Partagez | 
 

 [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Sam 12 Mar 2011 - 19:27

HRP : bof bof, j'ai du mal avec ce début là, là... Désolée. Si tu veux que je change quelque chose...

Comment j'avais trouvé l'adresse de la Résistance ? Trois choses : premièrement, VulCan. Ce sale rat connaissait assez bien les lieux et Heaven et m'avait donné quelques informations, en échange de... De rien, je n'avais rien à lui offrir. Et je ne voulais rien lui offrir. Dans ma tête, lui avoir déjà laissé la vie sauve était un gros geste de ma part. Ensuite, j'étais une scientifiques folle, bonne politicienne (gardez vos remarques pour vous), chef de l'Ombre et autrichienne ; donc j'avais quand même les moyens de retrouver la Résistance. Et puis, les gens parlent... Et quand ils ont la langue bien pendue, il existe des méthodes de tortures et des bourreaux (Melicerte et ses aiguilles...). Quoi qu'il en soit : me voici, dans les locaux de l'Ombre.

Que dire ? Que faire ? Je me voyais déjà à faire "COUCOU !" en mode peace and love, les mains closes, index et majeur levés. Hippie time partyyyy... Mais j'ai pas osé. Ma crédibilité en aurait été trop atteinte, et pour ce que je voulais leur demander (j'avais mon speech déjà écrit dans la tête), j'avais besoin d'être une forte tête intéressante. Non, je m'étais pointée à l'improviste (je me voyais mal téléphoner et prendre rendez-vous) ce qui leur donnerait une image de moi de personne fière, capable de tout se permettre, mais tout de même polie et crédible. Je m'étais pointée à l'improviste et avais demandé à parler au Chef. J'ignorais qui était le Chef, mais vu mon insistance, et la réaction gênée de la stagiaire à l'entrée, j'étais à peu près sûre de rencontrer le Chef vite.

Ma "preuve" dans ma poche de veste me dérangeait sincèrement. Ma "preuve" de qui j'étais. Ma "preuve" et mon "argument secondaire" : la chevalière de l'Ombre. Chose que je ne forçais pas mes membres à porter. Chose que je trouvais hideuse et trop facilement repérable... Mais là, si je voulais pouvoir prouver que j'étais réellement la Chef de l'Ombre (ou en tout cas avoir un argument en ma faveur), il fallait que je la lui balance sur son bureau (ou dans la gueule, en fonction de comment il le prenait). Ma chevalière était vraiment insupportable, mais je ne pouvais m'empêcher de la faire tourner dans ma main, frénétiquement. Les formes, la matière, les poids, l'ergonomie... de cette chose me repoussaient. Même le métal.

Bien sûr, une chose intéressante à poser tout de suite, avant que le Chef de la Résistance ne me reçoive, c'était que je n'avais pas de plan de secours. J'avais tellement bossé sur mon speech (que je ferais semblant d'inventer et de trouver par la passion et la rage alors que je le connaissais par coeur) que je n'avais pas pris la peine de faire un plan de secours.
1 - Ca me donnerait le punch pour les convaincre réellement (parce que sinon je mourais)
2 - Ca voulait dire qu'ils seraient forcément dans ma poche, non ?

Et puis, Ayu est arrivé.

- Bonjour, dis-je fermement en lui tendant la main.

......................................................


Dernière édition par Graëchen Doe le Jeu 31 Mar 2011 - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Sam 12 Mar 2011 - 19:44

Mais depuis quand le faisait-on appeler dès que quelqu'un demandait? Il avait pourtant dit qu'il ne voulait pas être dérangé pour des broutilles alors qu'il était occupé à des choses importantes (faire la sieste, les bras étalé sur le bureau) L'esprit s'était leva d'assez mauvaise grâce et s'était dirigé en prenant tout son temps vers la sortie. Il ne s'était même pas soucié du fait que leur QG sensé être secrêt semblait avoir été trouvé avec facilité.

Il traversa les couloirs en veillant bien à ne pas se retrouver à l'autre extrémité du QG. Il s'était perdu un nombre incalculable de fois depuis leur arrivée, mais le pire c'était quand même cette foutue prière pour rentrer... Maudits soient les anges et leur dévotion envers leur ami imaginaire...

L'esprit est rapidement arrivé à l'entrée du QG, ou plutôt l'église puisque le bâtiment continuait de remplir cette fonction... Il n'avait rien contre faire entrer des étrangers dans la partie privée du lieu mais ça n'était pas l'avis des autres qui bridaient ses élans de folie... Il avait pourtant rêvé de perdre le premier qui se tenterait à franchir la statue dans le dédale de couloir... Pourquoi les autres voulaient-ils tant qu'il soit raisonnable...

Il oublia ses pensées stupides pour se focaliser sur sa visiteuse... Une jeune femme au look étrange qu'il dévisagea jusqu'à arriver à quelques mètres d'elle. Il resta silencieux quelques secondes avant de se rendre compte qu'elle attendait sans doute qu'il réponde à son bonjour... Il prit sur lui et accepta de serrer sa main bien qu'il n'aima pas ce genre de chose... Il n'avait pas envie de jouer sa vie ce soir et elle avait bien une tête à vouloir la lui prendre...

-Salut...

Répondit-il enfin avant de lui indiquer un coin de l'église où ils pourraient discuter tranquilement. Car elle n'était sans doute pas venue prendre le thé...

-Tu es?

Juste histoire de savoir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Sam 12 Mar 2011 - 21:12

Qu'il le veuille ou non le décompte des erreurs a déjà commencé pour lui. À savoir que ce décompte d'erreurs me servirait pour me faire une opinion de lui, de sa clique et me donnerait une échelle d'entubage. Si il faisait beaucoup d'erreurs je l'entuberais beaucoup, et inversement... Alors, voici ce que donne un classement à ma façon. "Et tu es ?" Première erreur : "Tu". Ne jamais tutoyer quelqu'un d'inconnu qui vient vous parler personnellement, SURTOUT à Heaven. Deuxième erreur : Il devrait savoir qui je suis ! Hé ! Mais quel malotru ! Un bon point pour lui était le fait qu'il m'ait serré la main. Il aurait pu se défiler et serait passé pour un pleutre doublé d'un malotru. Je n'ai pas tiqué. Pourquoi faire ?

Je lui ai simplement lancé un sourire (mon habituel sourire mi carnassier, mi sincère ; un sourire amer et difficilement interprétable). À savoir que mes sourires étaient, je le savais, pour beaucoup dans mon succès. Le côté carnassier donnait le ton et la couleur aux autres, donc ils ne me prenaient pas de haut, et leur côté doux et sympathique me donnait une image de femme ferme mais aimable... Quiproquo mon amiiii... Je le savais, et plus que jamais, je comptais là dessus pour noyer le poisson... Ah, et un autre détail qui me permettait souvent de prendre l'avantage : mes répliques lancées comme si de rien était alors qu'elles étaient outrageusement choquantes. Des déclaration lancées comme si de rien était alors qu'elles voulaient en dire beaucoup, comme celle-ci :

- Graëchen Doe, représentante de l'Ombre.

Ah bah voui, âmes sensibles s'abstenir... Je ne tenais pas parler "affaires" en disant clairement qui j'étais, comme ça en public. S'il voulait en savoir plus, il n'aurait qu'à me faire entrer au coeur même de sa base. Je n'accorderais un brin de semblant de confiance qu'à quelqu'un qui m'offrirait le brin de simulacre de confiance de me laisser entrer chez lui. Fallait pas rêver... Hors de question de comploter contre l'armée dans la rue ! Encore que... Ce serait peut-être le dernier endroit où l'armée nous chercherait... Peut-être.

- Je boirais bien un bon café chaud... Pendant qu'on parlera... Seuls.

Provocation. Ne pas se laisser marcher dessus parce qu'il est chez lui. (D'ailleurs si j'avais su que le Chef de la Résistance était un gnome en pleine force de la jeunesse... Je ne me serais pas forcément déplacée... Il était aussi jeune que moi ! Voire plus !) Lui montrer que je sais m'imposer, mais ne pas en faire trop... J'aurais bien lâché un 'je prends deux sucres dans mon café" le tout en prenant la direction de son bureau sans lui demander son avis... Mais si je pouvais survivre, ça serait cool... Donc je me suis censurée toute seule. Après tout, je venais clairement leur cirer les pompes... Autant ne pas trop leur chier dessus avant...

Ma logique a toujours été implacable, n'est-ce pas ?

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Dim 13 Mar 2011 - 17:51

Une représentante de l'Ombre qui venait lui faire l'honneur de sa présence dans les locaux de la résistance... C'était trop beau pour être vrai. Ce n'était pourtant pas son anniversaire, ni Noël... Mais la vie semblait avoir décidée de lui faire ce cadeau. Cette fois c'était sur. Il était hors de question qu'il cède à la demande des autres membres -Et tout particulièrement Sey- de ne pas mettre l'organisation en péril en faisant entrer n'importe qui. N'importe qui étant bien évidemment les membres des groupes qui s'opposaient à eux.

La question principale aurait du être "Mais que voulais la résistance pour leur envoyer quelqu'un?", mais ce que pensa Ayu tenait plutôt du "Comment vais-je faire pour m'amuser aux dépens de cette ennemie?". Gardant l'air impassible afin de ne pas laisser deviner ce qu'il pensait réellement, l'esprit se décida finalement à se présenter vu qu'il ne l'avait pas encore fait.

-Ayu Horrow, en quelques sortes chef de la résistance...

En quelques sortes car il y avait aussi cet imbécile de Sey, lequel tentait d'évincer le plus possible Ayu quant il s'agissait de prendre une décision importante... Sauf qu'il ne pouvait pas rester éveillé H24, ce qui arrangeait bien l'esprit...

-C'est assez original que de venir réclamer un café chez l'ennemi, je pourrais bien revoir mon jugement sur votre organisation...

Dit-il en la guidant vers l'entrée du QG. Il n'avait pour souvenir que l'ancienne Ombre avant que celle-ci ne soit dissoute et que ses membres commencent à agir n'importe comment. Autant dire qu'il ne tenait pas en très grande estime tout ces clowns incapable de mener à bien la moindre mission... Ca ne l'empêchait pas de se montrer respectueux avec la porte parole de leur groupe et de la guider jusqu'à un bureau dans lequel il la fit entrer...

-Que me vaux l'honneur de cette visite?

Quant au café il enverrait un message à l'attention de qui pourrait en préparer un si ce motif lui plaisait... S'il la tuait dans les cinq minutes il aimait autant ne pas perdre de temps...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Dim 13 Mar 2011 - 18:19

L'honneur de ma visite ? Et bien... J'avais deux solutions. Lui balancer une vérité fatale (comme j'aimais tant le faire habituellement) ou alors trouver un prétexte (et jouer de la provocation) et plaisanter (enfin... "plaisanter") avec lui jusqu'à ce que je sois en lieu "sûr"... J'ai songé, vite vite vite... Et j'ai choisi la deuxième option. Ah, et avant d'oublier : son drôle d'accueil qui lui faisait déjà cumuler deux mauvais points était presque oublié par le ton que prenait notre conversation. J'ai donc choisi de dire, avec un sourire à 100% hypocrite :

- Ma visite ? Il paraît que vos cafés sont remarquables...

Et de rire hypocritement. Mon instinct de commerciale sanguinaire politique revenait à grands pas : je ne voulais plus plaisanter, je voulais parler affaires. Je voulais l'embobiner vite fait et pouvoir aller harceler Vostok pour qu'il me raconte les histoires de possession qu'il connaissait (celles que sa grand-mère lui avait racontées)... Je voulais faire ça vite et bien et fuir, fuir le plus vite possible... Nan, vraiment, si je pouvais survivre ce serait vraiment une bonne chose... Pour moi (forcément), pour l'Ombre (FORCEMENT ! hé) et pour les Doe qui étaient à ma charge (encore que certains me tueraient volontiers...)... Et pour survivre, il fallait que je sorte vivante... Si seulement j'avais prévenu Vostok (ou Melicerte) que j'allais faire cette folie (et ignoré leurs éventuelles protestations) j'aurais eu une porte de secours... Bah, tant pis.

J'ai attendu que nous soyons seuls et même si l'église faisait résonner nos pas, j'ai essayé de tamiser ma voix.

- Non, en fait... J'ai un problème de Soldats qui pullulent dans mon jardin et je me demandais si vous n'aviez pas une recette miracle pour ce genre de nuisibles.

La couleur... Le ton... Violemment annoncés, certes, mais au moins c'était clair. Maintenant, attendre qu'il pose plus de questions et lui jeter la chevalière dessus. Lui expliquer ce que j'en pensais (moche, lourde, trop facilement repérable et surtout inutile pour MES membres) et ensuite lui parler de justement, MES membres. Mes membres MON groupe, MON rang, MA qualité de Chef de l'Ombre (bien que je pense, il comprendrait avant que je ne vienne à évoquer ce point). D'ailleurs, non, j'allais choper l'occasion tout de suite. On rentrerait plus vite dans le vif de sujet non ?

Marchant à sa hauteur, j'ai glissé ma main dans ma poche et lui ai lancé doucement la chevalière noire.

- Pouvez la garder si ça vous amuse...


......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Mar 15 Mar 2011 - 12:58

L'esprit ne sourcilla pas quand la dénommée Graëchen évoqua les soldats... Elle ne devait pas savoir que la résistance c'était alliée aux soldats, ou bien elle savait que cette alliance n'était pas aussi sérieuse que ce que l'esprit avait juré... Disons que le temps avait passé, l'armée continuait d'en vouloir à la résistance, bien qu'ils aient la décence de camoufler leurs attaques en accidents. Les infos que l'esprits auraient pu leur apporter n'avaient pas été prises au sérieux, alors l'esprit s'était décidé à les garder pour lui et à trahir l'armée dès que le moment se présenterais, quitte pour cela à abandonner la résistance. Était-ce un signe que l'Ombre vienne lui faire un petit coucou à ce moment là, alors qu'il était plus proche que jamais de trahir tout ce en quoi il feignait de croire?

Alors qu'ils étaient presque arrivés au bureau précédemment cité, la fille lui envoya quelque chose que l'esprit rattrapa avant d'y jeter un vague regard. Il n'eut aucun mal à reconnaitre l'objet pour s'en être longtemps servit en point de repère quand il devait chasser de l'Ombre. Il lui avait pourtant semblé ces temps-ci que la mode de la grosse chevalière noire était passée à leurs ennemis... Comment devait-il interpréter ce "cadeau"?

-Merci bien, j'ai toujours rêvé d'en avoir une pour aller avec mon déguisement de SAR

Lâcha-il sur un ton tout à fait sérieux comme si le moment s'y prêtait. Sans rien dire de plus il poussa finalement la porte de la pièce dans laquelle il voulait la guider. L'esprit s'installa confortablement sur le bureau (Oui, sur le bureau) qui se trouvait en plein milieu de la pièce en repoussant une plaque portant le nom de "Luxel Praesidium". Il aurait bien sur put aller dans son propre bureau, lequel ne se trouvait qu'à deux portes d'ici, mais il était bien plus jouissif que de semer la pagaille dans celui de l'archange, petite vengeance personnelle pour l'avoir forcé à penser à des trucs aussi dégoutant que la religion...

Il invita d'un geste la représentante de l'Ombre à s'assoir sur l'une des chaises qui faisait face au dit bureau et se décida finalement à envoyer un message à l'une des employées qui s'occupait de l'accueil... Une fille pâle, terne, si peu remarquable qu'il était évident que l'on devait la confondre avec les poteaux quand elle attendait dans la rue... Mais elle avait voulu rejoindre la résistance, sans doute pour se donner l'illusion qu'elle faisait quelque chose d'utile... Mais comme elle n'avait aucune capacité réelle elle s'était retrouvée à accueillir les gens et à servir le café... Même à Heaven il existait ce genre de personne qui n'ont pour utilité que de servir de tapis...

Le café ne tarda pas, servit dans un service à café qui avait du être acheté sur le marché noir pour trois pièces, puis déposé devant la représentante du groupe ennemi. Ayu attendit que la Réceptionniste/serveuse/fille quelconque quitte la pièce pour enfin répondre à la question sur les nuisibles...

-Même problème ici, on à beau les tuer, les torturer, les faire exploser ils reviennent toujours en surnombre pour nous empêcher de nous entretuer comme l'ont décidé les précédents Chefs de nos groupes respectifs...

Une façon de dire qu'il n'avait rien contre l'Ombre? Pas vraiment, l'esprit n'aimait pas ce groupe pour y avoir rencontré des parfaits chiens-chiens bien dressés à obéir et incapable d'agir par eux même dès qu'il fallait sortir des chemins soigneusement tracés par leur chef. Cependant, la résistance ne lui plaisait pas plus... Il avait tenté de les faire agir, de leur inculquer un autre état d'esprit mais il se heurtait à chaque fois à de bons sentiments dégoulinant à souhait de désir de faire le bien... C'était encore pire que l'Ombre ou l'armée réunie...

-J'imagine que tu n'es pas venu pour me parler simplement de l'Ombre...

A-il finalement demandé...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Mar 15 Mar 2011 - 20:20

- J'espère que vous ne comptez pas vous en servir... Mes hommes ne l'utilisent plus depuis que je suis là.

Une façon de ne pas le laisser parler tout seul... Ou il voulait faire de l'humour et c'était loupé, ou il était sérieux et il était plus atteint qu'il ne le semblait. En attendant, autant rentrer dans son jeu. Il fallait bien combler les vides et lui faire croire que je le trouvais intéressant. Après tout, imaginez-moi, ma perfection et mes jolies gambettes (<3) coincées dans ce bureau, avec ce drôle de blondinet androgyne sur la table... Il faisait plus "petit garçon qui défie les lois des "grands" et préfère s'asseoir sur les bureaux" que grand commercial ou grand patron... D'autant que ou il m'avait menti sur son nom (un truc anglais-japonais) ou alors il squattait avec moi le bureau d'un autre (un truc elfique-latin)... Ni l'un ni l'autre n'étaient rassurants. Je rentrais dans son jeu en essayant de ne pas (trop) froncer les sourcils.

- Ca paraîtrait "suspect".

Bien sûr. "Coucou ! Ca fait tellement longtemps que je ne suis pas venu que j'utilise une bague dont personne n'a usage !" Ca fait très crédible pour un membre de l'Ombre... Pas assez pour moi, en tout cas. Peut-être assez pour des esprits inférieurs comme Vostok, qui ne remarqueraient ce genre de détails qu'en arrachant le doigt du porteur... C'était une idée, lui faire arracher quelques organes par Vostok, ça ferait des pièces de rechange pour mon "pied gauche" (dixit Melicerte) et ça ferait les pieds à l'usurpateur de nom. Mais au moins, l'usurpateur de nom venait de me faire servir un café, ce qui prouvait, en un sens qu'il était vraiment chef.

- Merci, dis-je à la fille.

Il parlait beaucoup, beaucoup trop, selon moi, pour un chef en position de force. Après tout j'étais à sa merci (même si il l'ignorait) et si il refusait, ça sentirait TRES mauvais pour moi. Mon décompte étant toujours en marche, j'ai compté une troisième erreur... Ou plutôt, deux et demi... Car si c'était une méthode de torture, ça marchait très bien. Trop bien. Il m'agaçait un peu. Ce qui était rare. Les gens m'agaçant toujours beaucoup... Alors, était-ce dû à sa parlotte ou non... ? Je ne sais pas.

Cette fois, je ne suis pas plus entrée ans son jeu. Cette fois si, après avoir bu une gorgée de café (bof mais passable), j'ai reposé ma tasse, traits tirés, oeil rouge, fatale.

- Je veux qu'ils disparaissent. Ca fait trop longtemps qu'ils m'empêchent de travailler, qu'ils pourchassent mes hommes, qu'ils essaient de me tuer, ET surtout, qu'ils pavanent dans notre ville, à nous.

Il n'était pas obligé de savoir que je n'étais pas à Heaven depuis très longtemps. Pas la peine de lui faire un schéma de mon arrivée. En revanche, j'espérais que ça suffisait... Je ne tenais pas à lui passer plus de baume que ça... Et mes autres arguments lui passeraient beaucoup de pommade.

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Ven 18 Mar 2011 - 16:56

Croyait-elle vraiment qu'il avait besoin d'une babiole stupide s'il voulait s'infiltrer chez l'ennemi? Ou bien que cela suffirait? Il ne lui répondit même pas, car alors qu'il l'écoutait parler, elle lui livra, sans doute sans le vouloir une info de premier choix... Elle avait parlé de ses hommes... Ce qui sous entendait qu'elle était donc à la tête de l'Ombre... Ou qu'elle faisait parti des hauts-gradés de l'organisation... Le genre qu'il vaux mieux ne pas perdre dans la bataille si l'on ne veux pas voir le groupe entier boiter pendant des semaines, voir carrément se casser la gueule...

-Pourquoi je me baladerais avec une bague immonde quand le grand patron vient en personne me rendre visite?

Demanda-il en lui adressant un sourire. Cependant, même avec cette info il ne bougeait pas d'un poil... Que lui aurait rapporté le fait de se jeter à sa gorge et de la réduire en pièce détachée sinon rien? Autant le dire tout de suite, les idéaux de la résistance qui le poussaient à porter un coup aux autres groupes dès que possible n'étaient rien à côté de sa curiosité... Laquelle ne fut pas assouvie par la réponse de l'ennemie... Ca ressemblait davantage à un caprice de petite fille qu'autre chose, cependant, il pensait comprendre où elle voulait en venir... Elle ne manquait pas de culot...

-Je vois... Et donc vous avez pensé à la résistance... Après tout, notre groupe est plutôt discret ces derniers temps, ça ne changera rien si on disparait lors d'une mission suicide...

Dit-il, toujours aussi moqueur, bien qu'il ait commencé à vouvoyer son interlocutrice, signe qu'il lui accordait un peu plus d'attention. Bien sur, il ne lui dit rien sur sa pseudo-alliance avec l'armée... Il n'était pas devenu leur chien non plus et s'il pouvait les éliminer au passage, voir s'en prendre à l'Ombre dans la foulée, alors c'est sans hésiter qu'il le ferait...

-J'imagine que vous n'êtes pas juste venue pleurnicher et taper du pied à cause des méchants soldats, ne tournons pas autour du pot, qu'est-ce que vous avez derrière la tête?

Elle ne songeait quand même pas sérieusement à ce que la résistance aille se frotter aux soldats alors qu'ils étaient surveillés?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Sam 19 Mar 2011 - 12:23

HRP : délirant... Mais beau *-*.

Il se trompait. Les soldats perdaient en puissance. Ils étaient moins nombreux (Cassandre était partie, forcément... Un grand chef avait déserté, Melicerte bossait pour nous, et Sick aussi...) et forcément ils essayaient de se donner consistance en faisant des annonces... Une bonne vieille technique : quand tout part en vrille, faire comme si tout allait bien et inonder les médias de menaces pour faire illusion. C'était ce que faisait l'armée, et je le savais, puisque j'avais fait un tour dans leur "prison". De plus, il était assez difficile (car je faisais clairement partie de la mafia) pour eux de couvrir les multiples évasions de prison. Une chose que j'ignorais totalement était leur pacte avec la Résistance... Mais ce pacte, même ignorant son existence, ne serait plus, j'en étais sûre, dès que je serais sortie de ce QG improvisé. Je lui ai lancé un grand sourire narquois.

- Je veux les forcer à quitter la ville. Ils sont moins nombreux, mais si nous attendons trop, ils reviendront en force.

C'était ce que je voulais éviter. Tout mon plan pour virer les soldats reposait sur cette disparition progressive de leurs forces, mais si on attendait trop, l'Etat renverrait des hommes ici, de gré ou de force. Tout se jouait dans les quelques semaines qui arrivaient. Il fallait vraiment agir vite. Et, en plus la Résistance devait forcément regrouper quelques créatures dites injustement "occultes". Je pourrais les rassurer, étant moi-même visiblement (par les autres donc) possédée. Nous étions dans le même bateau. Tiens, il faudrait que je le case quelque part dans la conversation pour le pousser à me rejoindre. Au mieux, toute la résistance s'alliait à moi, au pire, le chef désertait et la Résistance tombait en ruines... Ce qui pousserait les membres à me rejoindre ou à aller à l'armée... Mission suicide.

- Je suis sûre que ça vous arrangerait aussi qu'ils vous laissent tranquille...

On pourrait reprendre une vie normale. On pourrait même, à l'issue de cette alliance fructueuse s'aller définitivement. Je pourrais leur expliquer comment je voyais le destin de l'Ombre. La rupture entre moi et les anciens chefs les séduirait peut-être assez pour qu'on puisse avoir notre propre gouvernement (avec moi à sa tête et des conseillers des deux camps) et qu'on se proclament état souverain. L'armée n'aurait plus à intervenir, et on pourrait évoluer comme on voudrait, avec appui de l'ONU... Là, j'étais à des années-lumière de cette petite pièce exiguë avec ce type bizarre... Mais c'était beau comme projet, et c'était comme ça que je voyais les choses. Si on voulait tourner "bien" et non pas s'auto-détruire c'était maintenant, là, qu'il fallait agir.

- Je prépare un attaque, pour bientôt. Avec votre appui, les crimes de l'armée ne seront plus qu'un lointain souvenir.

Je voulais les tuer, tous, mais aussi démanteler, bloc de béton armé par bloc de béton armé leur satané prison...


......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Ayu Horrow
Prince psychopathe

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : de moyen à bon
Nombre de messages : 5694

Profil du personnage
Armes portées: Deux sabres noirs.
Pouvoirs maitrisés: Invocation (Sabres, quelques créatures à haut niveau); Explosion de tout ce qui est matière vivante; vitesse supérieuse à la moyenne (Ses stats vitesses sont multipliées par 1,5)
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Sam 19 Mar 2011 - 19:37

Ayu avait bien du mal à croire que les soldats étaient moins nombreux... Ils étaient comme des cafards.... Vous en écrasez un et alors que vous vous pensez débarrassé du nuisible, une dizaine d'autres nuisibles jaillissent, semblant sortir de nulle part... Pour autant Ayu n'était pas décidé à leur laisser un terrain de jeu aussi intéressant que la ville. Il attendait juste le bon moment, car il ne doutait pas celui-ci viendrait... Et si justement cette heure tant attendue venait de sonner en même temps que le chef de l'Ombre venait lui vendre sa camelote? Nan... Impossible qu'il en vienne à se rabaisser en devant japper et remuer la queue face à la matrone (oui je sais elle est trop jeune pour un tel qualificatif mais ça me plait d'autant) qui dirigeait le groupe de l'Ombre. Pourtant s'il ne l'avait pas encore renvoyée ou tenter de la tuer c'est bien qu'au fond le plan ne lui déplaisait pas tant que ça...

-Je n'aime pas votre groupe... Il est majoritairement composé de chien et je n'ai pas très envie d'aller aboyer au milieu de la meute...

Et là elle allait sans doute lui dire que ça avait changé puisqu'elle n'était pas la même que le précédent chef et qu'elle avait su s'entourer de l'élite en matière de sous fifres... Et bla et bla et bla... En tout cas c'est ce que lui aurait fait... Du moins s'il avait eut l'idée de proposer une alliance à l'Ombre alors qu'il était tellement plus simple d'attendre que d'autres engage les hostilités pour s'en mêler... D'ailleurs parlant de ça... Il y avait bien une attaque de prévue... Décidément il était trop fort... Quoique le nombre de chances qu'elle vienne lui proposer une alliance sans un plan correctement ficelé derrière était quasi nul... A moins qu'elle ne sois suicidaire... Ce qui aurait bien résumé ce que Ayu pensait d'elle mais passons...

-Il serait facile de les affaiblir, d'autant plus si nous nous unissons, mais l'armée à un grand avantage sur nous, c'est qu'ils peuvent se fournir autant de chair à canon qu'ils le souhaitent vu le nombre d'abrutis et leur sens de la justice à deux sous... Les faire tomber sera dur...

Il détestait dire des trucs pareils mais se penser plus important qu'il ne l'était vraiment n'allait pas non plus beaucoup aider alors...

-Disons que j'accepte, que me proposez vous?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/resistants-f84/ayu-l-esprit-psychop
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   Mar 22 Mar 2011 - 20:14

HRP : c'est globalement ce que je voulais faire, cependant ça rend moins bien, je suis HS...

Il aboyait déjà dans ma meute, mais bien sûr, moi, je suis un concentré ultra de self-contrôle. Regardez : Là, je rêvais de lui sortir des trucs pas possibles (faire comme si j'étais chez moi) mais je me contrôlais, avec Vostok, j'avais mal (quand il me tordait le poignet) mais je n'ai fait que lui "rendre" son couteau gentiment. Bien sûr, la gentillesse est toute relative. Il aboyait déjà donc... Il avait aboyé la première fois quand sa tête blonde avait commencer à le présenter. "Ayu Horrow". Je retiendrais ce nom, et je ferais de plus amples recherches quand je serais sortie. En attendant, mon self-contrôle naturel me poussait à rester "contrôle" et à répondre calmement à ses questions.

Qu'est-ce que je lui proposais ?

Mais pardi, il est débile ou quoi ? (Self-contrôle mon ami me poussait à garder cette profonde exclamation pleine d'exaspération dans ma tête.) Je lui proposais clairement d'évincer l'armée définitivement. Reprendre la ville, s'imposer... Et... Il en découlerait forcément une alliance... Dans ma tête du moins. Ombre et Résistance pouvaient s'allier utilement. La résistance chargée de la protection des créatures occultes, et l'Ombre chargée de comprendre et de défaire les maléfices de la ville. Isolés entre nous, monstres, d'accord, mais pas enfermés et les instruments d'un jeu qui nous dépasse. Heaven est MON jeu, pas celui d'un stupide démon, quel qu'il soit. Comme Vostok, les démons étaient MES pions, et non pas l'inverse... Oh que non.

Ce que je lui proposais concrètement, en tout cas, c'était de former deux groupes d'attaque équilibrés entre son équipe et la mienne, pour attaquer en deux points l'armée. Le groupe le plus fort entrerait "normalement" par la porte d'entrée. Le groupe le plus fort serait composé de moi, Vostok et éventuellement quelqu'un d'autre qui survivrait. Le groupe le moins fort (mais ils seraient quand même équilibrés) attaquerait "par derrière". Ce serait juste un "renfort" au cas où. Un renfort fort utile. Nous attaquerions à l'aube, pour que Vostok puisse se réparer à six heures du matin, automatiquement. On ne sait jamais, il pourrait nous être utile deux fois d'affilée en tant que chair à canon. Mais si on voulait faire deux équipes, il fallait qu'on se recontacte plus tard. Plus tard, car il fallait déjà qu'il fasse le tri dans son équipe.

Toutes les personnes qu'il suspectait de près ou de loin d'avoir approché l'armée devrait être "torturées" mentalement pour vérifier qu'elles ne risquaient pas de trahir. Si elles étaient susceptibles de trahir : une balle dans la tête. Les autres : d'accord, ils participeront, sous surveillance.

- Faites le tri dans vos hommes, Horrow. Les soldats sont partout.

Pause.

- Attaque début avril. Tenez mon mail.

* concernant le mail :
Inventes-en un si tu veux. Tu peux même mettre mon adresse msn.

Je lui donnais le mail d'Edmond. Il comprendrait.

- Triez vos membres, contactez-moi. Je vous fixerais une date.


......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] Entrevue [Ayu Horrow][12/03/11]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: