Partagez | 
 

 La vengeance sur le papier [14/10/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen LaCharogne
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Convenable.
Nombre de messages : 426

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: La vengeance sur le papier [14/10/10]   Mar 16 Nov 2010 - 19:40

[ HRP: Ceci est un sujet unique servant de prélude à l'attaque de l'armée sur le QG de la résistance /HRP]

" On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut .."

Ainsi parla Nicolas Machiavel et c'est également avec cet état d'esprit que les gradés de la S2AM furent réunis. Du moins, presque tout les gradés. Owen, gradé de la sous section de lutte contre les "Nuiteux" comme les avaient surnommés les autres sections, n'échappa pas à la règle. Cela correspondait à l'image des cibles qu'ils traquaient avec une férocité et une absence totale d'humanité.
Tard dans la nuit, plusieurs larbins du conseil de l'état major, présent sur Heaven , étaient allés trouver les gradés pour annoncer une réunion urgente et imminente qui devait se dérouler dans le secret le plus absolu. Owen était loin d'être enthousiaste, fréquenter autant de personnes, d'êtres vivants, dans une même pièce et au même moment se trouvait être un exercice particulièrement difficile pour celui qui ne se supportait déjà que très peu. Le seul point positif dans ce genre de situation était l'approche imminente d'un violent combat dans lequel la charogne avait toutes les chances d'y laisser sa peau, fait qui le réjouissait au plus au point. N'ayant que le respect nécessaire envers ses supérieurs afin de se maintenir à Heaven, il ne se pressa pas, sans pour autant prendre tout son temps. L'évènement ne méritait, tout simplement pas, une quelconque perte d'énergie.
Arrivé dans le couloir des salles de réunions il s'étonna de voir un soldat avancer vers lui avec un hâte qui lui était peu familière, si ce n'est pour un allié bien sûr. L'homme en question fît une étrange grimace, tout en saluant le gradé en armure, tout en se ravisant vite avant de débiter à une allure impressionnante que la réunion avait lieu dans la salle 999.
* La salle 999, notre état major c'est soit trompé en voulant mettre 666, le chiffre du démon, parce qu'ils sont complètement stupides pour ne pas se rendre compte d'une telle erreur; soit il s'agit d'un trait d'humour ou d'une preuve " d'intelligence"* pensa t-il avec un certain humour mélange de mépris. Cependant, tout cela changeait la donne. Il ne s'agissait plus d'un banal nettoyage, non, la salle des opérations majeurs et top secrètes supposait une mission d'envergure ou, pour une fois, son unité ne serait pas la seule a faire tout le sale boulot. Avec une excitation étrange, il changea de direction, vers l'étage supérieur, impatient.
La porte était ouverte, aucun bruit. Mal à l'aise, une fois entré il comprit que ses soupçons étaient justifiés, tout le monde avait l'air sombre et perplexe. Avant même qu'il ne réagisse, la porte se referma brutalement derrière lui, ce qui arracha nombres de gradés de leurs pensées nocturnes. Le général de la mission Heaven se tenait droit et fière devant lui, il commença a parler d'un ton grave:


" - Soldats, la S2AM va, une fois de plus, prouver sa valeur et semer la peur dans les rangs de ces "anomalies". "

Owen s'amusait toujours d'entendre les discours "du chef des chefs", ils avaient, en effet, tout deux une mentalité très proche au sujet de la mission.

"- Lors d'une mission, plusieurs de nos hommes ont été éliminés. Nous suspectons un ennemi notoire, que vous connaissez sous le surnom du " coupeur de cordes ". Son air devint sombre. Mais vous vous doutez que je ne vous convoque pas dans le but de pleurer nos valeureux soldats. Le temps est à la guerre et la vengeance."
Il laissa un silence qui signifiait clairement que lors de la mission à venir, ils avaient tout intérêt à se montrer tout aussi courageux et téméraires. Owen s'en amusait, la question ne se posait pas pour lui, * de couilles j'en ai, t'inquiètes pas* mais il trouvait ça d'un lassant de souligner des atouts aux morts alors qu'ils en étaient parfaitement dépourvus de leur vivant, à croire qu'un soldat est toujours intelligent, courageux et respectable une fois qu'il passe de l'autre coté. Le général reprit:

"- Seulement nos ennemis ont fait une erreur qui va leur être fatale. Ils ont emmenés captif un membre de la mission. La seule rescapée pour tout avouer. Il se trouve qu'il s'agit d'un sous-lieutenant de la SRDP, sous lieutenant qui dispose d'un traceur sur elle. De cette manière, après analyse des données envoyées par le traceur, nous avons la certitude qu'elle est retenue dans un bâtiment. D'après les membres du GREM, envoyés sur place en urgence, il s'agit sûrement d'un QG et si l'auteur des faits est bel bien notre vieil ami, nous sommes en présence du QG du groupe connu sous le nom de : " la résistance". Même si venions à faire erreur, l'opportunité est trop belle pour ne pas la manquer. Vous passerez donc tous, avec vos hommes voir nos chercheurs de la SRDP qui vont vous faire une injection de dopamine histoire de vous mettre en jambe. C'est également valable pour vous deux."
Il attarda sur Owen et un autre gradé du nom de Mechistère qui était probablement la personne qui correspondait le plus à la chargone, de par son histoire, son comportement et sa violence notamment lors des missions.

"- L'attaque se déroulera donc demain à l'aube. Owen fût soulagé, son étrange "pouvoir" ne viendrait pas le déranger à ce moment de la journée. Les unités 2-3-5 vous ouvrez la route, autorisation de tirer à vue, si il reste des survivants nous nous en occuperons à la fin de la mission. Unités 1-4 vous assurés la couverture extérieur et la protection du périmètre. Les unités 7-8-9 et 10 en position si la résistance est trop dure. Matériel de combat en zone urbaine .. Faites tout pété si il le faut."

Owen était un peu surprit, son unité n'avait pas été mentionnée, il se leva donc légèrement, mais avant d'avoir pu faire quoi que ce soit, le général l'interrompu:

"- Owen, vous et vos "nuiteux" vous vous chargez de la prisonnière, veillez à sa sécurité jusqu'à ce que l'on découvre ce qu'il en est. Vous avez feu vert, je pense que nous nous comprenons." Et en effet, le message était passé, l'unité 6 avait tout les pouvoirs y comprit d'éliminer les humains ainsi que la captive si il s'avérait que son cœur avait changé de camp entre temps.

"- Des questions ? * Bien sûr que non, ici c'est l'armée, payé pour tué* Alors bon ménage mesdames messieurs et n'oubliez pas ... Il n'y aura pas de témoins."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/soldats-f55/owen-lacharogne-validee
 
La vengeance sur le papier [14/10/10]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amants de papier
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.
» rp - formulaire de régularisation d'un sans papier
» Entre deux montagnes, du papier et de la gravité. [PV Uriô]
» ET LES DECORS PAPIER CA VOUS PARLE !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: