Partagez | 
 

 Intrusion nocturne [15/01/13]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mar 19 Juin 2012 - 7:51

La nuit est longue quand on ne dort pas... Chaque soir c'était pareil et chaque soir je me répétais la même chose... Il faisait froid, il faisait noir et le silence était d'un ennui mortel.

Pour ceux qui n'auraient pas fait l'effort de lire ma fiche, je vais me présenter une dernière fois. Je suis le gardien de la zone I, bouffon pour amuser les démons serait un terme plus approprié en réalité puisque les chiens démoniaques se chargeaient très bien eux même de réguler cette zone. Je suis un demi démon, fils d'une démone et d'un humain, l'ultime péché aux yeux de tous.

Il y avait maintenant plusieurs mois que j'errais dans le coin. Je sortais surtout la nuit afin d'éviter les autres habitants, je préférais encore la compagnie des canidés de l'enfer, bien plus fréquentables à bien des égards, tant que l'on ne se trouvait pas face à face avec bien sur.

Alors que je tergiversais sur ma fonction, je sentis une présence qui s'approchait, je réprimais un sursaut et me tournait lentement en direction de la présence. Mes autres sens étant plus fins que ma vue, je ne voyait pour le moment personne, ce qui ne m'empêchait pas de me maudire intérieurement... Je m'étais laissé distraire et quelqu'un en avait profité pour s'approcher, cependant je pouvais toujours pousser l'intrus à regagner l'abri de son lit et me laisser finir ma nuit à méditer sur Heaven et ses bizarreries.

Je me concentrais sur la présence quelques instants. Il devait s'agir d'un humain comme toujours mais les précautions en milieu hostile ne sont jamais inutiles. Encore une fois je fut surpris. Il s'agissait apparemment d'un démon... Je laissais échapper un soupir agacé... Je n'étais pas là pour chasser les démons, d'ailleurs la plupart étaient bien trop puissant pour que je puisse même espérer leur infliger une blessure, j'allais donc devoir laisser passer celui-ci sans broncher, endurer les sarcasmes qu'il ne manquerait pas de laisser pleuvoir sur ma tête car bien sur, la plupart des démons n'ignoraient pas qui j'étais et qu'elle étais ma tâche ingrate dans cette ville maudite...

La présence se rapprochait, je devinait maintenant sa silhouette sans pouvoir cependant bien distinguer ses traits. C'était tout de même étrange, il était rare que les démons s'aventurent jusqu'ici, la zone I pompait bien trop de leur énergie pour qu'ils s'y sentent vraiment à l'aise... Celui-ci ne devait pas être bien puissant... Ou suicidaire. Mais ça n'était pas mon problème. Je m'adossais contre un mur et reprenait le court de mes pensées, bien décidé à ignorer l'intrus... Puis finalement...

Un tas de gravillons et de poussière se détacha du mur qui bordait le trottoir sur lequel l'intrus... L'intruse marchait. Bien sur, à part la poussière et un ou deux cailloux, rien n'était venu toucher la démone. Pour bien faire il aurait fallut un plafond, mais je n'étais pas sur que j'aurais osé m'en prendre de façon aussi directe à l'une de ces créatures...

Je résistais à l'envie de me délecter du spectacle en continuant à fixer l'espace vide devant moi... Mais me rendit vite compte qu'un gamin normal aurait été alerté par le bruit de chute, non, plus exactement, un gamin normal serait déjà mort dans ces rues... Ma présence ici me rendait déjà bien trop suspect. Je renonçais donc à feindre l'innocence et posait mon regard sur ma "victime".

-Toutes mes excuses, j'ai cru que vous étiez l'un de ces abrutis d'humains...

Insulte suprême... J'étais vraiment d'humeur suicidaire ce soir. A cette pensée mon sourire s'est élargit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Cendre Calis
Catastrophe ambulante

avatar

Race : Démon
Niveau de RPG : Pas trop mauvais
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mer 20 Juin 2012 - 17:10

La nuit était tombée depuis un bon moment sur Heaven, et c'était l'heure des chiens démoniaques. Cendre n'aimait pas vraiment ces bestioles, mais on devait leur reconnaitre un bienfait : grâce à eux, les rues étaient désertes. Or, pour quiconque aime vaquer à ses occupations sans être dérangé, des rues désertes sont un véritable bonheur. Et justement, il y avait tout juste trois jours, la jeune femme avait trouvé une occupation à laquelle vaquer. C'était assez rare pour mériter une organisation réglée au poil près, et un respect parfait du plan ; pour Cendre, cela signifiait simplement de se rendre au point voulu au moment voulu, avec une vague idée de la stratégie à appliquer.
Et ce plan fit qu'à deux heure du matin, elle courrait à travers les rues vides de Heaven, celles qu'elle savait être parmi les moins dangereuses en règle générale. Il fallait qu'elle arrive au croisement d'une petite rue et d'une ruelle perpendiculaire, qui ne se trouvaient maintenant plus très loin. Là, elle pourrait intercepter le "colis" qu'elle attendait, juste avant qu'il ne parte vers des quartiers où une embuscade serait bien moins simple à mettre en place. A priori, personne ne devrait se trouver dans le coin et...

Un bruit suspect à neuf heures ! Cendre sursauta, stoppée dans sa course. Un bout de mur venait de se décrocher à vingt centimètres de son épaule gauche. Absorbée dans sa réflexion, la démone avait manqué de peu l'arrêt cardiaque. Elle réprima un sursaut, et prit une demi-seconde pour se calmer. Ici, c'était la zone I ; autrement dit, la jungle. Or, dans cette partie de la ville, tout attaque manquée n'était généralement qu'un avertissement, un simple test. Réagir par la panique était donc la pire des choses à faire en pareil cas. Certes, le niveau d’énergie ici était au ras des pâquerettes, mais cela ne voulait pas dire que personne de dangereux n'y trainait. L'une des stratégies les plus sures, fréquemment employée par Cendre en une telle situation, était de faire comme si elle était assez surpuissante pour n'avoir peur de rien. Cela lui permettait de rester vivante, mais surtout de laisser cours à sa colère envers l'abruti qui perturbait son plan ! Non mais sérieusement ! Il ne lui restait pas tellement de temps à disposition, et il fallait qu'un autre de ces crétins qui passaient leur temps à essayer de tuer tout le monde lui balance un truc, parce que ça lui plaisait ! Pourquoi est-ce que chaque mouche de la ville passait son temps à essayer de liquider tout ce qui vivait ? Une petite voix dans la tête de Cendre tenta de lui chuchoter une réponse qui coulait de source, mais fut vite éradiquée par une bande de neurones en colère.
Il était tout simplement impensable de rebrousser chemin. Cendre frappa sa paume gauche de son poing droit, et main en visière, dans un geste totalement exagéré puisqu'il faisait nuit, chercha l'agresseur du regard. Elle ne mit pas longtemps : il était juste de l'autre côté de la rue, à deux pas de la ruelle que cherchait cendre. C'était un gamin blond, haut comme trois pommes. La jeune femme s'élança dans sa direction à grand pas, le doigt pointé vers le front du gosse.
- Ho ! Le héla-t-elle. Si tu tenais tellement à te prendre mon poing dans la figure, il suffisait de demander ! (Elle était furieuse.) Parce que si tu... une minute.

Ce garçon avait comme un parfum démoniaque... mais pas tout à fait... un cambion, donc. Bref, une sorte de semi-larve à priori, mais il avait peut être du ressort. Cendre recula d'un pas, pour pouvoir l'observer, main sur le menton. Blond, avec un cache oeil et une artillerie démesurée... ah ! Ce devait être cet enfant naturel de feu la princesse, dont on avait tant parlé à la cour il y avait quelques années ! Elle avait entendu qu'on lui avait confié le poste tout à fait dégradant de gardien de la zone I. Comme quoi, la naissance était un atout de poids, quoi que valent les autres paramètres. La brune revoyait encore son père, le jour de l’exécution publique, lui expliquer en long et en large à quel point s'amouracher des rats était bas. Cendre se sentit presque nostalgique ; elle ne l'avait pas vu depuis longtemps.
Mais bref. Même si elle se trouvait tout à coup très heureuse d'être sans emploi, la jeune femme n'avait que faire de l'histoire du gamin. Il fallait qu'elle se concentre sur son objectif, si elle ne voulait pas le louper. La jeune femme allait reprendre, mais fut coupée.

-Toutes mes excuses, j'ai cru que vous étiez l'un de ces abrutis d'humains...

Le sang de Cendre ne fit qu'un tour. Elle empoigna sans aucun scrupule le devant du pull de l'énergumène, le soulevant sans trop de difficulté. Elle ne songea pas un instant qu'il était peut-être plus puissant qu'elle.

- Alors écoute moi bien, le cambion, souffla-t-elle dans une rage contenue. Je conçois que tu sois quelque peu décérébré, au vu de tes origines, mais je te prierai de ne pas me confondre avec n'importe quoi. Il se trouve que j'ai une affaire à mener précisément ici, et si tu ne veux pas finir bouffé par les chiens, je te recommande de voler vers cette ruelle.

Elle le reposa. Ces gamins, quelle plaie. Le respect se perdait. Mais après tout, celui là pourrait éventuellement servir dans une dizaine de minutes. Et puis, il fallait faire vite ! Tout obstacle visible sur la route serait un problème.

[Alors, je ne sais pas du tout ce que j'ai fichu o_o' Il faut me dire si je suis partie dans n'importe quoi, je bidouille tout de suite >.>]


......................................................


Dernière édition par Cendre Calis le Mer 20 Juin 2012 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2331-cendre-calis-validee
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mer 20 Juin 2012 - 21:57

Roh, mais c'est que ma petite démonstration ne lui avait pas plu. Voilà qu'elle me proposait avec énormément de délicatesse de m'en coller une façon camionneur bourré. Je dois dire qu'à ce moment mon sourire s'était quelque peu effacé. Eh oui, suicidaire mais pas masochiste, je tenais à rentrer en un seul morceau chez moi. Je n'eut pas l'occasion de répondre que la démone se figeait. Et voilà, elle devait avoir comprit qui j'étais, ou plutôt ce que j'étais. Je sentais déjà le mépris qui allait monter en elle. Alors peut-être s'éloignerait-elle en pestant ou alors déciderait-elle de me réduire en pièce afin de me faire payer mes origines semi humaines... Comme si j'avais choisi de moi même d'être un demi-démon...

C'est à ce moment là qu'elle m'empoigna comme un vulgaire pantin, je décollais sans mal du sol -Foutues capacités supérieures démoniaques- et me prenait un déluge de réflexions toutes plus acides les unes que les autres... Nan mais pour qui se prenait-elle ? Encore une qui pensait que ses origines démoniaques pur souche faisait loi dans cette ville. Je ne bronchait pas, attendant qu'elle me laisse en placer une. Elle était vexée d'être confondue avec des sous-êtres tels que les humains et bla et bla et bla puis d'abord les cambions c'est trop des êtres abjects blablabla, je soupirais... Elle me donnait mal à la tête... Si encore elle avait sorti une chanson différente de celle des autres démons... Mais là non rien, zéro originalité et c'est moi l'être cérébralement limité ?

- Le cambion décérébré à réussi à t'attaquer sans même que tu ne le remarque, Démone. Tu es une honte pour ta race, bien plus que moi.

Je faisais mine d’épousseter mes affaires, l'air absent, mais intérieurement je jubilais. Elle me frapperait peut être pour ces paroles mais au fond j'avais raison. Un démon qui se laisse surprendre est doté d'un mauvais instinct, un démon qui ne ressent pas un profond malaise dans la zone I ne possède qu'un pouvoir négligeable...

J'ignorais volontairement l'ordre qu'elle m'avait donné. C'était mon travail que d'être ici, ne lui en déplaise et je ne recevait mes ordres que de... En fait je ne recevait pas d'ordres, je devais juste rester ici... J'étais sans doute un maillon de la chaine assez négligeable pour me donner mes propres ordres moi même et ça me convenait très bien.

- Je ne bougerais pas Démone, je pourrais te fracasser un immeuble entier sur la tête avant que tu ne réagisse, alors n'abuse pas de menaces que tu ne saurais mettre à exécution.

Je lui offrait mon regard le plus méprisant. Cependant je devais admettre que là, je bluffais. Utiliser mes pouvoirs ici était très fatiguant. Même un demi démon peut souffrir de la conversion d'énergie, une attaque sérieuse ne devait être portée que si j'étais sur de ne pas louper ma cible, car après cela je serais incapable de lever le petit doigt pendant un bon moment.

- Quand tu parle des chiens tu parle de celui qui vient en courant ou de celui qui te regarde comme si tu étais son quatre heure ?

On peut dire qu'ils arrivaient à point nommé ceux là... Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Cendre Calis
Catastrophe ambulante

avatar

Race : Démon
Niveau de RPG : Pas trop mauvais
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Lun 25 Juin 2012 - 17:09

Cendre fit un effort colossal sur elle-même pour reprendre son calme. Mais qu'est-ce qu'il voulait encore ce gamin ? Il ne pouvait pas simplement se pousser ? Encore un contretemps, et bientôt tout serait fichu. Enfin, une chose était sûre. Quelqu'un qui se fait soulever du sol par une démone qu'il sait passablement mauvaise sans lui faire effectivement tomber un immeuble sur la tête doit vraiment avoir une bonne raison. Logiquement, en tant que cambion de dix ans, il devait avoir la force de frappe d'un hamster, d'autant plus qu'il paraissait encore moins affectée qu'elle par la zone IV qu'elle. Cendre résolut donc de le classer dans la catégorie des non-menaces. De toute manière, elle n'avait pas pour habitude de s'inquiéter à propos de quoi que ce soit.

"Gamin, pour ce que j'en sais, j'ai pas perdu un demi-cheveu depuis ton "attaque", et j'ai mieux à faire dans l'immédiat que de m'occuper de toi."
Elle était sur le point de le mettre sur la bonne voie à coups de pieds, mais dut retenir son geste.

- Quand tu parle des chiens tu parle de celui qui vient en courant ou de celui qui te regarde comme si tu étais son quatre heure ?

Hoo, les sales bêtes. Par expérience, Cendre savait que les chiens courraient plus vite qu'elle. Ceci dit, il serait impensable pour toute personne sensée de se promener en pleine nuit sans avoir une idée de la manière de se débarrasser des chiens démons. Non pas que ce soit facile ; ces bestioles étaient particulièrement contrariantes, parce que, contrairement aux chiens normaux et à la plupart des gens, il était impossible de les convaincre de ne pas vous attaquer. Le seul moyen de s'en débarrasser était de les semer - ce qui n'était pas simple - ou de leur régler leur compte. De plus, ils fonctionnaient principalement à l'odorat, ce qui rendait l'usage du mirage à peu près inutile. Et puis, ils puaient le cadavre.
Dans l'idéal, Cendre aurait simplement pris la fuite. Car, dans ce cas de figure, courir plus vite que le chien était inutile, il suffisait d’être plus rapide que le gosse. Mais ce soir, elle devait absolument avoir préparé son embuscade dans les dix minutes, sans quoi tout capoterait lamentablement. Et c'était inenvisageable. Elle mettrait donc en place le plan générique d'élimination de chiens. A savoir, un violent coup de pied en pleine truffe. C'était une zone sensible, et pour peu qu'on ait de solides talons aiguilles, on pouvait neutraliser les crocs sans trop de problèmes. Cendre frappa violemment à la verticale, comme un coup de matraque, écrasant la gueule de l'hideuse bestiole la plus proche entre sa botte et le macadam.

Le plus proche des deux chiens fit un bruit inquiétant lorsque sa machoire se disloqua sous l'effet du coup. Pourtant, cela ne le convainquit pas de s'enfuir, au contraire. Il rugit, tandis que la bave et le sang lui coulaient des lèvres en formant une sorte de mousse nauséabonde. Cendre profita de cette brève pause pour tirer son couteau et se mettre en garde, lame vers l'avant. Elle aperçut l'autre chien courir vers le morveux, mais recentra vite son attention devant elle. La bestiole monstrueuse s'était mise à tourner lentement autour d'elle, plus repoussante que ce n'était possible. La jeune femme accompagna le mouvement.

"Ho, gamin ! Lança-t-elle par dessus son épaule en ne quittant pas le monstre des yeux. Je te propose un deal. De toute façon, tu ne m'as pas l'air très occupé. Si tu me files un coup de main au lieu d’être dans mes pattes, on repart tous les deux avec cinquante kilos d'une marchandise qui vaut plus cher au litre que le propre slip de Malphas"
Elle voyait bien que le cambion s'ennuyait ferme. Surveiller la zone I, sérieusement. Le mettre de con côté l'empêcherait de se fourrer dans ses pattes. Et pour le coup, ça valait toujours le coup de partager ; Il y aurait de toute façon beaucoup plus à piller qu'elle ne pourrait en transporter.

Enfin, il fallait régler le compte de cette saleté de clébard. La jeune femme avança très lentement sa main gauche vers sa ceinture, et en décrocha avec précaution un objet cylindrique ; Elle le porta jusque devant sa poitrine et...
Lorsque le chien se jeta vers sa gorge, la gueule cassée dégoulinant de sang, il fut surpris tout à coup par le jet de lumière blafarde d'une lampe de poche bon marché. Cela le distrait un bref instant, tout juste assez pour que Cendre puise l'achever d'un bon coup de poignard en pleine tête. Elle le laissa retomber et essuya rapidement sa lame dans la fourrure mitée de l'animal.
Cette vulnérabilité au soleil était vraiment pratique parfois.

[j'ai une idée très précise de la marchandise à piller, mais je prépare mon petit effet ;D]

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2331-cendre-calis-validee
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mer 25 Juil 2012 - 16:45

[encore une fois désolée pour le retard, le mois passé à été très remplit]

Gentils toutous, ces affreuses bestioles allaient me débarasser de mon ennuyeuse interlocutrice en quelques minutes, je n'aurais alors plus qu'à m'installer aussi confortablement que possible dans un coin et attendre que la nuit passe. Malheureusement, les plans à Heaven ne se passent jamais tout à fait comme on le prévoit. Il y à toujours un élément pour faire capoter les choses, le détail présent sur lequel on ne compte pas et qui fout tout en l'air. Dans le cas présent c'était le second chien qui au lieu de seconder son compagnon en s'en prenant à la démone, s'approchait de moi. On pouvait dire que ces deux là savaient se partager le travail. Je faisait un pas en arrière, cependant sans pouvoir me résoudre à fuir, je n'allais pas me rabaisser à paniquer comme un vulgaire humain en présence d'un membre de la race, dite supérieure... D'un autre côté... Il avait vraiment une sacré machoire ce chien...

Je suivait un peu de loin le premier coup de la démone sur le chien démoniaque, coup qui ne fit que le mettre en rogne, même si l'idée pouvait paraitre intéressante. J'étais bien incapable d'en faire autant et l'animal était à deux pas de moi à présent, ce n'était qu'une question de seconde avant que je ne finisse en croquettes pour chien. La menace de coller un immeuble sur la truffe de cette bestiole était bonne, sauf que l'angle du mur le plus proche de permettait pas ce genre de petit tour... La démone choisit ce moment pour me faire une proposition... A quoi pensait-elle ? La reflexion et les marchés c'est bon quand on ne se trouve pas en danger de mort...

Mon cerveau tournait à plein régime, il était maintenant trop tard pour fuir, l'animal n'était plus qu'à deux pas quand soudain, l'idée arriva.

Je faisait glisser le bandeau qui recouvrait mon oeil -et accessoirement canalisait mon pouvoir- et en quelques secondes un trou s'ouvrit sous les pattes de l'animal, pour se refermer alors que seule une partie de son corps s'enfonçait dans le sol, le broyant sur le coup. J'avais faillit oublier les souterains qui courraient sous la ville et avaient permis de créer une ouverture suffisemment profonde pour entrainer le corps de la bête. Il avait bien faillit m'en couter la vie.

Je marquais une pause... Mon petit numéro m'avait épuisé, mais sans doute que la crainte de me faire bouffer n'était pas étrangère à cette molesse soudaine... Je me rappelais alors de l'autre... La démone... Je me redressais aussitôt, hors de question de lui laisser entrevoir le moindre signe de faiblesse. Elle aussi avait fini par se débarasser de son agresseur. A ce moment, on aurait pu croire que, comme au cinéma ou dans les romans bon marché, combattre un ennemi commun côte à côte aurait pu nous rapprocher mais je ne lui adressais qu'un regard plein de mépris, je n'aime réellement pas les démons...

-Et que vaux ta parole ? Les démons ne marchandent pas avec les cambions, ça doit même être noté dans leur règlement...

Je faisait allusion à son marché d'un peu plus tôt, n'empêche que si y avait de l'argent à la clé ça me tentait bien... Démone ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Cendre Calis
Catastrophe ambulante

avatar

Race : Démon
Niveau de RPG : Pas trop mauvais
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Lun 10 Sep 2012 - 12:49

Haha, excellent. On allait y arriver. Au départ, Cendre comptait bien s'en sortir toute seule. Ceci dit, elle n'avait aucune idée de comment la marchandise arriverait, ni de comment elle l'arrêterait, ou se débarrasserait des types qui seraient là pour la protéger ... Sa seule information était qu'une de ces charrettes tirée par une bestiole démoniaque aléatoire passerait par ici, dans la demi-heure.
On ne serait peut-être pas trop de deux, finalement. Super. Ne restait plus qu'à convaincre le gamin, ce qui était déjà moitié gagné.
Tu m'étonnes. Il surveille la zone I

Emportée par une de ces bouffée d’enthousiasme qui la prenaient parfois, la démone s'accroupit pour se mettre à la hauteur du gamin, et lui passa un bras autour des épaules dans un geste maternel tout à fait déplacé. Elle le tenait fermement ceci dit, et il aurait du mal à partir tout de suite.
Alalah, ce qu'il ne fallait pas faire pour motiver les troupes. Il faudrait se laver les mains plus tard ; pourvu que ça vaille le coup.

"Écoute gamin, toi et moi, on sait très bien ce qui se passe de l'autre côté de la faille, pas vrai ? Là-bas, on dormait dans des draps de satin, un bataillon de larbin et d'esclaves divers se battaient pour combler le moindre de nos désirs, et il y avait du caviar tous les jours au petit dej'. Ne me fais pas cette tête, c'était plutôt sympa. Certes, nous sommes des privilégiés tous les deux, comme à peu près tous les démons du coin, mais admettons que non. N'importe quel paria de la plus base classe des enfers, le chien d'un simple fermier a parfois droit à un carreau de sucre. Alors que nous.... (Cendre marqua une pause dramatique, avant de tonner au dessus de la tête de Lucyan :) C'est tout juste si Malphas mange aussi bien que le type qui me lavait encore les pieds l'année dernière ! Et alors je ne te parle même pas de nous autres, condamnés au régime patates-rat bouilli dans le meilleur des cas ! (La jeune femme exagérait évidemment. Les démons les plus hauts placés n'avaient pas réellement à se plaindre de leur régime, et elle même n'avait dû goûter au rat que rarement. Son discours était pourtant vrai pour un bon paquet des habitants de heaven).
"Cette situation est à peine supportable, et beaucoup de gens auraient les moyens de se procurer mieux, si seulement mieux il y avait, quelque part dans ce trou !
Tu me suis ? Alors écoute moi bien attentivement. Lundi soir, un groupe d'humains est parti traîner dans le vieil aéroport. Tu t’imagines bien que personne n'avait fourré son nez là-bas depuis des années, tout ce qu'il y avait à piller ayant été pillé. Pourtant, ces types là sont allés traîner dans le stock de l'une des boutiques qu'il y avait là, apparemment laissé intact. Et qu'y ont-ils trouvé ?

Nouvelle pause dramatique.

" Des kilos et des kilos de miel ! Oui, du miel. Je ne sais pas si tu réalises ce qu'on peut tirer au marché noir d'un pot de miel en bon état, mais je te laisses imaginer. Avec ça, non seulement on aura autre chose que du rat à se mettre sous la dent, mais on pourra se faire un très joli pactole !
" Je sais ce que tu penses. Hooo, mais c'trop facile tout ça, où est le véritable problème, et caetra. Le plan est on ne peut plus simple. Tu m'aides à arrêter la cargaison qui va passer dans quinze secondes, et on repart chacun avec autant de jus d'abeilles terrestre qu'on peut porter. Tu marches ?

Cendre présenta une main tendue au petit blond. Elle espérait franchement qu'il allait taper dedans vite fait; ces crétins d'humains étaient déjà en retard.






......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2331-cendre-calis-validee
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Lun 24 Sep 2012 - 18:39

Argh... Maudite démone, voilà maintenant qu'elle posait ses pattes maléfiques sur lui... Le gamin grimaça avant de tenter de se dégager. Mais, chose prévisible, la démone était pourvue d'une force supérieure à la sienne et le gosse ne parvint pas à faire grand chose. Un râlement caractéristique vint sceller sa défaite et le demi démon n'eut plus d'autre choix que d'écouter la tirade de l'autre.

Lucyan avait rarement entendu quelqu'un parler autant, certes, il avait passé sa vie à l'écart des autres et on ne pouvait pas vraiment dire que les démons soient des créatures avec lesquelles il est aisé de discuter, surtout quand on appartient soi même à une race au sang impur... Mais Lucyan était quasiment sur que même les autres démons n'étaient pas aussi bavards... Il était même sure qu'une loi -encore une autre- stipulait que ceux qui manient la langue avant le pouvoir sont considérés comme des faibles...

Je pense que c'est au moment où elle commença à parler de rat-bouilli que le demi démon se laissa distraire. Son regard glissa au sol. Est-ce que si une brêche s'ouvrait maintenant la démone se laisserait prendre au piège ? Certes, les démons sont forts... Mais aux dernières nouvelles tout autant soumis aux lois de la gravité que n'importe qui. Est-ce qu'elle serait capable de survivre à une chute de plusieurs mètres de haut ? Le demi démon fronça les sourcils... Le cache qui scellait son pouvoir était toujours descendu sur son cou, laissant apparaitre ses deux yeux. Il fixa le sol sous les pieds de la démone. Lentement le sol commença à se craqueler, doucement, tout doucement. Lucyan agissait de manière plus discrète qu'avec le chien démoniaque, ouvrir un trou béant comme il l'avait fait alors nécessitait une importante source de pouvoir... Et ici ils n'en étaient pas trop envahit... Comme l'humain privé d'air qui à du mal à respirer, lui c'était son flux d'énergie qu'il sentait suffoquer, mais passons les comparaisons douteuses. Maintenant de la poussière se formait lentement à ses pieds, emportée par le vent... Mais Lucyan stoppa alors l'expérience... Le procésus était trop lent, elle aurait mille fois le temps de se déplacer avant qu'un trou assez grand pour l'engloutir ne se forme et puis... Elle risquait fort de l'emmener avec elle et les cambions, ça accuse mal les chutes de plusieurs mètres...

Non ne vous méprenez pas, le gamin n'avait personnelement rien contre notre amie démone trop bavarde... C'était juste devenu un reflexe naturel pour lui que d'éprouprer une aversion envers les membres de l'espèce démoniaque. Dans une autre vie ils auraient sans doute pu tailler une bavette en se moquanrt de Malphas devant un bon plat de rat-bouilli... Euh... J'ai dit rat bouilli ? Il s'aperçut alors que l'autre attendait la main tendue... Euh... Il n'aurait sans doute pas du se laisser distraire ainsi... Quoique non, en fait il s'en fichait de lui déplaire... Il s'agita toutefois mal à l'aise... Qu'est-ce qu'elle avait dit déjà ?

-Malphas est bien loin de manger du rat... Même moi je n'en suis pas encore là...

Et c'était dire... Mais cette petite diversion ne tromperait personne, ou du moins pas longtemps. Bon alors elle avait parlé de bouffe... Ah oui ! Sa cargaison de miel miracle qui devait les sauver de la pauvreté liée à leur condition de sous fifres -du moins le supposait-il pour elle car il ne savait rien d'elle- était-il le seul à voir plusieurs tâches sur le tâbleau parfait qu'elle s'était dressé ?

-Même si tu obtiens ce miel, tu devra faire face à la concurence de ceux qui se procurent la nourriture qui fait tourner cette ville, y aura que les humains qui pourront t'en acheter et c'est pas ceux qui ont le plus d'argent...

Lucyan en savait quelque chose... Il avait tenté fut un temps de s'enrichir par le vol... Mais c'était une activité bien peu lucrative...

-Cependant rien que pour te voir jouer les marchandes au milieu des humains je veux bien t'aider... Si tu le fait avec le sourire et en tenue de soubrette j'veux bien le faire gratuitement même.

Après tout l'humiliation d'un démon ça n'a pas de prix...

[HRP : Bon, cette fois promit je ne pratique plus la réponse qui met trois plombe à être postée, j'en oublie comment jouer mon perso entre chaque long délai :) ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Cendre Calis
Catastrophe ambulante

avatar

Race : Démon
Niveau de RPG : Pas trop mauvais
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mer 3 Oct 2012 - 17:13

Cendre fut parcourue d'un violent frisson. En tenue de soubrette, et puis quoi encore ? Ralalah, afffeux gosse. Pouvait pas tout simplement dire oui et se la fermer ?

"C'est ça mon p'tit, compte là-dessus. Tu sous-estimes le nombre de gens en manque de sucre dans ce trou ; et tu sous-estimes aussi leur pouvoir d'achat ! De toutes façons, je prends ça pour un oui. On va ...."

La jeune femme s'interrompit. Elle avait entendu quelque chose. Pas trop tôt, d'ailleurs, mais ça tombait mal. Ni une, ni deux, Cendre embarqua le gamin dans la petite ruelle adjacente pour observer la rue.

"Chut !"

Spoiler:
 

Cendra passa la tête dans la rue la plus grande, plissant les yeux pour pouvoir apercevoir quelque chose. A une centaine de mètres, quelque chose approchait ; il y avait des bruits de roulettes, de pas, et une voix masculine dont le discours était impossible à distinguer à cette distance. Toute la bande s'approchait assez rapidement.
Cendre fut parcourue par une vague d'adrénaline ; c'était le moment ou jamais de tenter quelque chose ! Elle espérait seulement que la faible énergie qui trainait dans l'air serait suffisante pour faire tenir un petit mirage quelques temps.

"Bouge pas. T'es encore capable de nous désintégrer le trottoir ? Ce serait fichtrement utile, pour le coup..."


Le miel et son escorte se rapprochaient. Il fallait improviser quelque chose tout de suite ! Alors, Cendre fixa un point de la route, juste à l'intersection des deux rues. Qu'est ce qui pourrait donner quelque chose sans trop consommer et en restant immobile ? Elle marqua une pause. Bah, un type menaçant et immobile devrait faire l'affaire.
Cendre modela donc un bonhomme, et elle n'y alla pas de main morte. Planté comme un piquet au milieu de la chaussée, bras croisés, il mesurait bien un mètre quatre-vingt-quinze. Et il était baraqué, bien comme il faut. Il n'avait rien de particulièrement remarquable, hormis un regard menaçant assez réussi. Cendre lui ajouta un fusil de chasse dans les bras, pointé négligemment vers le sol. Bon. Ce n'était pas trop mal, et c'était le mieux qu'elle puisse faire sur le moment. Il était temps d'ailleurs, les gardes du corps de la précieuse cargaison étant maintenant assez près pour que Cendre et Lucyan puissent les distinguer.
Ils étaient cinq. Un brun assez costaud avec une queue touffue ouvrait la marche, assez sûr de lui. Il était armé jusqu'aux dents. Derrière lui, trois types assez maigrichons, sans aucun signe distinctif qui pouvaient les ranger dans une race ou une autre poussaient ni plus ni moins que des caddies de supermarché - Cendre admit que l'idée n'était pas mauvaise. Les trois étaient replis de caisses en bois, et ce devait être lourd, vu la tête des gars qui les poussaient. Enfin, en queue de file, un petit vieux à l’œil vif jetait des regards inquiets dans tous les sens.
D'accord. Cendre sollicita son esprit stratégique, pourtant peu efficace en général. Le seul de ces cinq abrutis à avoir l'air dangereux était le morpher brun. Il faudrait donc l'éliminer en premier.
Sauf que là, problème : Ni Cendre ni le gamin ne faisaient le poids.

On allait quand même pas laisser filer une telle occasion, et puis quoi encore ! Pourtant, peu de solutions évidentes venaient dire bonjour, pour le coup. Cendre serra les poings de frustration, les yeux toujours fixées sur la troupe qui s'avançait. Ils étaient à peine à trois mètres de son mirage lorsqu'ils stoppèrent net, au geste du chef de file. Celui-ci, bien que plus petit que monsieur muscle, avait l'air prêt à en découdre ; on aurait dit le début d'un duel de western.
Cendre regretta que l'énergie soit si précieuse ici ; elle aurait bien fait cracher son mirage par terre, rien que pour le style. Dommage. Elle se contenta de lui faire faire une moue hargneuse, pour ne pas qu'il ait trop l'air d'être en carton pâte.
Le moment était parfait pour faire quelque chose ; la diversion était parfaite, c'était maintenant ou jamais ! Mais que tenter qui ne serait pas suicidaire ? Le temps était compté, il fallait agir....
Cendre ne se retourna même pas vers Lucyan ; elle ne le pensait pas capable de faire quoi que ce soit, et l'avait "embauché" simplement pour qu'il ne se mette pas dans ses pattes. Il n'y avait rien à faire.
Frustrée au possible, elle se pencha un peu plus vers la rue. Et sa chance légendaire frappa une fois de plus. Glissant malencontreusement sur le pavé, la démone culbuta et s'étala misérablement sur le sol.

Et merde. Vite, trouver un truc.

Heureusement, Cendre eut la présence d'esprit de faire tourner la tête vers elle à son mannequin, et surtout de le garder sur pied. Vite vite, trouver quelque chose !

"Je t'ai retrouvé, salaud ! " Improvisa-t-elle, hurlant sur musclor en le pointant du doigt, comme si elle avait trébuché en courant vers lui. Pourvu que ça passe, pourvu que ça passe ! se disait-elle.
Le bonhomme esquissa un sourire mesquin, et disparut dans un artistique nuage de fumée.

Bon. Cendre était couverte d'une substance indéterminée, et étalée par terre. Tout avait plus ou moins foiré, à vrai dire, la situation n'était pas glorieuse.
Ne restait plus qu'à espérer que cette bande d'abrutis, Lucyan compris, ne tentent pas de la mettre en pièces. Tout ça s'annonçait très mal.

Pire ; puisqu'elle était allongée sur le sol, Cendre remarquait à présent que quelques mètres plus loin, le chien démon qu'elle avait réduit en pièces gisait à côté d'un trou béant dans le sol.

Super. On va rigoler.



[Je t'ai pas laissé beaucoup de place dans l'affaire, et en plus je te laisse avec une situation cheloue sur les bars, je sais >.> Donc si tu veux que je change des choses, y'a pas de problème. ]

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2331-cendre-calis-validee
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mar 9 Oct 2012 - 18:59

HRP:
 

Si j'étais sceptique quant au fait que voler un peu de miel à une bande d'humains stupides était l'idée du siècle, je ne faisait pour autant pas le moindre geste pour partir... J'étais curieux malgré tout et je n'avais pas grand chose à faire de plus cette nuit. Aller surveiller une rue déserte un peu plus loin ? Ca ne me tentait pas plus que ça alors... C'était décidé, je restais.

J'avais prit ma décision juste à temps pour me voir entrainé par la démone dans une ruelle. Je pestait légèrement juste pour la forme, tout en veillant à rester silencieux tout comme elle me l'ordonnait. Je m'appuyais contre un mur et j'observais, je ne suis habituellement pas un meneur, alors c'était plus facile pour moi que d'attendre des indications sur ce que je devais faire. N'empêche, j'étais un peu déçu... Je pensais que les démons attaquaient de face et pas en se cachant comme des lâches... Si encore l'embuscade avait été subtile... Mais j'avais bien l'impression que la démone était partie pour frapper en douce... Quelle honte pour le monde démoniaque... Je balayais cette dernière pensée d'un geste... Qu'est-ce que ça pouvait bien me faire puisque je n'aimais pas plus que ça la partie démon de mon héritage génétique...

"Bouge pas. T'es encore capable de nous désintégrer le trottoir ? Ce serait fichtrement utile, pour le coup..."

Je lançais un regard mauvais à la démone, elle me prenait pour quoi ? Un gosse ? Je n'avais pas l'intention de bouger juste pour le plaisir... Je la fusillais encore un instant du regard avant de répondre à sa question, modulant ma voix afin de ne pas alerter ceux que nous étions sensé piégé.

-J'sais pas... L'énergie est généralement trop rare dans cette zone et si c'est des humains ils seront moins handicapés que nous comme ils n'ont pas besoin d'énergie...

Mais ça elle devait le savoir... Je ne sais pas trop pourquoi je perdais mon temps à lui expliquer ce qui étais évident... Nervosité peut-être...

La démone ne sembla pas s'en soucier car elle se détourna presque immédiatemment de moi et se tourna en direction de la rue... Je l'ignorais à mon tour et j'attendais de savoir ce qui allait se passer. En même temps je tentais de canaliser le peu de pouvoir qu'il me restait encore... Quelque chose me disait que j'allais en avoir besoin... J'inspirais... Ca ne semblait pas très efficace... J'expirais... J'avais de plus en plus de mal à tenir en place... Je savais que je n'avais plus assez de force pour être réellement utile, je devais donc faire confiance à cette démone pour la suite... Et si elle m'avait embauché, c'est qu'elle n'était pas capable de gérer la situation seule... Je ne lui faisait pas part de mes craintes et je regardais le petit coin de rue qui était visible depuis ma place. Je pouvais voir une silhouette apparaitre et je compris rapidement que c'était l'oeuvre de la démone. Une invocation ? Cool, elle remontait dans mon estime. Tout n'était peut-être pas perdu alors. Comme pour me contredire, la démone choisit ce moment pour se vautrer sur le bitume... Je la fixait quelques instants sans dire un mot... Ce n'était pas possible... Elle n'avait pas pu se foirer à ce point... J'aurais pu en rire si la situation n'était pas aussi dramatique... L'apparition choisi ce moment là pour disparaitre après les beuglements de la démone... Génial et maintenant ? La fuite restait une option séduisante... Mais pour une raison inconnue je m'avançais vers la démone.

-Magnifique chute et maintenant ?

Lâchais-je d'une voix acide...

J'en profitais pour jeter un regard en direction des personnes qui arrivaient... 1,2, 3, 4, 5... Ok, ils étaient donc cinq et nous... Nous étions deux, une démone à plat qui bouffait le gravier et un gosse demi démon à la réservé d'énergie déséchée... Merveilleux. Je commençais à vraiment me sentir mal et je ne sais pas pourquoi je n'ai pas fuit à ce moment là... Je n'avais aucune attache vis à vis de cette démone, je ne l'aimais pas, elle ne m'aimais pas et je suis sur que nous nous méprisions mutuellement. Je me fichait pas mal de ce miel, d'ailleurs je préférais bouffer des cailloux que d'aller jouer les vendeurs au marché noir alors... Alors je fit quelque chose de complètement stupide. Je contournais la démone et m'avançais droit sur les cinq hommes... Je me rendais compte de l'inconscience de mon geste alors que je leur faisait face... Le groupe s'était stoppé et leur meneur me dévisageait... brrr... Il avait pas l'air sympa... Il était trop tard pour s'en aller ?

-Plus un pas...

Je grimaçais... On aurait dit la réplique pourrie d'un vieux film...

-Je suis le gardien de la zone I, tout le périmètre est soumit à un couvre-feu que vous êtes en train de violer... Déposez la marchandise et dépéchez vous de rentrer chez vous...

Si dit comme ça j'avais l'air super à mon aise, je perdais confiance au fil des secondes, ma voix devenait moins sure d'elle, plus chevrotante et je me tenait de moins en moins droit... Merde, j'avais pas le droit de flipper comme ça... Je suis le gardien des lieux, Malphas allait me tuer si je n'assurait pas (bien que de toute évidence il se fiche de la zone I) le groupe, passé la surprise, s'était remit en mouvement, je faisait un pas en arrière... Hésitais encore une fois... Je devais faire quelque chose... Je tentais d'ouvrir une nouvelle brèche dans le sol mais ne parvint qu'à percer un trou qui fit à peine trébucher l'un de ces gars... J'étais vidé à présent... Pas encore au point de m'éffondrer, mais plus bon à rien... Je me mordait la lèvre inférieure dans un geste de pure nervosité... Ca allait vraiment se finir ainsi ? Sur une mise en évidence de mon incapacité à agir face à une poignée d'humain ? Je sentais la colère qui montais en moi... Je n'en avais donc pas fini de cette humiliation quotidienne ? C'est alors que je me rappellais...

-Hé...

J'hésitais, me rendant compte que je ne connaissais pas le nom de la démone... Bah qu'importe...

-Toi ! Fais quelque chose, c'était ton plan, on se cache pas derrière un gamin comme ça...

Pathétique... Je n'étais un gamin que quand ça m'arrangeait... Je me reculait encore, de façon à me trouver un peu en retrait... Je n'en pouvait plus cette fois-ci...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Cendre Calis
Catastrophe ambulante

avatar

Race : Démon
Niveau de RPG : Pas trop mauvais
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Ven 1 Fév 2013 - 0:40

[Oh tu sais, fais comme tu te sens le plus à l'aise, tu peux changer comme ça t'arrange =D]

Bon. Le gamin avait tenté un truc, c'était une bonne initiative. Si seulement il ne tremblait pas comme un marteau-piqueur en fonctionnement ! La situation était si dramatique que même lee type avec la queue de renard avait un petit air de pitié.
Ceci dit, la stratégie n'était pas mauvaise, en soi. Après tout, quelle différence ces terriens pouvaient-ils faire entre un démon et un autre ?

*Aucune*, espéra très fort la démone, avant de décider d'enchaîner sur l'histoire du loupiot, qu'elle estimait encore rattrapable.

Cendre avait l'habitude de se lancer dans de l'intimidation improvisée. En tant que démone assez passable avec une forte tendance à se fourrer souvent dans le pétrin, c'était la tactique la plus efficace qu'elle ait trouvé pour se frotter à plus fort qu'elle. Certes, c'était risqué, mais tout était question d'assurance. Et puis, Cendre courait vite, si ça se présentait mal...

-Toi ! Fais quelque chose, c'était ton plan, on se cache pas derrière un gamin comme ça...


Ho non gamin ! Non ! Tu viens de tout fiche en l'air ! Cendre laissa tomber tout espoir de pouvoir rattraper le coup. Le miel, Purée ! Elle eut envie de pleurer. Mais bon, la vie est pleine de déceptions, et elle n'était pas du genre à se laisser abattre.
La jeune femme évalua très rapidement la force de frappe de la petite troupe, mobilisant toute sa puissance de calcul. Seul le type qui menait la marche avait l'air de représenter une réelle menace, mais quelle était sa force ? Cendre n'en avait aucune idée hélas. Elle hésita brièvement à lui décrocher une droite en pleine poire, mais se ravisa. Trop risqué, il fallait se tirer le plus vite possible !
La démone se releva lentement, et...

"Oh et puis merde, tiens !" Lança-t-elle tout en envoyant son poing métallisé dans la figure du type.

Elle sourit méchamment au craquement sinistre que fit le nez du bonhomme, mais sa joie fut de courte durée ; les trois maigrichons décidèrent simultanément de se métamorphoser en diverses bestioles humaines dont Cendre ne connaissait pas le nom, mais qui lui parurent plutôt dangereuses, et pas mal énervées. C'était dommage, vraiment.

"Cours, gamin ! " cria-t-elle avant d'empoigner la main de Lucyan, et de se lancer dans un sprint furieux dans la direction opposée à celle du précieux miel. Elle fuyait, certes, mais au moins, elle avait miraculeusement écrasé cet humanoïde présomptueux. Il se rappellerait d'elle, tiens.

"Maintenant que j'y pense, peut être que je devrais achever tous ces types avant qu'ils ne se mettent à se souvenir de moi. Ils commencent à devenir un peu trop nombreux peut-être..."

Il restait tout juste assez d’énergie à la brune pour laisser un petit mur derrière elle, qui durerait bien une dizaine de minutes. Peut être que ces andouilles se laisseraient avoir...? Cendre tenta le coup.

Tandis qu'elle embarquait Lucyan dans une succession de virages serrés, la démone ne se demanda pas pourquoi elle ne l'avait pas tout simplement laissé derrière. Peut être que ce gamin lui inspirait une certaine sympathie, lui rappelant sa propre condition. Ou peut-être avait elle simplement l'intuition qu'il pourrait lui être utile plus tard ?

"Je commence à avoir faim, moi..."
Se contenta-t-elle de penser.

[Ça te dirait de poursuivre le rp dans un autre endroit ? =D]


......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2331-cendre-calis-validee
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Sam 2 Fév 2013 - 17:44

[Yep, tu aura qu'à faire ton prochain post dans un autre endroit afin de clore la fuite dans les rues :) ]

J'aurais aimé être un démon de sang pur. J'aurais pu utiliser mes pouvoirs plus longtemps et mettre à plat ce petit groupe qui ne semblait même pas inquiété par ma présence, pas même en sachant quel rôle je tenais dans cette zone. Bien sur j'avais compris depuis longtemps que le poste ne m'avait été donné que pour me ridiculiser un peu plus mais ça faisait quand même mal. Si j'avais été un démon de sang pur je n'aurais de toutes façons pas été là dans un premier temps, j'aurais vécu dans un endroit ou l'énergie n'était pas drainée et je n'aurais pas eut à courber l'échine devant de simples humains...

Comme je n'allais surement pas me débarrasser de la moitié de mon héritage génétique juste parce que ça m'arrangeait, je devais me contenter de fusiller les humains du regard en attendant que la démone se décide à intervenir... Malgré ce que j'avais pensé un peu plus tôt sur l'importance d'un héritage pur jus démoniaque, celle-ci ne semblait guère mieux lotie que moi. Elle était restée affalée au sol et je la soupçonnait d'être au moins autant à court d'énergie que moi... Bah... De toutes façons, ce n'est pas comme si j'avais voulu de ce miel en premier lieu... Par contre je ne voulais vraiment pas me faire tuer pour avoir essayer de le prendre...

Répondant à ma plainte d'un peu plus tôt, la démone se relevait enfin... Merveilleux, était-elle capable de nous sortir de ce faux pas ? Le craquement de son poing qui s'abattait sur le nez de son adversaire répondit en partie à ma question. C'était, pour une détentrice de pouvoir, assez primitif mais qu'est-ce que c'était efficace, je laissait un sourire se dessiner sur mes lèvres. Bien fait ! Je n'eut cependant pas le temps de savourer la douleur de l'autre qu'un autre imprévu surgissait sous la forme animale des trois compagnons de la grosse brute... Youpi on allait tous mourir...

La démone était surement moins fataliste que moi et de toute évidence plus réactive car elle me hurla de courir, joignant le geste à la parole, elle m'attrapa par la main, m'entrainant à sa suite. Je ne me fit bien sur pas prier, je parvenais même à ne pas me sentir trop lâche à l'idée de fuir... Après tout, contre tout un groupe de je ne sais quelle race ça ne comptait pas, n'est-ce pas ?

"Maintenant que j'y pense, peut être que je devrais achever tous ces types avant qu'ils ne se mettent à se souvenir de moi. Ils commencent à devenir un peu trop nombreux peut-être..."

Si j'avais pu j'aurais levé les yeux au ciel... Je n'étais pas le seul à me surestimer... Oubliait-elle que nous étions en train de fuir pour ne pas finir en compote démoniaque sur le sol ?

-Pourquoi on est en train de courir si tu es capable de tuer ces types ?

Lâchais-je malgré tout, tout en essayant de garder un peu de souffle pour maintenir le rythme, au bout d'un petit moment je lâchais finalement et ralentissais jusqu'à m'arrêter.

-Stop ! Je vais mourir si on continue comme ça...

Je réussissais à peine à aligner trois mots tant j'étais essoufflé... Mon manque d'endurance était sans doute risible mais je n'avais jamais été très attiré par la course à pied, habituellement plus habitué à anticiper les ennuis ou à rentrer la tête dans les épaules et attendre que le ciel ne me tombe sur la tête... Je reprenais rapidement mon souffle et jetais un œil en arrière, bien trop tard mais qu'importe...

-Il ne nous suivent pas...

Constatais-je assez inutilement, en fait, après réflexion, ils n'avaient pas du prendre la peine de nous suivre, ils avaient une marchandise qui pouvait leur donner accès à des privilèges bien plus intéressants que la satisfaction qu'ils éprouveraient à taper du démon.

-C'était quoi ces trucs ?

Demandais-je bien qu'à demi intéressé seulement... Parler de futilité m'aidait à penser que je devrais peut-être être reconnaissant à la démone de ne pas m'avoir laissé encaisser là bas à sa place... Sauf que je n'étais pas sur d'être capable d'éprouver ce genre de sentiment positif alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Cendre Calis
Catastrophe ambulante

avatar

Race : Démon
Niveau de RPG : Pas trop mauvais
Nombre de messages : 96

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Lun 18 Fév 2013 - 14:07

Dingue. Comment ce gamin avait-il fait pour rester en vie aussi longtemps ? Alors que les petites jambes de Cendre lui avaient sauvé la vie plus souvent que prévu, elle ne put que s'émerveiller un instant devant la longévité de cette petite moitié de démon, déjà tout essoufflée. Un instant, pas plus ; le petit prenait vraiment son temps ! Une certaine lassitude légèrement excédée prit ses aises sur le visage de Cendre.

La brune s'était lancée plus ou moins au hasard dans les rues de Heaven ; bien qu'elle connaisse plutôt bien la ville, réfléchir n'était pas vraiment sa stratégie préférée. Ceci dit, maintenant qu'elle y faisait attention, ses pas la menaient tout droit dans la zone II, qui n'était plus très loin maintenant.

-Pourquoi on est en train de courir si tu es capable de tuer ces types ?

"Économise ton souffle ! Déjà que tu me fais penser à une espèce de tortue asthmatique à l'agonie, manquerait plus que tu t'arrêtes maintenant !"

Ce qu'il était lourd. Comme si prendre ce genre de risque était une bonne idée ! Cendre continua de courir. Finalement, lorsque la brune se retourna, quelques minutes plus tard, il était resté légèrement en arrière, à l'arrêt et dans un triste état. Zut.

La démone tenta une tactique d'encouragement. Elle n'avait vraiment pas envie d'engager le combat avec ces trois trucs !

"Allez, debout ! T'as quand même pas envie de finir dans cinq minutes, bouffé par des humains de seconde zone, si ? Qu'est-ce que c'est que cette endurance lamentable ?!"

Rien à faire. Cendre lâcha un soupir bruyant. Elle jeta un regard circulaire et inquiet autour d'eux, mais comme le faisait remarquer le cambion, les humains avaient l'air d'avoir lâché l'affaire. Sinon, peut-être qu'elle le laisserait tout simplement derrière, mais cela n'arrangerait rien. S'ils les poursuivaient toujours, ils ne la lâcheraient pas si facilement.

"Je ne sais pas trop. Pour ce que j'en sais, il y a plusieurs sortes d'humains, tous plus bizarres les uns que les autres; ils font parfois ce genre de truc. Je ne sais pas s'ils nous ont vraiment lâché ; leur chef n'avait pas l'air très commode avant de se faire étaler par terre. Le temps qu'il se relève..."

Cendre laissa sa phrase en suspens, et observa les alentours. On était vraiment à la limite de la zone II en fait ; tout près de l'un des bars les plus rentables du coin. Il était assidûment fréquenté par les individus du périmètre qui savaient se défendre, et occasionnellement par Cendre. Les humains ne mettraient pas forcément les pieds en zone II, et ne feraient certainement pas de vagues dans cet établissement s'ils avaient un tant soit peu de bon sens. Le blondinet pourrait s'asseoir ; Cendre pourrait boire une bière. C'était l'endroit idéal pour se planquer.

"Allez, ramène toi ! Cinquante mètres encore."


[Je te laisse enchaîner zone II ! :D ]

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2331-cendre-calis-validee
Lucyan
Moitié de Démon

avatar

Race : Cambion
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 152

MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   Mer 20 Fév 2013 - 12:24

Revenir en haut Aller en bas
http://www.heaven-ville-maudite.com/t2340-lucyan-validee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrusion nocturne [15/01/13]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrusion nocturne [15/01/13]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission D] Intrusion nocturne
» Intrusion nocturne ? Laïla ? Elada ? Romain
» Intrusion nocturne (part II)
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Rues-
Sauter vers: