceaux. Une fois de plus, les ragots étaient fondés, il s'agissait bel et bien d'un non-humain. Une abomination qu'il détestait plus que tout. Plus qu'un simple énervement, c'était de la colère à la limite de la haine qui montait dans les veines de Owen. Mais il était trop tôt pour en venir aux mains.

A sa grande surprise, la parole revint dans la bouche de son "interlocuteur":


"-C'est ici que je dors la journée!!! Si tu me fait du mal ça te coûtera trèèèèèèès cher!! "

*Alors comme ça il veut jouer au malin, soit ! On dirait que finalement je l'ai reçu mon cadeau d'anniversaire* Il fallait réfléchir vite et bien. D'une minute à l'autre un de ces lèches bottes pouvait débarquer et gâcher tout son plaisir. Mais en même temps, l'envie était si forte. La provocation, faite par un tel gamin, après une soirée aussi mouvementé, dans un moment qu'il voulait reposant, était l'évènement de trop. Les conséquences ? Tout dépendait de ce qu'il oserait faire, de la justification qu'il trouverait. Après tout, il ne pouvait rien faire ce morveux. Mordre ? Taper ? Le risque était inexistant avec l'armure. Bien sûr, il restait a deviner qui était son gradé de père. Un supérieur à lui ? Owen était tout de même élevé dans la hiérarchie, lieutenant colonel, second de son unité. Le silence commençait à peser lourd. Heureusement, son visage, semblable à un robot, restait inerte, laissant bons nombres de ses adversaires dans un désarrois le plus total.

Owen fixa un dernier instant le gamin avant de réagir le plus vite possible. En l'espace d'un instant, il l'agrippa , mit une main sur sa bouche pour étouffer ces éventuels hurlement avant de le plaquer contre la table la plus proche. Dans la foulée de l'action il garda la tête maintenue alors qu'il défonçait avec son point la table, de chaque coté du visage. De cette manière, il ne l'avait pas touché, mais espérait voir au plus vite la peur dans les yeux de l'enfant. De plus, il lui avait montré qui avait le pouvoir et c'était un sentiment qu'il appréciait de plus en plus. Suite à cette destruction de matériel il l'envoya sur le canapé dans un geste brutal avant de dire:


"- Je suis Owen dit LaCharogne, ton père doit me connaitre. Mais je te conseil de bien réfléchir à tes prochaines actions .. Je pourrais mieux viser .. Bonne sieste."


Il lui tourna le dos, sans attendre de réaction, se dirigeant vers la porte. Le repos n'avait peut être pas été là, mais la satisfaction, sans aucun doute, s'était invitée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/soldats-f55/owen-lacharogne-validee
Killian Seidan
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen
Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Mar 19 Oct 2010 - 14:10

Killian attendait, impassible, que l'autre se décide enfin à réagir et lui rendre la place qu'il convoitait. Ce qu'on peut dire c'est que l'autre ne le fit pas attendre et qu'il n'était pas resté de marbres aux paroles du gamin... Killian n'eut pas le temps de réaliser que l'autre l'empoignait qu'il était déjà plaqué contre la table et dans l'incapacité de crier pour rameuter quelqu'un... D'ailleurs l'aurait-il put qu'il ne soit même pas sur de l'avoir fait, il ne s'attendait en fait pas à ce que l'autre agisse ainsi et puis aussi sa fierté de vison l'empêchait de se soumettre... Malgré la peur, le gamin s'efforça donc à rester le plus calme possible et à refouler les larmes qui tentait de lui monter aux yeux... S'il devait mourir ou être blessé il aimait autant de pas donner le plaisir à ce fou de faiblir face à lui...

Le gosse heurta assez durement le canapé sur lequel il avait été balancé et se redressa prêt à faire face à d'autres coups, à la place, l'autre lui balançait son nom et un conseil dont le gosse n'avait que faire... Et maintenant? Il était sensé courbé l'échine devant ce type étrange au sang bien trop chaud et retourner pleurnicher dans les jupes de sa mère? C'était hors de question!!!


-C'est toi qui devrait réfléchir...

Balança le gamin, les dents serrés et le regard planté sur son ennemi... Les canalisations d'eau au plafond se mirent à trembler, d'abord lentement puis de plus en plus fort à mesure que le gamin raffermissait sa prise sur son pouvoir, car en effet, le bracelet qu'il portait, s'il avait été créé sur la même base que les menottes sceaux, ne bridaient que la capacité du gamin vison à prendre forme animale...

-Tu va payer ça!!!

Continua le gosse alors que les canalisations lâchaient, déversant plusieurs litres d'eau dans la pièce... Killian observa un instant ce spectacle, il avait beau ne pas utiliser cette technique pour la première fois il en était toujours aussi satisfait... Il se ressaisit rapidement, pas le moment de se reposer sur ses lauriers ou il le paierait cher... Il rassembla une grande gerbe d'eau et l'envoya vers le soldat au sang chaud et le plaqua avec force contre le mur, une autre gerbe envoya la table contre le mur de chaque côté de l'homme, singeant les coups qu'il avait feint de lui administrer... Oeil pour oeil, croc pour croc...

-Tu ne me fait pas peur...

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Owen LaCharogne
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Convenable.
Nombre de messages : 426

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Mar 19 Oct 2010 - 22:53

Alors que Owen pensait quitter la pièce, son instinct, si aiguisé par tant d'années dans l'armée, se réveilla. Pendant que les tuyaux cédèrent en libérant une quantité impressionnante d'eau, il eu le réflexe de sortir son arme mais à peine eu t-il le temps de la saisir qu'il fût plaqué contre le mur. Il se dit alors qu'il avait bien fait de mettre le couteau à l'écart quelques minutes plus tôt. Sa méfiance légendaire l'avait, une fois de plus, bien servie. Le gamin avait, semble t-il, encore quelques tours en réserve. Au moment ou il s'apprêta à réagir en réponse à ce qu'il considérait comme étant le dernier choix fait par se futur cadavre, quelque chose apparu, comme un vieil ennemi qu'il ne connaissait que trop bien.

Un parfum étrange circulait dans l'air. Le plus étrange, quand on y réfléchit bien, réside dans le fait qu'il sente ce parfum. Très vite il comprit. L'une de ses particularité, non pas des moindres, était de voir le passé, le présent ou le futur d'une personne proche. Normalement cet évènement rare, mais suffisamment handicapant, n'apparaissait que la nuit et pourtant, pour la première fois, alors que le jour était déjà bien installé, la vision commença ..

Deux personnes étaient dans un cimetière. La neige tombait dans un silence absolu. L'une d'elle était une femme, vêtue d'une robe blanche, la peau pâle. Elle ne semblait pas pour autant avoir froid. Debout sur une pierre tombale, elle faisait face à un homme qui la contemplait. Le visage de ce dernier affichait une admiration presque malsaine. Sur la pierre tombale était inscrit: " Killian Seidan - Les portes lui sont ouvertes ". Un spectacle étrange se produisit, du sang se mit à couler à travers la pierre tombale, comme si elle saignait. Au bout d'un moment, une nouvelle inscription apparue: "LaChArOgNe, Le GaRdIeN". Sans prévenir, la femme rompue le silence, comme si elle était absente des évènements improbables qui se produisaient tout autour d'elle, tout en affichant un sourire compatissant elle l'interrogea :


"- Mon ange ? Dit elle d'une voix douce, revenue d'un passé déjà trop lointain.
- C'est impossible .. Bredouilla un homme qui ressemblait à Owen, mais un homme sans brûlure et plus jeune.
- Ma présence ne doit pas t'effrayer.
- C'est impossible .. Répétât-il.
- Ne le touche pas, c'est important."




Pour la première fois il avait eu une vision pendant la journée. Pour la première fois, elle n'avait rien n'a voir avec une personne proche, une personne vivante, non, elle concernait sa femme. Pour la première fois, cette vision ne concernait pas un moment du passé, du présent ou du futur. Le lieu lui était également inconnu. Tout ça était incroyable. Il devait réagir vite, comprendre. Après tout, il était à Heaven, une Ville ou il avait vu plus de choses étranges en un an que durant l'ensemble de sa vie. Et si il s'agissait réellement de sa femme ? Ou l'inverse, un démon ?
*Non, dans la prison, aucun risque. *

Bien qu'il n'avait pas bougé, ni parlé, comme d'habitude lorsque cela lui arrivait, il en avait occulté la pièce durant ces quelques brèves secondes. Concentré, il observa l'enfant.
*Un enfant .. Cet enfant ..* Ceci était trop, beaucoup trop, il devait réfléchir et c'était impossible dans cette pièce. Désormais, il n'était plus question de le toucher.

Sans attendre et sans en savoir d'avantage, il fît demi-tour, le pas rapide vers un endroit qui lui apporterait plus de réponse, sans nul doute possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/soldats-f55/owen-lacharogne-validee
Killian Seidan
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen
Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   Mer 27 Oct 2010 - 20:02

Killian avait laissé sa colère se déverser de la même façon que l'eau qui s'était écoulée des canalisations... A présent il était épuisé et regardait son ennemi sans le voir, la respiration rapide, le corps alourdit comme s'il avait couru pendant des kilomètres, seul son regard gardait cette même lueur de fierté, car même si à présent Killian était sur le point de lâcher prise, il avait le sentiment d'avoir agit comme il le devait, sans courber l'échine face aux menaces.

Killian savait que à partir du moment ou il avait fait le choix d'utiliser ses pouvoirs contre un autre il avait prit le risque que cet excès de violence se retourne contre lui. Il était peut-être jeune mais pas aussi idiot que la plupart des gamins de son age, quoique à cet instant c'était l'esprit fier et insoumis du vison qui lui dictait sa conduite...

Après avoir écrasé par deux fois la table contre le mur et avoir relâché une partie de la pression qu'il exerçait avec l'eau, le gamin prit un peu de recul, se redressant pour se grandir, il porta à nouveau son bracelet entre ses dents afin de le faire céder mais pas plus qu'avant l'alliage métallique ne céda. La pression de l'eau disparu alors soudainement et des litres et des litres de liquides maintenus dans la pièce de façon tout sauf naturelle s'écoulèrent hors de la pièce, s'écoulant dans les couloirs, passant sous les portes des bureaux et saccageant sans doute le sol ou le papier peint... Du boulot en perspective pour l'équipe de nettoyage mais ça, Killian s'en moquait bien...

Comme déjà dit, le gamin n'avait à présent plus la force de se défendre, se mouvoir lui était déjà pénible et il n'avait même plus envie de faire le fier... Ses épaules commençaient à s'affaisser quand l'autre eut un bref mouvement.... Killian eut juste la force de pousser un cri* qui pouvait vouloir tout dire, bien qu'il se veuille dissuasif... C'était fini, l'autre allait lui faire la peau, protection hiérarchique ou pas, mais tout ça c'était sans importance... Killian s'était résigné et acceptait son sort, mais alors l'autre se détourna et quitta la pièce... Prit d'un semblant d'énergie, Killian se redressa, fixant avec de grands yeux la porte comme s'il s'attendait à ce que l'autre ait simplement décidé de lui laisser un faux espoir avant de revenir le couper en tout petits morceaux... Il passa bien cinq minutes avant que le gamin ne se relâche et tombe contre le dossier du canapé qu'il n'avait pas quitté... Il ne passa pas beaucoup de temps avant que le gamin ne tombe, de sommeil ou d'inconscience, vidé de toute son énergie mais vivant par chance.


* Pour te faire une idée de cri voici une vidéo de mes visons: http://www.youtube.com/watch?v=TPuXNqgGaiw

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Repos matinal. [18/10/2010. Petit matin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )
» La lueur éclatante du saphir au petit matin est telle que le ciel et l'océan se confondent dans des teintes de bleus d'une pureté exquise .
» Une Balade Interdite (PV Petit Matin)
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: