Partagez | 
 

 Graechen Doe. [VALIDEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Graechen Doe. [VALIDEE]   Mer 10 Nov 2010 - 20:37

..:Votre identité:..


Photo:




Nom :
Doe. (Origine : Erlend Loe (auteur de "Volvo Trucks", livre racontant l'histoire de Maj Britt, mamie anarchiste, de 90 ans et quelques, droguée jusqu'à l'os ; soit dit en passant, il est pas super bien écrit...).)

Prénom :
Graëchen. (Origine : sur un autre forum (j'éviterais de faire de la pub, cela dit), une fille avait ce pseudo, qui m'avait marqué... Puis, me droguant à Malcolm, le prénom me pourchassant, je l'ai choisi... Si ça ne va pas, Ophélia me va aussi bien.)

Précisions :
Graëchen est un prénom non pas Allemand, mais Autrichien. Le premier qui fait des remarques comme quoi elle est allemande risque de boire une forte dose d'arsenic très rapidement... Sa mère l'était ; autrichienne, pas allemande. Doe est d'origine Suédoise, et elle le tient de son père, immigré.

Surnom:
Euh... Aucun. (Ou alors à la rigueur Ma Demoiselle.)

Age et date de naissance:
19 ans ; (11/02/1991).

Sexe:
Féminin.

Nationalité:
Autrichienne de naissance, mais elle fut naturalisée française il y a un peu plus de quinze ans.

Groupe sanguin:
A positif.

Race:
Humaine... ?

Alignement:
Neutre ; tout dépendant de son humeur.

..:Votre vie à Heaven:..


Date d'arrivée dans la ville:
Longtemps...

Métier:
Scientifique.

Camp:
Groupe de l'ombre ; GRSO ?

..:Particularités Raciales:..


Race :
Humaine à 100%.

Race possédée :
Aucune... À voir plus tard ?...

Particularités Raciales :
Humaine à 100%...

Particularités Physiques :
Graëchen (même si elle préfère Melle Doe) a beau être une humaine à 100%, elle n'en reste pas le moins étrange... C'est un remake d'actualité de philosophe (une femme philosophe, le truc déjà bien rare) des lumières, de plus libertine... Autant vous dire qu'elle s'habille comme une gothique mais sans le sombre. Toujours dans les teintes beiges, pour ne pas effrayer.
Seulement ça ne serait pas drôle si ça s'arrêtait là ! Et bien oui, même si elle est humaine, gothique mais sans le glauque, elle reste scientifique (quand elle travaille, ce qui, je m'excuse d'avance pour ses employeurs..., est plutôt rare...), donc blouse obligatoire... Donc, si vous avez la chance de la croiser sans son blouson blanc (à l'origine) troué par des expériences bizarres (encore plus étrange, elle est physicienne), c'est qu'elle va ou essayer de coucher avec vous, ou essayer de vous arnaquer... Or, si elle couche avec vous ; vous êtes en train de vous faire fumer sérieusement.

Mais vous en saurez plus plus loin.

..:Technique de combat:..

Armes:
Un scalpel et des produits chimiques capables de castrer un éléphant en moins de vingt-quatre heures... C'est assez inquiétant ? Oui. Mais ne vous inquiétez pas, si elle doit s'attaquer à vous, vous serez prévenu par une humiliation en public. En revanche, inquiétez-vous, elle ne vous tuera (elle n'aime pas, alors disons qu'elle ne vous blessera pas) par une méthode que vous soupçonnez... Et elle est pleine de ressources.

Pouvoirs :
J'avoue ne pas avoir d'idée... Alors je balance des pouvoirs (cohérents cela dit) mais je ne pense pas m'en servir...
  • Tic-tac : (tu craques...) Capacité à stopper le temps pour quelques secondes. Ca lui permet de bouger, pour éviter un coup mortel, par exemple. Cependant, il faut pour cela qu'elle réunisse certaines conditions ; premièrement (et cette condition est sine qua non) il faut qu'elle ait sa montre bizarre sur elle ; deuxièmement il faut qu'elle ait le temps de bidouiller les réglages de la montre.

  • À remplir...
  • À remplir...


Suis-je obligée d'en avoir ? Je suis pour l'humanité pure et dure...

Point fort et point faible:
  • Point fort : une intelligence et un charme supérieurs à la moyenne (vous verrez pour l'intelligence et la beauté plus tard). Graëchen a aussi des relations... Un peu. Juste assez. Elle sait être insupportable aux bons moments, ce qui lui permet de gagner du temps, pour s'éclipser ou réfléchir à une façon de se tirer du pétrin. Avec une répartie en béton, ses "sautes d'humeur" sauront vous déstabiliser ET vous faire comprendre comment elle va, ce qui, de surcroît n'est ni un point fort ni un point faible...

  • Point faible : Une force et une défense, et une magie, et une technique, et tout le reste complètement déplorables... Elle ne vit (ou survit) que par son Quotient Intellectuel... Malheureusement (pour vous) et fort heureusement (pour elle) bien supérieur au votre. Elle est en quelque sorte la Philippe Starck (Who is Philippe Starck...) de la physique quantique... Ce qui, franchement, est une image qui la ferait pleurer... En effet, un point faible moral qu'elle possède, c'est son égo tellement surdimensionné qu'elle n'en sort pas... Mais pourquoi auait-elle besoin d'en sortir ? On est tellement mieux avec soi-même...


Technique de combat:
Oh mon dieu, aucune ! Premièrement parce que c'est tellement plus jouissif de voir les autres souffrir moralement que de transpirer dans un combat inutile. Deuxièmement parce qu'elle est quand même vachement intelligente et qu'elle a vite compris que sa masse musculaire ne lui permettait de se battre qu'une fois par... an ? Décennie ? Et enfin... Pour la raison idiote qu'elle ne possède pas d'arme. Les armes à feu sont trop lâches selon elle, mais efficaces. Les armes blanches sont très sadiques mais pas assez rapides (pour l'utilisation qu'elle en ferait) pour tuer sans traces, la magie... Et bien elle ne possède pas de pouvoirs à proprement parler ! Et puis ne pas oublier quand même qu'elle est noble. Elle vaut mieux que vous, tous, bande de pecnos dans votre genre qui passez votre temps à vous rouler dans la boue en vous tappant dessus à coups de masse, comme des hommes du néandertal... Mh... Somme toute peut-être que Graëchen ne se bat pas, parce qu'elle est tellement détestable qu'elle finirait par se liquider elle-même...

..:Préférences:..

Ce que votre perso aime:
Ce que Graëchen Doe aime ? Oulah, vous vous aventurez sur un chemin tortueux... Car, Graëchen n'aime que des valeurs, et non pas des objets... Ou plutôt, elle aimerait vous le faire croire. Car Grächen aime particulièrement le respect qu'on lui voue, ainsi que la crainte qu'elle inspire... Ce petit goût salé dans la gorge lorsqu'elle domine la situation, lorsqu'elle est meilleure que vous... Graëchen affectionne ainsi le respect, la crainte, la terreur des autres (vis à vis d'une personne externe à la situation, d'une situation ou juste vis à vis d'un danger), la délation (elle adore voir des gens trahir d'autres dans leur dos, et même lorsque ça la concerne, elle apprécie le geste venant du traître ; elle ne se gêne pas pour trahir à son tour après (ou avant, question de timing)...). Mademoiselle Doe aime aussi énormément le jeu. Tout est prétexte à jouer, dans son existence. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle se motive ; en prenant tout à la rigolade. "Poursuivie par des loups en pleine forêt alors que je porte des chaussures à talons et une robe ? Je parie mon repas de ce soir que je m'en sors avec seulement trois blessures !" serait bien une façon de penser de la lady.

Grächen, dans l'absolu est une personne qui aime, apprécie, voire idolâtre complètement les valeurs morales frauduleuses, les manipulations, et toutes les tricheries existantes... Même si elle ne les utilise pas toujours, et qu'il lui arrive parfois (lorsque tout ça se retourne contre elle) d'apprécier la droiture d'esprit. Vous l'aurez noté ; Graëchen est chiante.

Il reste cela dit quelques choses auxquelles elle renonce difficilement, et qui ne sont pas morales : le vin rouge et les concertos pour piano. La musique est une passion qu'elle n'a jamais été tentée d'apprendre et pourtant elle en écoute tout le temps (notamment avant d'aller dormir, tous les soirs).

Ce que votre perso n’aime pas:
Au contraire de ce que Grächen aime, elle n'aime pas les comportements mielleux, enfantin, trop droits, qu'elle juge trop "prévisibles". Elle n'aime d'ailleurs pas les personnes qui se comportent comme ça, et s'évertue alors à la détruire lentement, mais vicieusement... Donc elle n'aime pas les enfants, les vieux (si elle était au pouvoir, passé un certain âge (physique) les vieux mourraient sur la place publique, parce que primo ils coûtent cher et qu'en plus ils ne servent absolument à rien), les couples lambda qui se tiennent la main en bons neuneus amourachés...

En fait, celle qu'on nomme Melle Doe n'aime pas les gens...

Elle n'aime pas le chant, pas spécialement, elle le trouve disgracieux par rapport à la douce mélodie d'un instrument de musique. Elle n'aime pas non plus les cuivres, qui sont trop bruyants, et pas allez mélodieux pour ses fines oreilles, sensibles oreilles.

Lien familiaux:
PARTIE EDITEE

Dans mon histoire, je n'ai parlé que de la vie de Graëchen et rapidement de celle de ses parents. Partant du point de vue que Graëchen est plus que nombriliste, elle a omis de parler de sa FAMILLE. Il y a, plusieurs membres possibles à jouer :
  • Son petit frère : Edmond Doe : PRIS PAR MOI
  • Un enfant illégitime de son père dont l'avatar suivra : "Kenneth Doe" (changeable) : LIBRE

    Cet avatar n'est pas obligatoire, ma représente assez bien le type.
  • Le père : Anthew Doe, censé être mort : LIBRE
  • D'autres cousins, cousines, une petite soeur illégitime... À voir : LIBRES


Animal possédé :
En tant que rat de laboratoire, Graëchen... Ne possède rien. Tous ces animaux étant morts disséqués, elle préfère limiter la casse en n'en possedant plus. Qui sait si un jour elle venait à faire des expériences sur un humain...

Buts :
Personnel : séduire Jude Eoin.
Public : devenir maître du monde (sisi, la mégalomanie...).
Scientifique : contrôler le temps pour faire revivre sa mère, son père (ses frères et ses soeurs, ce serait le bonheur !)...

Autres renseignements:
"Pense pense pense" dirait Winnie the Pooh, alors je dirais que nous allons méditer cette phrase et... *fuite*

..:Renseignements complémentaires:..

Comment avez-vous découvert le forum :
En switchant de forum en forum via le partenariat...

Votre niveau en RPG :
Prétencieusement : bon.
Modestement : correct.
Correctement : aux admins d'éditer et de donner leur avis.

Titre souhaité :
Candy Girl.

Quelle est la mascotte du forum :
Vu par Ayu... Atroce, quand j'ai vu le film, j'ai pas dormi pendant deux semaines...


Dernière édition par Graëchen Doe le Jeu 16 Déc 2010 - 15:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Jeu 11 Nov 2010 - 9:04

Bienvenue sur Heaven

N'oublie pas de me faire signe quand ta fiche est finie.

Pour les pouvoirs il n'y à rien d'obligatoire, c'est au libre choix de chacun.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Dim 14 Nov 2010 - 16:16

..:Descriptions:..

Histoire:

Tout d'abord, un petit rappel généalogique.

Graëchen Doe est née le 11 février 1991, et a donc bientôt 20 ans. D'un père scientifique (physique quantique, radioactivité et flux moléculaires) suédois, qui se passionnait secrètement pour les étoiles et passait son temps à les regarder... D'une mère plus belle que le jour (qualifiée plus belle que la lune par son futur mari) autrichienne... Ils se recontrèrent par hasard dans un salon de discution scientifique. Il l'animait, et elle était spectatrice. Le soir même, ils se croisèrent et il l'invita à regarder les étoiles avec lui. Ils ne se quittèrent plus ; ainsi, on les maria.
* vis à vis du mariage :
Les parents de la mère de Graëchen étaient ravis. Leur fille allait épouser un noble suédois, un grand scientifique, réputé pour son intelligence et sa fortune. En revanche, les parents dudit scientifique n'étaient pas du même avis. Ils pensaient que leur fils méritait mieux qu'une petite bourgeoise, une courtisane qui voulait juste son or... Le fils, amoureux comme pas deux choisit l'amour et partit avec sa belle en Autriche. Ils se marièrent, eurent un enfant. La naissance de Graëchen marqua un tournant à l'existence de ses parents. Premièrement, des tensions apparurent entre les deux parents. La mère reprochait au père de ne pas prendre assez de temps pour s'occuper de sa fille, d'elle, de leur amour. En effet, il passait beaucoup de temps à travailler. Et plus il se sentait étouffé à la maison, par les reproches incessants de sa femme, plus il passait de temps au travail. Un soir, Elle se pointa dans son bureau, et lui expliqua posément, pourquoi, comment (et surtout combien elle allait lui faire cracher) elle demandait le divorce. Il accueillit la nouvelle avec soulagement. Toutefois, quelques semaines après la fin de l'affaire, elle mourut écrasée par une voiture. Meutre de l'ex mari ou accident stupide ? La justice et leurs voisins ne surent statuer.

Graëchen, lors du divorce, fut confiée à sa mère. Toutefois, lorsque cette dernière mourut, elle fut emmenée chez son père.

Et là commença une éducation très particulière.

Quelle éducation un père aussi borné, affamé de savoir, aurait pu donner à un petit bout d'chou de deux ans ? Comme il n'avait pas que ça à faire, et que la mioche n'avait pas encore l'âge d'aller à l'école, il la garda avec lui au travail...
* concernant le travail d'Anthew Doe (le père) :
En tant que scientifique, il avait un bureau, pour ses calculs et un mini laboratoire. Il n'y travaillait pas seul, car cela coûtait trop cher de l'entretenir pour un seul savant. Ses collègues étaient dans des branches diverses et variées de sciences. Il y en avait même un, qui étudiait comment se comportaient les autres scientifiques. Celui là, lorsque Graëchen se retrouva tous les matins en sa compagnie, ne se préoccupa plus que d'elle. Et c'est parce qu'il l'insupportait ("il sentait pas bon de la bouche le monsieur") qu'elle développa ses valeurs morales douteuses... En grandissant, elle apprit à lire sur les flacons de produits chimiques (plus ou moins nocifs pour la santé) au milieu de tous ces hommes incapables... La semaine, elle vivait dans ce laboratoire blanc, rendant des services de manutention, de ménage, parfois même elle tenait quelque chose pour que l'un ou l'autre puisse faire sa manipulation. Et comme elle n'y comprennait rien, elle leur demandait de lui expliquer pourquoi, comment, dans quel but... Ce furent ces questions qui lui donnèrent un intérêt sensible pour le travail de son paternel. Le week-end, son père, ses collègues, ou bien d'autres scientifiques donnaient des conférences, la plupart du temps dans des "salons bourgeois". D'où le goût de Graëchen pour le luxe et la noblesse. Elle apprit ainsi, elle apprit ainsi sa future passion, à lire, à compter... Ainsi, lorsqu'elle fut en âge d'aller à l'école, elle avait déjà une avance considérable. On la plaça dans une classe "spécialisée", comme Malcolm (de la série Malcolm).

À l'école, ce fut une période fondatrice de son développement moral (moi qui écris, je trouve que mes titres pourraient pas être plus gnangnan).

La petite Graëchen, pour son intérêt déjà né pour les sciences, la littérature, l'histoire, la politique se retrouvait en tête de classe. Elle avait mis la barre si haut qu'elle se chargeait de devenir meilleure que son institutrice. Elle la torturait vicieusement à coups de vannes foireuses telles que : "les enfants, qui peut me donner des noms communs négatifs qui commencent par "in" ?" "Institutrice.". Et bam.
*concernant l'intérêt déjà né pour les sciences, la littérature, l'histoire et la politique de Graëchen :
Les sciences, j'en ai déjà parlé. Cet intérêt vînt de son père et de ses collègues. La littérature vînt de son besoin de comprendre les noms anglais des produits chimiques. Elle apprit l'anglais, mais comme c'était lassant elle lut. Et les collègues de son ère lui apprirent qu'il existait une langue, dans un pays pas très lointain de l'Autriche dans lequel on écrivait avec un talent fou. On lui conseilla, lorsqu'elle aurait un niveau plus conséquent en français, de lire Montesquieu, Voltaire, et d'autres... L'histoire vînt de paire avec les lectures des philosophes des lumières ; comment apprécier à sa juste valeur les idées de Rousseau sans connaître en même temps l'histoire de la france, la révolution, Napoléon, Robespierre,...? Et la politique, elle, plus vicieuse, apparut comme notion dans la tête de Graëchen avec son habilité à faire tourner sa prof en bourique. Elle aimait ça et voulait faire de même avec tout le monde jusqu'à avoir une notoriété et une emprise sur le reste de l'humanité assez forte pour diriger... le monde. Notons tout de même que ces notions apparurent progressivement, et qu'entre le moment où elle apprit à lire et celui où elle parla un français parfait il se passa un bon petit moment. Deux, trois ans... Graëchen se débrouilla finalement pour monter sa classe contre la pauvre prof qui ne demandait rien d'autre à part qu'on lui fiche la paix. Lorsqu'elle changea de classe (elle avait désormais presque huit ans) elle fit la même chose, et ainsi de suite pour toutes ses classes.

(Moi qui écris ceci, me dois, à ce point là du récit faire une GROSSE parenthèse sur la vie de Graëchen pour parler de celle de son père, et ce pour une meilleure compréhension du reste de la vie de notre sale petite hypocrite surdouée...) Tout d'abord, vous devez savoir que Anthew Doe était quelqu'un élevé dans une famille très fière de ses valeurs. Certes, il les avait transgressées, ignorées, bafouées (et tout ce que vous voulez du moment que c'est un participe...) en partant plutôt qu'en restant noblement amoureux, mais il était sérieusement atteint. Il était fier. Et sa fierté le poussa à priver sa jeune fille de ses grands parents (qui, soit dit en passant, firent de même de leur côté). Au grand dam de Graëchen, elle ne connut donc pas son abominable grand-mère préoccupée uniquement par la destruction des autres. Probablement qu'elle voulut l'imiter... Mais pour en revenir à Anthew, sa fierté (et toutes les autres valeurs que son éducation intensives lui avaient inculquées) s'emmietta peu à peu. Il ne resta de lui qu'une loque humaine mettant toute son âme dans son travail. Sa femme (ou plutôt son ex-femme) lui assena le coup fatal en demandant le divorce. S'il ne lutta pas, c'était qu'il savait que c'était peine perdue. Seul recours, ne restait plus que la petite Graëchen, qui, normalement (mais tout le monde ici présent à compris que Graëchen était complètement folle), aurait dû vouloir prendre exemple sur lui... Il se persuada, lui-même que c'était la réalité pendant quelques années, et un jour il fut bien obligé de reconnaître qu'elle ne faisait que "vouloir" faire "mieux" que lui.

Ceci expliquant cela, il commença à mettre des battons dans les roues de la jeune adolescente (j'en parlerais plus tard, moi qui écris). Son autorité paternelle lui servant souvent de rempart contre l'intelligence surdimensionnée de sa fille... Elle qui essayait de les maintenir à égalité (une histoire d'amour paternel qu'elle n'avait jamais bien saisi mais qu'elle se sentait obligée de respecter...) comprit qu'il fallait qu'elle le laisse se discréditer tout seul. Imaginez, braves gens, un imminent scientifique, d'un grand laboratoire, reconnu, en train d'engueuler une môme de douze, treize ans qui voulait juste l'aider, et vous comprendrez à quel point il se rendait ridicule. Ce qui embêtait un peu plus la petite Melle Doe, c'était qu'il était son tuteur légal (elle aimait bien faire disparaître la notion de paternalisme...) et qu'en tant que tuteur, si elle exerçait ses talents dans ce laboratoire, elle était sous sa charge, et qu'ainsi, elle était obligée de respecter ses consignes...

*concernant mes excuses au lecteur de mon embrouillage entre les comportements des deux Does :
Je suis désolée, moi qui écris, car je vois bien que je ne suis pas très claire. Je voudrais en expliquer les raisons :
  • premièrement c'est dû à mon nouveau style d'écriture, ce qui est assez difficile à prendre en compte. Ce style, j'avoue, je le pique à Erlend Loe (l'auteur du bouquin bizarre dont je vous causais précédemment). J'ai inspiré ce personnage de son nom, de son état, donc je pense que je me dois de le copier sur la facture... Mais, pour vous rassurer, je n'adopterais ce style étrange que dans l'histoire. Peut-être que vous retrouverez des traces d'astérix à certains RP, mais ne vous inquiétez pas, ce sera rare, et si on m'en fait la demande, ça disparaîtra.
  • deuxièmement, mon embrouillage est dû aux évolution simultanées de deux personnages : Anthew et Graëchen Doe. Mais pour que ce soit plus clair, je ferais probablement un petit récapitulatif en sommaire.


*concernant la jeune adolescente qu'était Graëchen à cette époque-là :
Elle avait grandi. Elle avait même quitté la classe spécialisée pour étudier seule à la maison. Ces aménagements d'horaires lui permettaient d'étudier lorsque son père lui bloquait l'accès au labo, et d'aller se faufiler la nuit poursuivre ses travaux (sur UN AUTRE support). Elle s'appropriait donc le travail de son père. "Vive la délation" dirait-elle, même si ç'aurait été complètement hors sujet. Elle avait grandi, avait acquis nombre de ses attributs actuels. Ses cheveux étaient longs et bouclés à l'époque, elle avait une poitrine bien moins téméraire (mais à toute épreuve, et je vous laisse méditer sur ces paroles). Elle avait aussi sa liste d'amis (qu'elle jetterait à la poubelle plus tard). Elle savait comment faire pour régler ses problèmes. "Un mioche insulte mon nom parce que mon père a probablement liquidé ma mère ? Très bien, Joe, tue-le." Et Joe étant le famaux grand, gros, musclé, terrifiant de chaque école... C'était le collège d'autant plus. Même si elle n'y allait plus, elle était toujours à l'affut.

Un jour cependant, elle en eut marre que son père la force à travailler comme les autres et ne la laisse pas exercer librement, comme elle le désirait, ses talents. Elle prit ses cliques, ses claques, ses calculs, et partit voir le laboratoire concurrent. Ceux-ci ne réfléchirent même pas, lui donnèrent le salaire qu'elle voulait, le nombre d'assistants : qu'elle voulait, la salle, l'équipement, les blouses, et tout et tout, tout ce qu'elle désirait. Son père, comme je vous l'ai dit, était déjà bien ébranlé, et vit le couvercle de son cercueil se refermer sur lui lorsque sa fille fit ça. Il décida que quitte à aller se suicider, autant lutter une dernière fois.

Graëchen Doe : 14 ans, 1 / Anthew Doe : âge inconnu (elle avait autre chose à foutre que de retenir ça), 0

Ils se lançaient des piques aux différents salons. Elle avançait plus vite, certes, mais son père l'accusait de fausser le travail, d'avoir des erreurs, de lui avoir piqué son travail... Donc, partant de là, personne ne sait qui attaqua l'autre. On retrouva juste le vieux Anthew mort d'overdose au volant de sa voiture, dans une rivière. On aurait pu croire que fou de desespoir il se serait drogué, et aurait roulé, roulé, roulé, jusqu'à en mourir... Mais le fait qu'on ait retrouvé la voiture en centre-ville (il n'avait donc pas eu le temps de conduire comme un fou), une écharpe de femme dans la voiture (celle que Graëchen avait soit-disant perdu...), et une piqure de drogue dans la gorge.

Les scénarios sont multiples, et je pourrais vous les citer ici, mais je crains d'être déjà bien assez longue, donc je ne ferais, je vous le promets, que dire ce qu'il s'est réellement passé.

Toute la journée, ils s'étaient lancés des piques, des attaques, de plus en plus violentes. Il avait fini par quitter le salon en l'insultant. Après cet incident, elle et ses collègues partirent fêter ça dans un bar : leur concurent était définitivement hors course. Un des collègues de Melle Doe lui fit des avances, qu'elle refusa, et ce fut cet "incident" qui la poussa à s'en aller de la petite sauterie. Lorsqu'elle sortit du bar - restaurant, elle refermait la porte en remettant son manteau et était une cible facile pour un fou en voiture : Anthew Doe tenta sa chance. Le temps qu'elle se retourne, qu'elle voie la voiture, et qu'elle envisage les meilleurs options de fuite, la voiture était sur elle. Avez-vous déjà envisagé de fuir un bolide lancé en pleine rue à bonne vitesse, en talons et robe ? Et bien, c'est difficile, et voire, pour les moins sportives (dont Graëchen fait volontiers partie) impossible. Elle ne fit que reculer et s'abriter tant bien que mal derrière une bite (et ceci n'est pas un jeu de mots foireux). Elle jetta un coup d'oeil circulaire (autour d'elle) et vit que la rue était déserte. Elle avait deux options (si elle survivait à la première charge de la voiture) : courir et se faire écraser, massacrer, bien comme il aurait fallu pour qu'on ne puisse même plus l'dentifier ; ou alors : re-rentrer dans le bar et se réfugier avec es collègues. Tant pis si elle devait coucher avec l'autre pour le féliciter de l'avoir sauvée. Sauf qu'il y avait peu d'espoir.

Comme de par chance, miracle, opération divine, tout ce que vous voulez : la bite (NON !!!) explosa suffisament l'avant de la voiture pour l'arrêter. Et c'était juste : plus que, cinquante, quarante centimètres, moins ? De la place conducteur, son père put voir le visage décomposé de terreur, de stupéfaction (elle venait de découvrir qui voulait la tuer) et de haine de sa fille. Et c'était horrible comme vision. Il était sous le choc, paraissait hagard. Elle vit très vite ses yeux rouges, mais tirant sur le jaune, gonflés, vides, vagues. Elle aurait pu en déduire qu'il était bourré et qu'il, comme de par hasard lui aurait foncé dedans... Mais non, il avait projeté de la tuer, l'avait suivie, attendue, et pour se donner du courage avait bû comme un trou... Et avant que sa rage et sa colère ne prennent le dessus, elle vit, sur le fauteuil passager, la bouteille, l'aiguille, le garrot. Là, elle se décalla du mur, mais il aurait mis trop de temps avant de manoeuvrer pour la tuer, alors il ne bougea pas. Elle fit le tour de la voiture pour aller côté passager, ouvrit la porte et s'installa à côté de son père.

" - Mais t'es complètement groggy !
- Oh ta gueule G'y.
- M'appelle pas comme ça. T'es stupide.
- Moins que toi. "

Son intonation était lointaine, vague, semblait sortir de ses lèvres sans avant que celles-ci ne bougent. Son regard était vague, mais ce qui écoeura Graëchen ce fut cette odeur de cigarette (de pétard ?) et d'alcool qui émanait de son paternel. C'était son paternel quand même... Même si elle ne le voulait pas. Aussi puisque ses lèvres étaient retardées sa voix était lasse, lente, tordue... C'était atroce. Pendant cette micro conversation, elle avait rammassé ce qu'il y avait sur le ciège et contemplait ce qu'elle tenait. Une fiole vide, une seringue pleine, et un garrot. Mais même si elle fixait ses mains elle vit la main de son père. Elle vit aussi le couteau, dans ses doigts. Il fusa vers elle, et insctictivement (même si ce n'est ps le terme approprié puisque l'inscinct n'est pas humain) : elle se tordit pour esquiver. Heureusement pour elle, son père voyait trouble et était ralenti. Elle se roula en boule autour de son bras pour l'empêcher de repasser à l'attaque, et sans hésiter, sans même y penser, et même avec un certain plaisir : planta l'aiguille dans la gorge de son père. Ce ne fut pas tant l'overdose qui le tua que son hemoragie...

Elle se recula, le voyant agoniser. Et si il n'avait pas eu tout ce sang devant les yeux, il aurait vu son sourire. Ah ça, elle prenait son pied. Elle sortit de la voiture et entendit des bruits suspects. Elle songea vite et son regard se posa sur la rivière. C'était idiot de le balancer là, mais au moins, elle aurait gagné. Il serait mort. Alors elle passa de l'autre côté de la voiture, dégagea sans ménagement son père gémissant et vit reculer la voiture. Elle n'avait jamais conduit, et ne comptait pas recommencer ça de sitôt, alors elle calla, de nombreuses fois dans ce petit trajet. Cependant, lorsqu'elle arriva à la rivière, la voiture avait une vitesse assez importante pour exploser le muret. Alors vous, lecteur averti, me demanderez (moi qui écris) : comment a-t-elle fait pour survivre ? Elle a sauté en marche ? Oui. Elle ne s'est pas pris la tête à bloquer la pédalle d'accélérateur avec quoi que ce soit, non, elle acceléra, et sauta le plus tôt possible. Ensuite, elle rentra chez elle à pied. Satisfaite.

L'enquête entacha cela dit sa réputation. Sans pouvoir statuer, les enquêteurs l'emmerdaient franchement, et farfouillaient dans ses dossiers, à son laboratoire. Ils l'empêchaient, donc, elle et ses collègues, de travailler. Son laboratoire lui proposa alors de changer de bureau, de pays, de prendre un peu l'air, histoire de faire son deuil. Sans même protester, elle accepta, et arriva ainsi à Heaven.

Les lecteurs avertis qui auraient vu le reste de ma fiche se demanderont : "mais qui est Jude Eoin" ? Arrivant à Heaven elle le croisa plusieurs fois à des salons (car lorsqu'elle n'est pas invitée, elle en organise) et décida qu'elle allait le manger tout cru. Le fait est que même si il a de forts doutes sur ses intentions, elle a flashé grave sur lui. En fait. Je ferais (moi qui écris ceci) sa fiche de prédéfini plus tard ; me contacter par mp si vous êtes intéressé avant que je ne l'ai fait. Et enfin, je vois (moi qui écris cela) que j'ai oublié un détail : comment a-t-elle été recrutée par l'ombre ? Ses recherches, son talent, peut-être. Ou alors sa manie pour adorer détruire les pauvres, les faibles... De plus, avec son carnet d'adresses grandissant, c'était un pillier non négligeable...

Petit récapitulatif :
- rencontre des parents
- naissance de Graëchen
- divorce
- mort de sa mère
- entrée de Graëchen à l'école
- entrée de Graëchen dans une classe spécialisée
- nombreuses interventions de celle-ci dans les travaux de son père
- sortie du système éducatif normal pour bosser à la maison
- entrée de Graëchen dans un labo concurent à celui de son père
- "accident" de papa
- enquête
- Graëchen arrive à Heaven et se trouve passionnée par les problèmes de cette ville
- elle intègre l'ombre
- Graëchen rencontre Jude Eoin et décide de le harceller

Je pense que c'est tout... Cela dit, si vous avez des questions, postez les, et je (moi qui écris ceci) viendrais éditer ce message pour compléter les zones d'ombre...

Caractère:
Apparence physique:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Ven 19 Nov 2010 - 19:37

..:Descriptions:..

Caractère:

Graëchen Doe est une personne relativement complexe qui ne se détermine pas facilement, alors je vais (moi qui écris) essayer de ne pas être trop confuse. Premièrement, et c'est un point important : Mademoiselle Doe est insupportable tout le temps : chaque jour, toute l'année. Elle est chiante, chiante, chiante, insupportable. Ceci dit, elle le vit (de vivre) très bien. En fait, plus elle ennuie autrui et plus elle est susceptible d'arborer un grand sourire. Et pourtant, elle est très souvent dans son droit, ce qui fait d'elle une cible potentielle d'attentat terroriste, mais ce qui fait aussi d'elle une personne irréprochable. Or, on sait que les gens irréprochables sont prétentieux et nécessairement, on les déteste.

Mais Graëchen est quelqu'un de tellement désagréable qu'elle arrive à se persuader que si les gens ont envie de l'étrangler (ou de lui rouler dessus en voiture...) c'est uniquement parce qu'ils sont jaloux. Elle a un égo, une prétention, et un nombril tellement grands qu'elle ne vit que dans une petite bulle d'elle-même. Les personnes qui arrivent à pénétrer seulement quelques minutes dans cette bulle sont ou ses meilleurs amis, ou des personnes avec lesquelles elle essaie de ne pas trop être vache. Les autres n'existent pas, ou seulement par intermittence, à ses yeux. Elle les manipule, les prend de haut, les traîne dans la boue, et, selon son dicton préféré : "vive la délation" (ou encore : "la délation c'est le bien"), n'hésite pas à leur faire porter des chapeaux qu'ils ne méritent pas. Ou presque pas.

Mais pourtant (bwarf, je viens de voir que j'ai commencé mon paragraphe précédent par un autre "mais", promis, dès que j'ai fini d'ausculter Graëchen, je lui file un fouet qu'elle me martyrise un peu) Graêchen est quelqu'un ayant (quelques) références morales : par exemple, elle ne ment pas. Jamais. Il lui arrive parfois de mentir par omission, mais elle ne considère pas que c'est un mensonge, c'est plutôt selon Freud, Nietschze : une mauvaise résorption de son complexe d'œdipe...
*concernant le complexe d'œdipe de Melle doe :
Bien sûr, comme tout le monde, elle niera avoir jamais voulu tuer sa mère pour coucher avec son père, mais dans son cas, c'était quand même un peu spécial : à cette époque là de sa vie, sa mère était déjà morte et son père était une loque de scientifique... Elle avait plutôt ce complexe sur un des collègues de son père. Cela dit, elle ne souffre pas de pulsions, ni d'hystérie, ni de rien, alors on peut penser qu'il s'est bien résorbé...

Graëchen est extrêmement posséssive. Dès qu'on lui fait comprendre, explicitement (ou implicitement, et parfois même, elle en déduit que quelque chose est à elle alors que pas du tout) que truc ou machin (voire même des personnes) lui appartient, elle n'en démord pas. Jamais elle ne cédera : ce truc lui appartiendra pour l'éternité. Même après sa mort. Elle est loin de croire en dieu, c'est une pensée trop irrationnelle faite pour ceux n'ayant pas de raisonnements propres à leur personne, mais si il existe un paradis ou un enfer, elle sait qu'elle attendra que tous ces biens y atterrissent. Et ensuite, une fois que son répertoire, ses amis, ses objets (si possible) seront avec elle : elle ira à la conquête du paradis, ou de l'enfer selon son nouveau domicile.
*concernant les croyances de Graëchen :
Graëchen est bien trop rationnelle et rationaliste pour avoir une croyance entre autre chose qu'elle-même. Elle croit en l'être humain, dans la mesure où elle croit que c'est la plus mauvaise chose (et par ce biais la plus profitable) qu'il soit arrivé à l'évolution. Elle est même la première à utiliser le fameux "on va tous crever alors autant se marrer un peu". Elle se situe en revanche au dessus des autres hommes, par sa connaissance, sa beauté (car voyons, elle est magnifique, non ?), ses talents de politicienne, et surtout, tant qu'elle aura un ego surdimensionné, elle sera, pour elle-même meilleure qu'une flopée de divinités grecques.

La passion de Graëchen pour les salons de discussion et les salons plutôt "libertains" ne s'est pas affaiblie. Elle a même été renforcée par son arrivée dans la vie adulte. Aussi, le fait d'être en France, le pays des révolutionnaires, des philosophes, des grands scientifiques (même si certains allemands/hollandais se débrouillaient pas mal : Kant, Nietschze, Freud...) lui a donné envie de les réactualiser. Donc, lorsqu'elle ne travaille pas (je vous parlerais plus tard des habitudes de travail de Graëchen Doe) elle s'amuse à organiser des sauteries, souvent dans sa maison (une modeste bicoque de quelques hectares de terrain...). Sauf que ces salons parlent sciences, permettent aux scientifiques (qui, certains, luttent ensemble, malgré les différences de camp, pour libérer la ville du maléfice) de discuter... Et la nuit tombée, ceux qui restent peuvent avoir la chance d'entrer dans les pièces les plus mystérieuses de la ville. Oui, Graëchen a recréé une maison close dans la ville. Et tout le monde est invité.
*concernant les habitudes de travail de Graëchen :
Elle travaille selon son humeur, qui est souvent bonne. Si elle est contente, elle pourra aussi bien vouloir travailler pour avancer ses recherches qu'aller détruire quelques personnes. Tout dépendra de la tournure que prendra sa journée. Si elle est de mauvaise humeur elle pourra aller se tuer à la tâche aussi bien que torturer quelques gens (en revêtant un costume de SAR (si j'ai bien compris) par exemple) pour se remettre les idées en place. Donc en fait : ou elle travaille, ou alors elle se fait plaisir...

Alors comment définir Graëchen en de simples mots : elle est tyrannique, possessive, exigeante, elle pourrait même être qualifiée de bourreau. Elle est déjantée, dans les bons et mauvais sens du terme, elle est sûre d'elle, voir un peu trop. Elle est égoïste, egocentrique, parfois paranoïaque, mais elle sait (la plupart du temps) garder la tête sur les épaules. Elle est franche, et si elle ne ment pas, elle laisse croire aux autres qu'elle est digne de confiance. Ensuite, elle se laisse aller à la délation, mais seulement si ça lui rapporte quelque chose. Elle est très libertine, et donne l'impression d'être née et restée coincée dans le XVIIème siècle. Philosophe pas pour rien, elle a la grosse tête. Scientifique de génie, elle saura vous manipuler... Seulement, saurez-vous la manipuler aussi ? Le souci de Graëchen c'est qu'elle est parfois naïve : il lui arrive parfois de ne même pas soupçonner que les autres peuvent vouloir lui faire faire des choses qu'elle ne souhaite pas... C'est le souci de ne voir que soi.

Elle a tout de même un point faible non négligeable : sa montre. Quiconque possède sa montre, peut la contrôler, car pour la récupérer elle ferait n'importe quoi...

Description physique:

Alors cette fois ma pensée, ma description, sera structurée (sisi ça arrive je vous jure !) : nous procéderons donc par points. En premier, ce sera le plan général. Donc, imaginons que notre Spécimen Doe se situe à quelques mètres, mettons : vingt mètres. Ce que nous voyons tout de suite c'est une blonde en robe. Ses cheveux sont mi-longs on n'arrive pas à bien distinguer sa coupe de cheveux, ils sont cependant lisses. Ils retombent sur son visage, on ne sait pas si c'est une frange ou si elle a juste des mèches devant le visage. Au niveau de la robe, on pourrait la croiser avec une robe type "mariée" (cependant pas nécessairement blanche) corsetée ; il arrive de la croiser avec le même robe mais sans le volume au niveau des jambes... Dans tous les cas, nous pouvons voir qu'elle porte un linge délicat, fin, avec de nombreuses broderies...

Spoiler:
 
Voici un exemple de Graëchen lorsqu'elle avait quinze ans, elle a vieilli depuis, et s'est coupé les cheveux... Ps : les yeux ne sont pas de la bonne couleur, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas trop rigueur... Les yeux bleus ça lui allait pas, et puis je ne suis pas très douée.

Si elle venait à porter un manteau, ce serait une riche manteau de fourrures assorties à sa chevelure et son teint beige.

Rapprochons-nous alors : cette fois nous faisons juste face à la jeune demoiselle. Elle est bien blonde. Ses cheveux sont coiffés en un carré qui varie de court à mi-long. Elle hésite cependant à se faire pousser les cheveux, comme avant... Elle a une frange rebelle, qui prouve qu'elle va bientôt retourner chez le coiffeur, peut-être... Sous sa frange, on ne voit pas grand chose car elle a tout de même les cheveux épais. Mais si on pouvait voir, ou si elle relevait ses cheveux on pourrait voir une peau lisse et sans imperfections ; la même peau que sur ses joues... Avec un grain de peau doux, fin, agréable à regarder et à toucher, sa peau est juste colorée de beige. Elle n'est ni livide, ni blafarde, ni cramoisie. Juste distinguée. Parfois, elle rougit, mais avec le temps, ça lui arrive de moins en moins. En dessous de sa frange deux grands yeux d'un bleu azur. Ils sont durs, souvent, mais plus encore : ils sont hautains, méprisants. De pair avec ce petit sourire dont elle ne se débarrasse que rarement, ce petit sourire qui veut dire : je te tiens, tu ne le sais pas encore, mais maintenant que je t'ai vu, mon petit, tu m'appartiens. Ses yeux sont parfois vides d'expression, après ses beuveries / coucheries ou des nuits blanches passées à travailler. Ils sont alors rouges, gonflés, injectés de sang et soulignés par des cernes noirâtres.

À propos de son style vestimentaire : Graëchen ne porte exclusivement que des robes. Elle s'est approprié un look que je qualifierais de "libertin-gothique (au sens de gothique lolita) et d'ancien". XVIIeme siècle, je vous disais. Elles peuvent être longues, courtes, et lors de rares exceptions, elle met des jupes. Elle ne les aime pas trop, cela dit. Elle n'aime pas non plus les pantalons et n'en met jamais... Cependant, il n'y a que les abrutis qui ne changent pas d'avis et elle imagine assez bien qu'un jour elle devra en mettre un... Pourquoi faire, elle ne le sait pas encore. Parfois, lorsqu'elles sont courtes, elle peut mettre des bas (en fait elle en met tout le temps mais ça ne se voit pas toujours). Ils sont bicolores à rayures. Elle aime particulièrement le "blanc/saumon", le "rose/saumon", le "noir/rose" et le "noir/bleu", tout dépendant de la couleur de sa robe. Mais cela ne représente que quelques couleurs dans sa garde-robe. Elle met des robes décolletées toujours, pour se mettre en valeur...

Elle porte à l'occasion des bijoux : des boucles d'oreilles, des bracelets, et elle porte toujours une montre à gousset.

Spoiler:
 

Cette montre a un pouvoir particulier. Apparemment, elle peut contrôler le temps et faire des pauses... Et en plus elle semble dicter certaines choses à Graëchen, mais tout ceci sera précisé en tant venu. Aux reflets noirs, je dirais juste que cette montre est intrigante... De plus, elle est bruyante, sonore. On entend son tic tac de loin...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Ven 19 Nov 2010 - 21:30

Fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Ven 19 Nov 2010 - 21:45

Bon et bien je refuse de valider ta fiche... Mon motif? Portez de la fourrure beige est un crime (bah vi, j'ai un vison beige, il aurait pu devenir un manteau...)

Bon j'arrête mes conneries. En réalité j'ai eut grand plaisir à lire ta fiche même si c'est pas toujours facile à suivre. Je te valide donc, je t'attribuerais tes points demain, ou dimanche au plus tard (MP si j'oublie). Tu peux commencer à jouer et si tu cherche quelqu'un avec qui commencer n'hésite pas à m'envoyer un MP.

Voilà
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Ven 19 Nov 2010 - 21:49

Merci !

(Désolée pour la fourrure... Pour la peine elle va se les cailler cet hiver...?)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Sam 20 Nov 2010 - 11:32

Nan mais pas grave pour la fourrure, chacun fait ce qu'il veux, c'est pas moi qui vais aller militer pour ça, la coïncidence m'a juste amusée.

Alors après vérification du barème, je t'attribue 180 points (félicitation, t'as eut le max presque partout^^), je t'invite à les répartir au plus vite afin que je puisse verrouiller ta fiche et la déplacer.

PS: Tu aurais pas déjà été inscrite ici? Ton style RP me rappelle une membre qui s'était pas mal investie ici mais qui est partie suite à un différent.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Sam 20 Nov 2010 - 16:53

Euh, en effet, je m'étais inscrite cet été.
Carry Attwell, je crois. J'avais juste fait la page d'accueil... D'ailleurs, j'aimerais bien la refaire parce que maintenant que j'ai progressé, je la trouve affreuse.

Mais j'étais partie pour soucis personnels...


D'ailleurs je dois avouer que maintenant, je ne comprends plus très bien le système des points.
C'est pas uniquement pour le rang ? *comprend rien TT_TT*

[EDIT : après une errance sans nom j'ai opté pour le même système qu'avant mon départ
Force: 1
Défense: 45
Magie: 45
Endurance: 45
Vitesse: 45
Mais c'est vachement trop... J'ai dû me planter quelque part...

RE EDIT : non même pas... ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Sam 20 Nov 2010 - 18:40

Carry que je soupçonnait également d'être Luka, mais bon peu importe qui tu es, dans les deux cas je te resouhaite la bienvenue^^

Pour le système de points, Colette l'à changé mais comme c'est moi qui suis la plupart du temps aux rênes du forum, on va rester sur le vieux système. Je te met tes points de suite et je verrouille.^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Jeu 16 Déc 2010 - 14:50

Fiche débloquée pour ajout de détails.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   Jeu 16 Déc 2010 - 15:10

Voilà, techniquement, j'ai expliqué, en rouge/rose, ce qu'il fallait expliquer.

Merci !

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Graechen Doe. [VALIDEE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Graechen Doe. [VALIDEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Océane Romanea ~ Qui as dit que j'étais pas déjantée ? [VALIDEE]
» Ariane. [Validee]
» Sonrisa Del Sol [VALIDEE]
» Galiopée ☆ Petite fleur abandonnée [VALIDEE - JUMENT]
» Samantha Montoya ( une nouvelle pas si nouvelle) [VALIDEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archives des présentations persos-
Sauter vers: