Partagez | 
 

 All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edgar Allan Doe
Nouvel habitant



Race : Esprit
Niveau de RPG : .
Nombre de messages : 10

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]   Sam 19 Mar 2011 - 17:18

Que peut faire un homme avec la moitié de son potentiel de manipulation en moins ?

Half Life, Bissected Essence, méiose, fin de scission.
Parfois, non souvent, j'ai l'impression de sentir encore mon bras. Je voudrais saisir la rambarde en métal et la serrer à pleine main pour sentir la rouille s'incruster sous ma peau.

D'ici j'ai une assez bonne vue sur les avenues trépidantes qui bordent le centre commercial. Je me tiens sur une plateforme ouverte en hauteur, un passage bordé de plantes vertes qui sert de connexion entre la Tour des Splendides et le Complexe Britania.

Je voudrais me suspendre dans le vide et me balancer d'avant en arrière à m'en faire saigner la paume, juste pour sentir le filet carmin s'enrouler autour de mon poignet et lécher les contours de mon avant bras.
Je voudrais saisir… je voudrais comprendre.

Quand il n'y plus rien, reste la douleur. La seule chose qui compte. La seule chose qui me fasse sentir réel.

J'ai mal. Souvent.

Et ce mal s'accentue parce que je n'ai plus qu'un fantôme de main pour caresser les cheveux d'un fantôme de fille.

Moisir, pourrir, finir et mourir en Heaven sont les dernières choses qu'un gravier voudrait faire, englué dans ce bitume maudit. Je me souviens avoir écrit des inepties sur la lente asphyxie des corps qui s'agglutinent dans le système urbain.
En ce moment même, je soupèse un exemplaire de ce fichu bouquin. Le Cri de l'Asphalte. Je n'avais rien compris. Jeune idiot qui se prenait pour un philosophe. Et même maintenant je comprends que ce n'est pas satisfaisant. Je ne suis pas complet. Je ne le serai plus jamais. Et donc, plus jamais je n'écrirai.

Le paveton voltige élégamment dans la lumière de cette fin d'après midi. Quelques pages se soulèvent, il semble vouloir prendre son essor. Quitter les tons ocre et gris pour gagner l'azur d'un ciel voilé.

Déception supplémentaire, au lieu d'atterrir en bas, dans la rue comme je l'avais projeté, il bute contre la rambarde, ricoche sur le métal tordu et s'écrase dans une flaque d'eau à quelques centimètres du rebord.
Les manchots perdent le sens de l'équilibre et la notion des trajectoires, je m'en rends compte. Sans balancier ni contrepoids, mes lancés sont au mieux approximatifs. Inutile de s'attarder là-dessus, je dois tout réapprendre.

Détournant la tête, je m'éloigne sur la plateforme, longeant le vide sans prendre la peine de lever les yeux sur les rares passants que je croise.
Une bouffée de haine pure se cristallise en ce moment même sur mon manteau. Lui conférant le glissant d'une pellicule de glace… non même ça ce n'est pas aussi romanesque. Je ne suis pas ce genre d'individu qu'on croise en frémissant.

Je suis plutôt comme une bout de gruyère. Alléchant, plein de trous, qu'on croque ou qu'on râpe. Alléchant mais comme rendu inaccessible par une couche artificielle. Je me sens étranger à tout, y compris à mes propres sentiments.

Je suis un bout de gruyère sous cellophane.

Périmé.


Dernière édition par Edgar Allan Doe le Jeu 24 Mar 2011 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aloïs Doe
Arracheur d'entrailles

avatar

Niveau de RPG : Moyen
Nombre de messages : 241

Profil du personnage
Armes portées: Un couteau de cuisine à large lâme.
Pouvoirs maitrisés: Dématérialisation. Peut traverser toute surface (sauf les métaux) Se rematérialiser à l'intérieur de quelqu'un blessera l'attaquant et l'attaqué..
Particularités physiques actuelles: Une mèche de cheveux plus courte que les autres (merci Cassandre)

MessageSujet: Re: All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]   Sam 19 Mar 2011 - 18:53

HRP:
 

De ma vie je n'avais jamais été aussi humilié... J'étais là, moi, oui MOI au beau milieu de cette foule immonde à tenter d'avancer sans me cogner toutes les trente secondes contre le quidam moyen ou contre la pouf gloussante de base alors que j'aurais pu être occupé à faire quelque chose de bien plus intéressant et constructif, tel... Je sais pas moi, réfléchir tranquillement, bien à l'abri dans l'obscurité de ce qui maintenant prenait plus la tournure d'une antre que d'une chambre... Seulement, il fallait bien que quelqu'un fasse les courses... Et quand personne ne se dévouait c'était à moi de m'y coller, bien que je pense qu'il aurait été plus simple de payer quelqu'un pour le faire puisque je n'étais visiblement pas né avec la compétence innée "Fais les courses et fait les bien", pour preuve, j'avoue avoir tout oublié... De la liste longue comme un bras à l'argent nécessaire pour payer tout ça, c'est bien le signe que je n'étais pas fait pour ce boulot... Et puis jamais mes pauvres bras n'auraient pu porter un seul paquet...

La logique aurait voulu que je rentre réparer mon erreur et que je m'acquitte de ma tâche, mais ma logique à moi me soufflait d'attendre qu'il soit trop tard pour revenir en trainant dehors et comme je jugeais que j'avais toujours raison même quand mon avis était contraire à celui de préceptes connus, reconnus et même passés millénaires, je ne pouvais pas faire autrement que de me fier à mon avis...

Le seul problème dans mon plan c'était ce foutu soleil... Il n'était pas très visible, toujours caché par les nuages gris qui semblaient s'être définitivement installés dans le ciel français, mais ça n'est pas pour autant qu'il ne me gênait pas. Sans lui j'aurais pu aller n'importe où mais j'en étais réduit à squatter les allées du centre commercial pour me protéger et dans les allées il y avait toujours beaucoup de monde, même dans une ville comme Heaven... Je me demande bien comment les gens pouvaient encore avoir de l'argent à dépenser... Ou même comment les commerçant pouvaient encore avoir des articles à proposer... Nan en fait j'm'en fiche... C'est cool pour eux...

Bref ça faisait maintenant deux heures que je trainais dans cet endroit immonde et il ne s'était pas passé grand chose... Personne ne faisait attention à moi et je rendais la pareille aux gens, enfin dans mon cas c'est qu'il valait mieux que je ne fasse pas trop attention aux autres car j'en aurais peut-être surpris un qui me regardait de trop prêt et comme je ne pouvais rien y faire j'aimais autant ne pas remarquer ce genre de détail... Au bout d'un moment j'ai quand même fini par me trainer sous ce faux soleil, juste un peu, parce que je n'avais pas encore été de ce côté et que j'avais l'impression qu'il y avait moins de monde... Enfin juste un type, lequel balança un bouquin alors que je passais à moins de deux mètres... Mais... Mais...Mais y a que des cinglés dans cette ville ou quoi? Je l'ai fusillé du regard... Avec ses conneries c'était bien un coup à ce que je me fasse éclabousser... Oui je suis superficiel...

-Attention...

......................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/t2332-alois-doe-validee
Edgar Allan Doe
Nouvel habitant



Race : Esprit
Niveau de RPG : .
Nombre de messages : 10

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]   Jeu 24 Mar 2011 - 13:10


Je ne me retourne pas vraiment quand j'entends une exclamation outrée dans mon sillage. Juste un bref coup d'œil pour surprendre une expression sur un visage. J'aime me nourrir des faciès, ne serait-ce que pour laisser venir l'inspiration.

Qui sait d'où viendra l'idée ?

Je regarde donc cette petite tête blonde sans m'attacher à ses traits sinon pour en composer un portrait esquissé. Et puis au moment où je me retourne, une idée, une vague phrase me monte aux lèvres comme un éternuement.

"Dans la lune morte, il y a un lapin vivant !".

Ouais j'ai eu ma période Claudel. Le brouillard, les miroirs et les renards ont en commun le goût du traquenard. Et aussi le fait qu'ils viennent sans crier gare.
A la différence donc ce que gamin qui lui me sert un "attention" bourgeois et courroucé. Comme si la seule différence entre le primate et l'homme civilisé c'était sa capacité à garder son veston propre.

Tsss. A peine entrevu, et déjà la haine me remplit le palais. Le clapotis de la bile m'étouffe la gorge, je m'éveille à une triste colère frangée d'écarlate.
Je rebrousse chemin. Un pied dans la flaque d'eau, l'autre tapotant contre un des montants de la rambarde.

Je le regarde soigneusement maintenant, avec cette infamie propre aux artistes. Sourcils froncés, je le déshabille du regard. Je le mets à nu et le retapisse avec des oripeaux imaginaires : des morceaux de steak haché, des post-it colorés, des fragments de notre société de consommation.

Il faut que je choisisse le bon mot.

- Lapin en carton, craché-je avec une morgue farouche.

Heu… bon, c'est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Aloïs Doe
Arracheur d'entrailles

avatar

Niveau de RPG : Moyen
Nombre de messages : 241

Profil du personnage
Armes portées: Un couteau de cuisine à large lâme.
Pouvoirs maitrisés: Dématérialisation. Peut traverser toute surface (sauf les métaux) Se rematérialiser à l'intérieur de quelqu'un blessera l'attaquant et l'attaqué..
Particularités physiques actuelles: Une mèche de cheveux plus courte que les autres (merci Cassandre)

MessageSujet: Re: All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]   Lun 28 Mar 2011 - 10:05

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas repris mon chemin après avoir interpellé ce type étrange. J'aurais du courir me mettre à l'abri afin d'échapper aux rayons du soleil qui me donnaient l'impression de griller comme une merguez, attendre le soir comme je l'avais prévu, mais je suis resté là, planté comme un piquet à attendre je ne sais quoi qui allait venir je ne sais quand...

Ca n'a pas tardé, j'ai reçu en réponse un regard encore plus brulant que ces foutus rayons... J'ai reculé comme pour m'y soustraire, comme s'il m'était réellement douloureux... J'avais l'impression d'avoir déjà vu ces yeux quelques part en plus... J'ai cherché un peu avant d'abandonner, quoi de plus semblable à un regard furieux qu'un autre regard furieux? Tout le monde me regardait ainsi... Depuis quand? Pourquoi...? J'ai encore reculé jusqu'à ce que la rambarde me rentre dans le dos... Et m'empêche sans doute de me fracasser le crane en bas... Tien c'était tentant comme fin... Est-ce que je mourrais si je sautais?

C'est l'autre qui m'a stoppé dans mon élan suicidaire un balançant un truc sans queue ni tête... Je l'ai regardé un petit moment sans rien dire... J'étais sensé faire quoi moi? J'y comprenais rien... J'ai posé mon regard sur le livre balancé un peu plus tôt et qui se gonflait sans doute de flotte... J'aurais du le ramasser et lui balancer à la tronche tiens... Mais c'était aussi stupide que de rester planté là alors...

-Pourquoi toujours ce regard haineux? Laissez moi tranquille!

Je ne sais pas s'il avait entendu vu que j'avais parlé tout bas et que je regardais à nouveau dans le vide... Je ne voulais pas non plus qu'on m'apprécie mais juste qu'on me fiche la paix... Et le fait que je devenais parano, fou et dépressif depuis plus de deux mois ne m'aidait pas à y voir clair... Est-ce que j'allais sauter? Sans doute pas...

HRP:
 

......................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-rpg.forumactif.fr/t2332-alois-doe-validee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]   

Revenir en haut Aller en bas
 
All Hail Britania ! [Aloïs - le 19 mars]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Mardi 1er mars 2011
» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010
» 8 mars
» Hail Mary Pass !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: