Partagez | 
 

 La Tanière du Cheshire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen/Bon
Nombre de messages : 21

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: La Tanière du Cheshire   Ven 20 Aoû 2010 - 13:57



Cheshire avait enfin trouvé le bureau d'accueil et de logement de la ville d'Heaven, il se tenait devant la porte, grand, majestueux, son haut-de-forme posé sur sa tête. La jeune femme, chargée de l'accueil et du logement des nouveaux arrivants de cette ville, entendit donc quelqu'un derrière la porte de ce vieux préfabriqué. il toquait simplement à celle-ci, trois coup, suivit d'un éclaircissement de voix masculin, montrant ainsi qu'il s'agissait d'un homme, puis d'un tour de poignée mais la porte ne s'ouvra pas, comme s'il n'arrivait pas a l'ouvrir.
Cheshire l'entendit se diriger vers celle-ci pour aider ce nouvel arrivant et lorsqu'elle ouvrit la porte il n'y avait.... personne, absolument personne dans le coin, même pas un chat à l'extérieur du préfabriqué.

"Bien le bonjour, jolie damoiselle."

Cette voix, très soudaine bien qu'agréable, avait pour but de faire sursauter la jeune femme, pour le grand plaisir de celui qui prononçais ces paroles, qui, il doit l'avouer, s'amusait beaucoup à ce genre de petits jeux. En effet la voix se situé derrière elle, dans le bureau qu'elle venait d'occupé. Une fois qu'elle se tournât vers lui, le chat lui souriait, lui montrant toutes ses dents de chats, son chapeau haut-de-forme sur sa tête. Il était un curieux chat, la robe verte et violette en un sublime dégradé parsemé de rayures rouges et aux yeux violets, assis sur le bureau de la jeune femme, lui souriant de toute ses dents.

Cheshire put regarder la jeune femme dans les yeux, son regard était assuré mais ses yeux étaient vide, il put ainsi constaté la cécité de cette pauvre enfant. Visiblement ils n'étaient pas seul, un enfant de huit année était dans la pièce, pour le moins interloqué par l'apparition soudaine et silencieuse du chat souriant, observant surtout les gestes de la jeune femme.

Dès qu'il vu qu'elle essayait de refermer la porte du préfabriqué, le chat disparu de nouveau du bureau, et quelque chose empêchât la jeune femme de fermer la porte. Une douce et lente respiration, Cheshire lui envoyait une information en faisant cela. Il lui disait qu'il était très près d'elle, Cheshire bloquais la porte avec sa main. Il était dans son plus bel apparat, beau costume trois-pièces à la noblesse indémodable avec ses gants blanc et son chapeau haut-de-forme sur la tête, exactement le même que celui du chat assis sur son bureau d'ailleurs. Cheshire la regardait profondément dans les yeux, de ses deux yeux rouges, son regarde semblait très amical et un rien passionné. Il lui lançât de sa plus belle voix, exactement la même que celle qu'elle avait entendue derrière elle, bien qu'elle semblait un brin plus langoureuse.

"Attention jeune demoiselle, je suis juste dans l'embouchure de la porte que vous êtes en train de refermer."

Marquant un temps de pause, avant de reprendre sa tirade et laissant ainsi un moment de répits à la jeune fille et au jeune garçon, se délectant d'ailleurs de cet instant, cheshire fini par relancer à la demoiselle, sur le même timbre de voix bien qu'il avait une curieuse façon de rouler les "r", comme s'il ronronnait.

" Et bien, vous avez l'air quelque peu... anxieuse très chère, ou bien énervé. On dirait que vous venez d'entendre un vilain fantôme, ou peu être un curieux chat, à moins que se ne soit tout simplement votre travail vous aurait surmenée. Dans ce cas permettez moi de m'excuser car je suis venu quérir vos services."

Cheshire pénétra dans le préfabriqué et ferma la porte de celui-ci puis il alla s'assoir au niveau du bureau, sur une des chaises prévus à cet effet pour les personnes venant solliciter les services offert par cette organisation et il fit cela d'une manière fort naturelle et étonnamment dépourvut d'une quelconque impression de sans-gênes. Se tournant vers le jeune garçon, il lui fit un large sourire, le regardant dans les yeux et un signe de tête, relevant légèrement son chapeau, en signe de salutations. C'est une fois que tout le monde fut installé installé qu'il lui lançât, toujours sur le même timbre de voix, un brin sensuel.

"Et bien voyez vous très chères, je suis à la recherche d'un logement. Je viens en quelque sorte d'arriver en ville, bien que j'ai toujours vécus à quelques pas d'ici. Et je me demandais quelles étaient les modalités pour avoir un logement digne de ce nom."

......................................................
Homines quod volunt credunt - Les hommes croient ce qu'ils veulent croire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/presentations-des-persos-f6/cheshir
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Lun 23 Aoû 2010 - 19:30

Grignotant son sandwich, Lauranna écoutait Swann. Pas qu'il soit très locace, mais bon. Elle lui avait donné un sandwich, et avait tourné sa chaise pour se trouver face à l'enfant, qu'elle avait installé au fond du préfabriqué, là où son fils jouait lorsqu'elle l'emmenait avec elle. Pas aujourd'hui, heureusement, puisqu'elle avait pu le laisser à son père, pour la joie des deux concernés. Elle n'avait pas tiré grand chose du garçon, tout juste le nom et l'adresse d'une personne à contacter, un membre de sa famille, de ce qu'elle avait compris... Melody était aussitôt partie la prévenir et la prier de venir chercher Swann, laissant l'aveugle seule avec le marmaille. Sur le bureau, un jeu vidéo, cause indirecte de la présence de Swann en ce lieu, montrait ses couleurs sombres et un peu étranges.

Des coups frappés à la porte, suivi d'une tentative pour ouvrir la porte rappelèrent l'aveugle à son travail officiel: L'accueil des nouveaux.

"C'est ouvert!"

Pas de réponses. Intriguée, l'aveugle se leva, et alla, avec l'aisance de l'habitude se dirigea vers la porte pour l'ouvrir à la silhouette que son pouvoir sur l'air lui retransmettait... Sauf que quand elle ouvrit la porte, il n'y avait plus personne... Bon...Ok... La jeune femme fronça les sourcils, avant de se retourner vivement en sentant une forme apparaitre sur son bureau, et parler... Elle ne voyait pas ce que c'était, mais la réaction de Swann lui paraissait de mauvais augure. La jeune femme ferma vivement la porte, pour se précipiter au secours de Swann... Et fut arrêtée dans son geste... L'homme venait de réapparaitre. Et l'avait bloquée. Bien... Une petite part de Lauranna espérait quand même qu'il s'était fait mal, sachant qu'elle était un peu plus forte que les humains moyens, histoire de se dire que même en ayant pu l'arreter, il n'était pas si tellement plus fort qu'elle... L'autre partie de Lauranna était occupée 1) à reprendre son calme, et à apaiser deux certaines personnes, inquiètes d'avoir ressenti sa surprise, et 2) à analyser aussi correctement qu'elle pouvait les données dont elle disposait.

La probabilité qu'une homme disparaisse et qu'un... Hein? Un vilain chat? C'était un chat sur son bureau. Bien... donc qu'un chat apparaisse sur son bureau, au même moment, puis s'évapore tandis que l'homme revenait et que ce ne soit pas fait exprès était de... Un sur un million... Surtout au vu des propos de l'homme. Respirant profondément, Lauranna vint se rasseoir auprès de Swan, indiquant le bureau d'un hochement de tête, tandis qu'elle posait une main sur l'épaule de swann. L'enfant, elle le savait, n'était pas trop calin. Mais elle savait aussi qu'il avait peur des chats, et tenait à le rassurait comme elle le pouvait... Si tant est qu'il ressente sa présence comme rassurante.

"Je vois. Vous recherchez? Maison, appartement, manoir? Cellule aussi, si vous vous amusez à effrayer les mauvaises personnes, mais ce n'est pas moi qu'il faut voir pour cela."


C'était pas très fin, mais au moins c'était clair. Lauranna n'avait pas l'intention de laisser qui que ce soit la mettre en danger. Absolument pas. Pour autant, son ton était resté tout à fait courtois et neutre, comme si elle n'avait rien fit d'autre que proposer des appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Mc Fear
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 322

Profil du personnage
Armes portées: Un petit couteau à la lame quelque peu tranchante. Son manche est noir est brillant.
Pouvoirs maitrisés: Capacité à infliger une violente douleur mentale quelques secondes, ce, deux à trois fois par jour maximum. Peut maintenir une illusion parfaite tant que son énergie n'est pas épuisée.
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Lun 23 Aoû 2010 - 21:24

Assis au fond du préfabriqué (et d'ailleurs pourquoi un préfabriqué quand la ville à presque été reconstruite dans son intégralité?) on pouvait presque voir Swann fulminer. Il avait trouvé le moyen de se faire prendre alors qu'il commettait l'un de ses larcins habituels au centre-commercial... Sauf que ses petits succès lui étaient montés à la tête et qu'il s'était attaqué à plus grosse proie, si bien sur le jeu vidéo évoqué un peu plus tôt par Lauranna pouvait être qualifié comme tel. Et bien sur il avait fallu que ça soit cette fille qui lui vienne en aide... Habituellement le gamin l'aurait rembarré, comme à peu prêt tout ce qui est vivant dans ce monde... Sauf qu'il avait encore en mémoire une certaine baffe qu'elle lui avait mit l'année précédente... Alors étrangement il avait été aussi silencieux qu'une ombre et avait obéit à tout ce qu'elle lui avait dit... Même quand elle lui avait ordonné de la suivre... Par contre il ne s'était pas privé de râler tout bas, le tout en anglais bien sur même si apparemment elle comprenait...

Il était donc installé sur une chaise, silencieux à se faire interroger... Ne pouvait-elle pas le laisser rentrer et oublier qu'elle l'avait rencontré? Il était assez grand pour se rentrer seul... A moins qu'elle ne craigne qu'il ne refasse des conneries... Quoique les conneries c'était bien un risque à se retrouver chez les soldats... Ouais tout compte fait il était plus intelligent de lui donner ce qu'elle voulait... Alors il lui avait dit où contacter Kate... Oui... Bon, si on oublie que sa soeur était le genre à aller provoquer les soldats elle était surement ce qui ressemblait le plus à une figure d'autorité pour le jeune garçon.... Oui... On est mal barré alors...

Maintenant Swann était enfin tranquille, il avait reçu un sandwich qu'il n'avait même pas daigné gouter... La faute à "pas faim" tout ça... Et il fixait le mur... Parce que bon c'est pas comme si y avait eut grand chose d'intéressant à voir ici? Quant à parler avec Lauranna c'était hors de question. Par chance ou malchance -au choix- le bureau ne demeura pas 'ennuyeux à mourir' très longtemps, car la porte s'ouvrit. Une victime qui venait chercher sa dernière demeure... Vraiment passionnant... Mais alors que Swann abandonnait le sandwich sur le meuble le plus proche, quelque chose de poilu et de coloré apparaissait sur le bureau... Deux pensées simultanées vinrent immédiatement à l'esprit du gamin, Il se demanda tout d'abord ce qu'était ce truc avant de reconnaitre une caricature de chat qui le fit sursauter un peu plus bruyamment qu'il n'aurait voulu et le fit se reculer le plus qu'il puisse, c'est à dire à peine. Sa soeur avait-elle ajouté de la drogue à son petit déjeuner ou bien Swann était victime d'hallucination? Apparemment aucun des deux, ou alors ils étaient deux dans le même cas...

Aussi vite qu'il était apparu le chat avait disparu et maintenant un homme tentait d'entrer... Swann avait tendance à cataloguer tout étranger comme un ennemi dont il faille se méfier... Mais alors celui-là c'était carrément une alerte rouge sur l'échelle "méfiance" de Swann. Enfin bon, pour autant il ne fit rien de plus que rester assis tout au fond de sa chaise en jetant des regards méfiants à l'étranger, tout en laissant le soin à Lauranna de se charger de lui, non parce que c'est quand même son boulot hein... La jeune femme se rasseyait et elle déposa sa main sur l'épaule du gosse. Sauf que Swann ne s'y attendait pas vraiment et en fut quitte pour un second sursaut... Pourtant il ne la repoussa pas. Elle ne le dérangeait pas vraiment alors bon... Alors que Lauranna énonçait les différents logements disponibles, Swann ne put s'empêcher d'en rajouter un peu, juste comme ça...


-Sinon y a aussi le cimetière pas loin....

Bon... Et sa soeur elle arrivait quand?

......................................................

Paroles en français
Paroles en anglais
Paroles d'Alyssa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/civils-f3/swann-mc-fear-alyssa-vali
Cheshire
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen/Bon
Nombre de messages : 21

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Mar 24 Aoû 2010 - 20:20



Cheshire observe, assis sur son fauteuil, positionné en face du bureau pour accueillir les gens. La jeune femme aveugle semble anxieuse et énervée. Étrange que de voir cela, pourquoi était-elle énervée ? Pourquoi était elle anxieuse?
Chose étrange, peu être avait elle des soucis autres que son emploie, ou est-ce sa cécité qui la préoccupe ? Pourtant la jeune demoiselle se déplace sans mal vers l'enfant et lui met une main sur la tête, comme pour le rassurer bien que l'effet inverse se produisit. Mais pourquoi avait il peur ? car oui cet enfant avait peur, il était même terrifié.

Cheshire avait sans doute raté quelques chose, dommage pourtant son entrée aurait dut les amuser. Après tout les humains aiment jouer, en particulier les enfants. Alors que se passe t'il donc ?
Ils ne devraient pas être fâchés pour un sourire, non, les humains aiment les sourires... Encore moins pour un chat. Les enfants humains aiment les animaux pourtant... Ils les prennent souvent pour des peluches vivantes. Et les femmes humaines, du moins celles qu'il avait connu, adoraient les chats et se comportaient bien souvent comme des enfants avec eux.

La demoiselle retournât s'assoir en face de Cheshire et le toisa d'un regard sévère, de ses yeux ne pouvant voir... Visiblement Elle lui en voulait pour quelque chose. Peu être que l'enfant effrayé ne soit son fils et qu'elle essaye une douce vengeance. Cheshire allait devoir jouer finement et sur un autre registre pour gagner leur confiance et un peu apaiser leur peine. Elle s'adressa à lui, sur un ton neutre, mais dont les mots relevaient une certaine mesquinerie

"Je vois. Vous recherchez? Maison, appartement, manoir? Cellule aussi, si vous vous amusez à effrayer les mauvaises personnes, mais ce n'est pas moi qu'il faut voir pour cela."

ce à quoi l'enfant rajoutât, d'un ton acerbe
"Sinon y a aussi le cimetière pas loin...."

Cheshire souri à l'enfant, ricanant à moitié comme-ci celui-ci lui avait raconter une histoire drôle. Il finit par lui lancer sur le ton de la plaisanterie, avant de se tourner vers la femme aveugle, histoire de voir sa réaction.

"Non merci mon ami, j'en reviens du cimetière et on peux pas savoir comme les pensionnaires sont pénible la bas sans y vivre quelques années. Entre les un qui font un bruit infernal du soir au matin, les autres qui râlent dès qu'un os traine par terre, si on ajoute à ça les animaux, le bruit et l'odeur..."

Il lançât à l'enfant, sur le ton de la confidence :
"Et le pire c'est que mon colocataire ronflait encore plus qu'un camionneur, bizarre non ?".

Il baissa les yeux et vit un jeux vidéo sur le bureau. Sans doute à l'enfant, Cheshire imaginait mal celle qu'il pensait être sa mère jouer à un jeu vidéo avec son handicap. Cheshire souri et lançât, toujours en direction du jeune homme.
"Un jeu très amusant, bien que la fin soit un peu difficile à mon sens. C'est un choix d'un homme de gout."

Cheshire se raclât la gorge et repris, en direction de la jeune femme, d'une voix moins amusée et beaucoup plus sensuelle, roulant toujours les r, comme un ronronnement, sans même s'en rendre compte. Les intonations de sa voix n'étaient en rien agressives bien au contraire, il s'efforçait d'avoir une voix calme mais son naturel faisait que celle-ci était également sensuelle, parfois même langoureuse bien qu'il ne le remarquais pas forcement.

"Et bien, Charmante demoiselle, je cherche un endroit nous pourrions vivre à deux, tranquillement, au calme, moi et une charmante demoiselle. Inutile donc de penser à un manoir ou une cellule, nous n'y tiendrons pas à deux dedans. Une maison serais une bonne idée si l'amour de ma moitié nous faisait fonder une famille mais, ce n'est pas pour tout de suite donc... Je pense qu'un appartement soit suffisant. Avec deux chambres et une salle de bain, je suis quelqu'un de propre, comme tout les chats d'ailleurs. Ah! à ce propos, il faudrait un endroit ou les chats ne sont pas interdit ! Qu'avez vous à me proposer qui puisse s'en rapprocher, jolie dame ? "

Cheshire se leva et fit une révérence, enlevant son chapeau, non pas en direction de la jeune femme mais bien en direction des deux personnes.
"Au fait, je viens de réaliser que je manque à tout mes devoirs, gentes personnes. Permettez moi de me presenter, Mon nom est Cheshire, bien que certains m'appellent le "Chat du Cheshire". Comme-ci mon nom était un lieu... Encore qu'il en est vraiment un."

Cheshire souriait toujours en regardant la demoiselle, un sourire calme et invitant, bien qu'il sache que la jeune femme ne puisse le voir. Il voulait voir la réaction de la femme et la réaction de l'enfant. Peut etre réagirait il positivement s'il n'avait été que surpris, ou négativement si la femme à qui Cheshire s'adressait était bien sa mère. Car ce que savait Cheshire, c'est que les enfants sont très jaloux si on porte de l'attention à leurs génitrices. La femme pourrait agir de façon agressive ou attractive, selon si son intervention auprès de l'enfant avait été perçue comme positive ou si la femme ne l'appréciais guerre pour une tout autre raison. Dans ce cas la Cheshire allait devoir creuser encore un peu, histoire de voir ce qui la gênait, pour l'en soulager. La confiance se gagne, soit par le temps, soit par la manipulation et Cheshire n'avait guère de temps pour le moment.
Il n'y avait point de mal a cela après tout, les choses se passent toujours mieux dans la confiance et Cheshire n'avait nul intérêt à trahir celle qui allais lui donner un toit ou vivre.

......................................................
Homines quod volunt credunt - Les hommes croient ce qu'ils veulent croire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/presentations-des-persos-f6/cheshir
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Jeu 26 Aoû 2010 - 17:20

Levant les yeux au ciel à l'histoire sur le cimetière, dites dans ce qui semble un but évident de faire sourire le gamin (sauf que si Swann n'a pas changé trop durant l'année écoulée, c'est mal barré), et de se le mettre plus ou moins dans la poche. Se n'est qu'en suite qu'il précisa ses désirs. Un appart pour lui un chat et une copine qui n'existait pas encore... Avec la voix sensuelle, elle attendait limite le "venez vivre avec moi"... Réaction logique, durant tout le discours du "cheshires", elle joua à faire tourner autour de son doigt la petite bague d'ambre et d'argent qu'elle portait à l'annulaire. Officiellement, c'était juste pour éviter qu'on la drague. Officieusement... Ben vu que Asynh ne lui avait jamais offert de bague avant sa "mort", et que leur liaison était plutôt discrète avec "monsieur le directeur de l'orphelinat"... ben c'était juste pour adresser un signal aux gens "je suis prise". Et ça évitait à Asynh d'être jaloux...

"Enchantée."

oui, le sourire était... pas totalement hyppocrite, mais plutôt une simple politesse que dicté par un sentiment sincère. La demoiselle se leva pour aller chercher les dossiers, murmurant une "réprimande" à l'oreille de Swann.

"Ne fais pas de menaces que tu ne peux pas mettre à execution... Et si tu peux, pas ici, s'il te plait, ou je te ferai nettoyer, d'accord loulou?"


Oui, le loulou était clairement... pas moqueur, mais taquin, puisque Lauranna savait parfaitement que le gamin n'aimait pas les surnoms affectueux... Avec un léger sourire amusé à l'enfant, Lauranna alla ouvrir l'armoire aux dossiers, opérant rapidement un tri basique. Les dossiers avant la première séparation, c'était des studios, deuxième, une chambre, troisième... C'était bon. Quatre dossiers. Le premier fut vite écarté, vu qu'il s'agissait, manifestement d'une erreur. Pour les autres, il y avait une petite maison, une grand maison, mais partagée en trois, et dont l'une des "suites" (deux chambres et la salle de bain entre les deux) était vacante, et enfin, un appartement. Difficile cependant de savoir si les animaux étaient acceptés. Ce n'était pas une information principale, aussi Melody, lorsqu'elle avait recopié en braille les données n'en avait pas tenu compte.

"Swann, s'il te plait, tu peux me dire si les animaux sont tolérés dans ces résidences?"

Tandis qu'elle donnait les dossiers, à Swann, elle précisa pour Cheshire, toujours de cette voix professionnelle et polie.

"Les deux premiers logements sont des maisons, donc il y a un loyer à payer, ainsi qu'une caution, payable à la signature. La première comporte salon, cuisine intégrée, deux chambres de 12 et 9 mètres carrée, une salle de bain et des toilettes séparés. La seconde comporte un salon et une cuisine, qu'il vous faudra partager avec les autres locataires, ainsi que deux chambres de 14m² relies par une salle de bain-toilette. Enfin, le dernier est un appartement avec une chambre, et un salon disposant d'un canapé lit, une salle de bain, et des toilettes. Il est situé dans la résidence communautaire donc il est gratuit. Swann, tu trouve pour les chats?"

S'ils étaient possiblement interdits dans l'immeuble, et sans duotes pas dans la maison individuelle, elle n'avait aucune idée de ce qu'il en était pour la collocation...
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Mc Fear
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 46

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Ven 27 Aoû 2010 - 19:41

(Et woilà, Kate à la rescousse 8] ou pas ~)

Et bien.. que d'ennuis depuis qu'elle était arrivée dans cette maudite ville, cela dit elle ne regrettait rien. Allongée sur le canapé, elle trouvait le temps long.. disons plutôt qu'elle trouvait que Swann était parti depuis trop longtemps bien qu'il lui avait certifié être de retour assez tôt. Pas le moindre signe de lui.. pourtant, la jeune fille restait là et n'avait guère l'air encline à partir le chercher. Pourquoi se fatiguerait-elle? Elle ne savait même pas où il était allé. Elle regardait alors le plafond en jouant avec ses petits couteaux quand une silhouette apparut dans l'entrée et la sortit de ses rêveries. Elle rangea ses jouets et se redressa en demandant -avec mépris- ce que voulait cette importune qui s'était, apparemment, trompée d'adresse. Elle lui expliqua alors que "Swann" était avec sa soeur et qu'il fallait que Kate vienne le récupérer. Cette dernière soupira et daigna suivre la demoiselle. Durant tout le trajet Kate demeura silencieuse et la jeune fille en fit de même, puis ils arrivèrent enfin à destination.

Alors Kate devait tourner la poignée et entrer.. bien sûr elle n'oublia pas de frapper trois coups sur la porte avant ça. Et sans attendre qu'on lui permette d'entrer, elle ouvrit la porte. Elle vit d'abord les deux personnes qui discutaient.. elle était sans doute arrivée au mauvais moment mais s'en souciait-elle? Pas le moindre. Elle s'avança de quelques pas quand elle vit Swann un peu plus loin avec des dossiers.. ah bon? Parce que cette dame le faisait travailler? Mais en l'observant plus en détail, elle comprit que cette jolie dame était une non voyante. Elle posa ensuite son regard sur le monsieur vêtu de noir, il avait un étrange sourire collé aux lèvres et un regard rouge sang. Il était élégant, il n'y avait pas à dire, après tout Kate adorait le noir et celui-là en portait de la tête aux pieds. Ou presque. Mais elle n'avait guère le temps de s'attarder ici, du moins elle imaginait qu'elle repartirait immédiatement dès lors qu'elle aurait récupéré son frère.

Elle reporta alors son regard sur la demoiselle à la chevelure blanche, elle en avait oublié la politesse et ne l'avait même pas salué en entrant. C'est-à-dire qu'elle ne souhaitait pas déranger son entretien avec le jeune homme. Elle se raclât alors la gorge pour rappeler sa présence et posa tranquillement une main sur le bureau, fixant la jeune fille avec plus de mépris que de compassion. Bien sûr elle ne la voyait pas et c'était bien dommage, mais bon.


"Bien le bonjour. Je suis Katerina, la soeur de Swann. Puis-je savoir pourquoi vous le reteniez, je vous prie?"

Elle espérait n'avoir fait aucune faute.. parce qu'il était difficile pour elle de parler le français, même si elle avait eu du temps pour l'apprendre et s'adapter.. ce ne fut pas de la tarte durant les premiers jours. M'enfin bref, le principal était que cette femme l'ait écoutée et qu'elle ait compris ce qu'elle était venue chercher. Elle jeta ensuite un coup d'oeil à Swann, se demandant ce qu'il avait bien pu faire pour que cette non voyante ne l'attrape! En tout cas, Mademoiselle Katerina ne s'était pas gênée et s'était imposée au milieu d'un entretien, coupant les deux jeunes gens dans leur négociation pour.. un logement. De toute façon, ni la jeune fille ni l'homme n'avait parlé depuis que Kate était entrée.. sans doute que cet entretien touchait bientôt à sa fin.

......................................................

Spoiler:
 
Jolie couleur : Paroles anglaises.
Celle-ci aussi : Paroles françaises.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/civils-f3/katerina-mc-fear-validee-
Swann Mc Fear
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 322

Profil du personnage
Armes portées: Un petit couteau à la lame quelque peu tranchante. Son manche est noir est brillant.
Pouvoirs maitrisés: Capacité à infliger une violente douleur mentale quelques secondes, ce, deux à trois fois par jour maximum. Peut maintenir une illusion parfaite tant que son énergie n'est pas épuisée.
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Sam 28 Aoû 2010 - 9:35

Si sa remarque sur le cimetière n'attendait aucune réponse, les deux autres n'avaient pas laissé passé. L'étranger tentait une réponse qui, Swann le supposait, était une tentative d'humour. Le gamin leva juste les yeux au ciel... Il était quand même bien placé pour connaitre les désavantages d'une colocation avec un esprit... Cela faisait deux ans qu'il supportait Alyssa qui se prenait pour sa mère et lui détaillait régulièrement chacun des massacres qu'elle avait fait pendant sa vie. Encore une chance qu'elle soit morte à 19 ans, ça faisait toujours moins d'histoires à raconter. Lauranna, elle avait prit ces quelques mots pour une menace... Franchement est-ce qu'il avait une tête de tueur en série? Ok il était plutôt violent, surtout avec les autres gamins mais de là à tuer un homme adulte...

-Hey, jsuis pas un tueur en série!!!

Se défendit-il en fronçant les sourcils, sans se soucier de baisser le ton comme elle l'avait fait. Il était temps que cette fille apprenne un peu l'humour parce que tout prendre au premier degré ça n'était pas très bon... Et l'autre qui tentait maintenant une remarque sur le jeu... Il essayait de faire ami-ami ou quoi? Swann n'avait pas envie de pactiser avec l'ennemi, il n'avait besoin de personne et ne se sentait jamais aussi bien que seul.

Par chance les deux autres en revenaient vite à leur entretien. Swann ne les écoutait que d'une oreille distraite et était bien surprit de la façon de parler de l'homme... Ca lui rappelait un peu les réceptions qu'avaient données ses parents, certaines personnes avaient cette façon atypique de parler, sauf qu'en général il s'agissait de personne assez âgées quoique à bien y réfléchir à Heaven personne ne semblait aussi jeune que le suggérait les apparences... Bref, Swann se replongea donc dans ses pensées et ignora les deux autres tout en se demandant bien combien de temps leur présence allait encore lui être imposée... Mais alors Lauranna lui demanda alors de faire une recherche dans un dossier. Le gamin accepta sans enthousiasme et commença à chercher. Par chance les mots "animaux" et "chats" étaient presque semblables en français et en anglais... Oui parce que il y avait une différence entre savoir parler une langue étrangère et savoir la lire... D'ailleurs Lauranna semblait remarquer qu'il galérait puisqu'elle lui demandait si il trouvait...


-Attends un peu! Je suis anglais, c'est pas facile de lire en français!!!

Lui dit-il d'une voix stressée... Il avait l'impression d'être à l'école et de ne pas trouver la bonne réponse à une question posée...

-Y a rien sur les animaux, ils doivent être acceptés, même si les chats c'est des animaux horribles...

Dit-il en abandonnant le dossier pour voir... Kate qui s'approchait du bureau... Ah c'était pour ça la minute de silence? Sa soeur allait encore prendre la grosse tête pour pas grand chose avec un tel accueil...

-Kaaaaaate t'a mis trop de temps à arriver!!!!

Se plaignit-il. Bah oui, c'était trop dur que ne pas râler...

......................................................

Paroles en français
Paroles en anglais
Paroles d'Alyssa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/civils-f3/swann-mc-fear-alyssa-vali
Cheshire
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen/Bon
Nombre de messages : 21

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Sam 28 Aoû 2010 - 14:54



cheshire regarde l'aveugle et l'enfant montrer les yeux au ciel après avoir essayé de faire un peu d'humour, apparemment ils n'ont pas apprécié ce trait qui se voulais humoristique et apaisant. Il est vrai que ce genre de blagues conté n'est pas du fort de Cheshire, il préfère les mises en scènes, beaucoup plus amusantes a son gout. Tant pis, cela n'as pas d'importance qu'elle soit drôle ou pas. Son but premier était précis et il a quand même eut l'effet qu'il souhaitait, parfait. Cheshire souriait toujours en voyant l'enfant et la non-voyante agir.

La non-voyante en particulier avait un comportement qui lui, était très voyant, du moins pour ceux qui savent voir. Cheshire observe la main de la dame jouer avec ce qui semble être une alliance. Souriant et amusé Cheshire observait la jolie demoiselle crier silencieusement son appartenance déjà acquise par un autre homme. Visiblement elle semble croire que Cheshire veuille la séduire, ce qui n'est que partiellement vrai en effet. Il veux la séduire un peu, juste un petit peu histoire de la détendre et de lui faire plaisir, car oui les femmes aiment qu'on leur montre qu'elles plaisent. Mais il ne le fait pas pour les raisons qu'elle pensait mais plutôt pour développer une réaction amicale chez elle. il voulait plus la charmer que la séduire tout compte fait.

La belle infirme aux cheveux de neiges demande un service à celui qu'elle appelle "loulou". Un surnom affectueux, cela confortât l'idée de Cheshire. Il doit être son fils, seul une mère donnerais un tel surnom affectueux à son garçon. Elle lui fit aussi passer un message clair, sous les yeux du Cheshire, incitant l'enfant à se calmer, parfais ! elle l'aide en plus, que demander de mieux !

Cheshire observe la demoiselle se tourner vers lui et lui faire un descriptif concis des habitations. L'appartement est gratuit et semble le mieux approprié, que demander de mieux? Rien donc son choix est fait, mais il ne l'énonce pas, du moins pas encore. Une personne viens de faire irruption dans la pièce et attirer son attention, ainsi que celle de tout le monde.

L'enfant répond au même instant que la quatrième personne entrât en ces lieux et Cheshire l'entendis. Une réponse riche en éléments, il est anglais, parle anglais et il n'y à rien interdisant les chats, chats qu'il n'aime pas visiblement, ça explique son animosité si humaine envers Cheshire. Parfait, le prestidigitateur qu'il est jouera avec cela si l'enfant redevenait un peu trop désagréable.

Cheshire avait porté son attention sur la personne qui venait de faire irruption dans la pièce. Une jeune fille, un peu plus âgée que l'enfant mais encore à l'age de l'enfance elle aussi. Elle lui ressemble au point qu'il est impossible de douter de leur lien de parenté.
Une jeune fille frêle au regard dur malgré aux yeux azurés et à la chevelure dorée. Habillée quasiment en entier de noir, mais ce noir n'est pas noble, il est sombre. Cela contredisait ses yeux clair et sa chevelure d'or. Une enfant mystérieuse en sommes, voir un peu gothique. Que demanderait de plus un chat curieux ?

il la laisse se presenter, calmement, lui souriant directement en l'observant de ses yeux rouges. Elle dit s'appeler "Katerina", et elle dit également être la sœur de "Swann". Ainsi swann était le nom du garçon caractériel et elle était sa grande sœur, affichant elle aussi un caractère autoritaire. Visiblement les bonnes manières ne sont pas son fort à elle non plus, mais la plus élémentaire des galanteries obligeait Cheshire à lui laisser la priorité sur sa demande. Encore que la demande de la jeune femme finisse vite présentait deux avantages, une fois qu'elle aura obtenu ce qu'elle cherche, il sera seul avec l'aveugle ce qui présente le premier bon point. Le deuxième étant qu'il sera sans ces enfants. Il pourra donc lui parler comme il le souhaite sans risquer une remarque déplacée ou une crise phobique à cause d'un chat.

Après une courte phrase en anglais, poussée bruyamment par l'enfant, Cheshire pris la parole, se présentant comme il en est l'usage à la belle jeune et sombre demoiselle qui venait d'entrer. Il retira de nouveau son chapeau et la saluât en faisant une courte révérence, utilisant presque le même ton qu'il avait utiliser pour parler a l'aveugle.
"Bien le bonjour, charmante et jeune demoiselle, mon nom est Cheshire. chat et gentilhomme pour vous servir."

il se retournât ensuite vers la jeune aveugle et lui dit, de son ton toujours aussi langoureux et de son sourire séducteur.
"Bien, nous rempliront les formalités administratives une fois que la jeune demoiselle aura eut ce qu'elle souhaite. Juste pour information, mon choix est fait jolie demoiselle. L'appartement me semble le plus indiqué pour une vie à deux pour le moins... paisible."

Il posa sa main a plat sur le bureau, proche de celle de l'aveugle, cette même main qui faisait tourner la bague signifiant qu'elle aimait déjà quelqu'un. Il pris également un ton de voix que Cheshire voulait juste un peu plus langoureux, voir un brin séducteur.

"J'aimerais vous demander quelque chose, chère demoiselle, une dernière requête avant de vous laissez a votre dur travail. J'aimerais savoir si vous accepteriez de me rendre un léger service qui pour moi comptera énormément. Accepteriez-vous de ...".

Cheshire pris un instant pour inspirer et raclée sa gorge, laissant à la jeune aveugle un peu de temps pour prendre ses esprits. Sa demande ressemblait à l'instant très volontairement à une déclaration d'amour incomplète ou le "épouser moi" transpirait à vue d'œil et Cheshire profitait de cette petite seconde avant de mettre au clair cette petite et plaisante illusion. Il repris dessuite après et exactement sur le même ton

"Accepteriez-vous de me dire ou je pourrait trouver ou de m'aider à trouver une liste des habitants vivant de cette ville, et des portés disparus également. Cela, charmante demoiselle, m'aiderais grandement à retrouver la belle dame dont je vous parlait tout à l'heure et que j'ai malheureusement perdu de vue après quelques années de vie communes."

Cheshire se retira lentement du bureau, calmement, laissant la demoiselle reprendre ses esprits et analyser ses paroles, indiquant clairement qu'elle était certes très belle et attirante mais qu'il avait lui aussi déjà quelqu'un dans sa vie et qu'il la recherchait activement. Il repris donc, invitant de la main la jeune demoiselle aux cheveux de lumière à s'assoir en face du bureau.

"A vous donc jeune Katerina, je reprendrais mes affaires une fois que vous aurait fini de régler les vôtres".
Cheshire était dans un coin de la pièce et ouvrit la fenêtre, prétextant avoir chaud, pendant que les deux femmes réglaient leurs différents. Puis il se tourna vers eux trois, les observant tour a tour en souriant.

......................................................
Homines quod volunt credunt - Les hommes croient ce qu'ils veulent croire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/presentations-des-persos-f6/cheshir
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Sam 4 Sep 2010 - 16:57

"Tu t'en sors? Ca doit être sur l'avant dernière ou la dernière page, si c'est bien rangé..."

Non, le but n'était pas de presser Swann, simplement de l'aider, quoi qu'il puisse en penser... Visiblement l'enfant s'affolait un peu, et Lauranna lui fit signe d'aller doucement, sans même être sure qu'il l'ai vu. De toutes façons, son attention fut distraite par l'arrivée d'une inconnue devant la porte, accompagnée de quelqu'un qu'elle connaissait bien...

*Tu t'en sors?*


Sans le savoir, Melody venait de se faire l'écho de sa soeur, faisant sourire l'aveugle.

*Vérifie pour les animaux s'il te plait. le petit y a du mal.*


Prenant la place de Swann qui s'était levé, Melody jeta un oeil sur le dossier, pour constater qu'effectivement, les animaux n'étaient pas interdits à première vue. Pendant ce temps, Lauranna s'occupait du frère et de la soeur.

"Merci Swann."

Elle ne releva pas l'idée sur les chats, ne la partageant qu'à moitié (après tout, le monstre adopté par Lukia était bien une catastrophe ambulante, même s'il n'avait pas mérité ce qu'il lui était arrivé (se faire enfermer et oublier dans une pièce du manoir pendant plusieurs mois était très mauvais pour la santé de n'importe quoi), se concentrant plutôt sur la demoiselle qui lui faisait face avec arrogance, après un hochement de tête et un sourire d'excuse au chat humain

"C'est étonnant le nombre de "demoiselles qu'il y a dans la famille de Swann... Vous êtes de la famille d'Alyssa ou Da?"


Une manière de signifier qu'elle connaissait Swann, assez pour connaitre Alyssa; et savoir une part de son passé... Elle n'insista cependant pas sur ce point, continuant sur la raison de la présence de Swann dans son bureau.

"Swann était sur le point de se faire emmener au commissariat par un vigile très remonté. Vous voyez mieux que moi la couleur de ses yeux, vous savez donc comme moi les risques qu'il aurait courru. J'ai préféré le garder avec moi d'une part pour m'assurer qu'il ne risque rien, et pour vous rendre ceci."


Le "ceci" était le jeu volé par Swann. Lauranna n'avait qu'à entendre le ton de la fillette pour deviner qu'elle avait peu de chances d'être remboursée... Tant pis. Elle allait pas se battre non plus...

"Maintenant, si vous n'avez pas d'autres questions..."

Oui, elle tentait de les virer tous les deux... Histoires de finir...

*Elle est agaçante cette gosse... Euh, la maison en colloc, là... "nos compagnons à fourrure ne sont pas autorisés".*

Très bien. Donc, dès qu'elle aurait viré les deux gosses (où au moins obtenu le calme, elle pourrait s'occuper de l'appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Mc Fear
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 46

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Mar 7 Sep 2010 - 19:54

Cela ne faisait pas trente secondes que Kate avait prit la parole, que son charmant petit frère râlait déjà. Elle lui lança une pique du regard, c'était quoi cette remarque? Elle avait fait au plus vite, si si! Et depuis quand est-ce qu'il souhaitait avoir sa grande soeur dans les pattes? Il ne pouvait donc pas se débrouiller tout seul, pour échapper à cette jeune fille? Elle s'abstint de le lui envoyer à la figure, car ce n'était franchement pas le moment. Puis il y avait ce ...Cheshire, qui saluait notre miss en lui faisant une courte révérence avec son chapeau haute forme. Il avait une attitude noble, ce qui dérangeait en soit Kate, en fin de compte elle n'appréciait pas ce genre de personne. Elle lui rendit cependant son sourire, il l'avait salué, c'était la moindre des choses.

Le mystérieux et séduisant Cheshire discutait toujours, décidément il avait la langue bien pendue... mais ce qui rassurait Kate, c'était qu'il avait dit "lui laisser la place", elle le trouvait juste un peu lent. Elle l'écoutait cependant parler et, sincèrement, elle trouvait ses manières exagérées.. tout ce qu'il faisait de toutes façons, était exagéré selon la miss. Lorsque Cheshire se leva enfin, et l'invita à prendre place sur le siège, elle sourit à nouveau et attendit qu'il s'éloigne. Dès lors, elle se plaça entre la chaise et le bureau, restant debout.. elle trouvait cette position bien plus confortable. Et puis elle attendit patiemment que l'aveugle réponde, cela faisait déjà plusieurs minutes que Kate avait posé sa question. Mais sa première réponse ne fut pas d'entre celles qu'on attendait.. Notre demoiselle fronça un sourcil quant à l'étrange question de cette aveugle.. qui était cette "Da"? Il allait falloir qu'elle parle avec Swann.....


« Ni l'une ni l'autre, petite curieuse. »

Se contenta-elle de répondre en s'asseyant finalement dans la chaise. Si l'aveugle s'était "amusée" à faire tourner sa petite bague de fiançailles, Kate elle avait emprunté un stylo trainant sur le bureau, et le faisait tourner entre ses doigts. Elle jeta un rapide coup d'oeil derrière l'aveugle pour y observer la gamine qui l'avait accompagnée, puis posa son regard sur Swann pour ne plus s'en détacher. Car maintenant l'aveugle lui résumait la raison pour laquelle il se trouvait ici, mais elle lui rendit aussi un jeu vidéo, celui-ci posé sur le bureau.

« Oh oui, je sais ce qu'il lui en aurait coûté. Mais attendez, il n'y avait qu'un vigile?... je ne comprends pas, un seul? Ah Swanny... tu es décevant. »

Fit-elle en se levant de la chaise, elle regardait le jeu vidéo en soupirant.. puis le prit dans ses mains avant de le jeter en direction de Swann, c'était son jeu non? Alors qu'il le garde. Elle se tourna à nouveau vers l'aveugle qui lui suggérait de s'en aller.. non en fait c'était une façon de lui dire "maintenant dégage".. bof, Kate n'était pas contre de toutes façons. Alors elle prit le stylo entre ses deux doigts, le fixa quelques secondes puis le lança droit sur la gamine, sachant pertinemment que ça n'allait faire que la traverser. Kate devrait s'acheter un jeu de fléchettes, le sien était resté en Angleterre. Précisons tout de même que Kate ne visait pas Mélo personnellement, vu qu'elle n'était rien d'autre qu'un esprit, bien qu'elle soit reliée directement à sa soeur.

« Juste une chose: je vois mieux que vous en effet, et pourtant.. sans offense, je ne vois aucune ressemblance entre vous et votre petite soeur. Ne remettez plus en cause mes paroles, vous serez gentille. »

Même si d'un autre côté.. rien dans son comportement ne justifiait qu'elle était vraiment la soeur de Swann, au contraire elle aurait pu passer pour la petite soeur d'Alyssa... sans le physique évidemment. Puis elle s'éloigna du bureau et alla chercher son petit frère, et enfin elle adressa un de ses sourires au Cheshire.

« Et bien gentilhomme, je vous laisse reprendre la place qui était votre. »

Lui dit-elle en désignant la chaise. Mais elle ne sortit pas tout de suite du bureau, elle s'installa plutôt devant la fenêtre et songea que, peut-être, elle avait envie de rester là. Bin oui, maintenant qu'on l'avait tiré du canapé, et qu'elle s'était cassée la tête à venir jusqu'ici, elle ne repartirait pas si tôt. Et puis, on ne lui avait pas clairement demandé de sortir, si elle se souvenait bien.

......................................................

Spoiler:
 
Jolie couleur : Paroles anglaises.
Celle-ci aussi : Paroles françaises.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/civils-f3/katerina-mc-fear-validee-
Swann Mc Fear
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen à bon
Nombre de messages : 322

Profil du personnage
Armes portées: Un petit couteau à la lame quelque peu tranchante. Son manche est noir est brillant.
Pouvoirs maitrisés: Capacité à infliger une violente douleur mentale quelques secondes, ce, deux à trois fois par jour maximum. Peut maintenir une illusion parfaite tant que son énergie n'est pas épuisée.
Particularités physiques actuelles: -

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Mer 15 Sep 2010 - 15:24

Débarrassé de la corvée qui lui avait été confié un peu plus tôt, Swann demeurait maintenant silencieux non sans écouter les échanges entre le mec qui se prenait pour un chat, l'aveugle qui se prenait pour la voix de la raison et toute dernièrement sa soeur qui elle devait se prendre pour une reine ou pour dieu. Quand le premier avait cédé sa place avec des manières aussi ridicules que celles utilisées depuis le début, la dernière prenait parole avec tout son mépris habituel. Swann se retint de faire une remarque à l'un comme à l'autre et préféra attendre d'être enfin libre.

Comme il le craignait suivi un blabla inutile... L'autre avouait les "crimes" qu'il avait commit et Kate faisait son speech de "tu es décevant" et blablabla


-C'est plus difficile quand tu distrait pas les vigiles en te laissant tripoter...

Lâcha-il, tout aussi mécontent qu'elle, après tout cette technique ils l'avaient réellement expérimenté... Une fois, quand Alyssa avait eut à récupérer un artéfact au marché noir... Swann ne sut pas si c'était par vengeance ou juste en raison de sa brutalité naturelle mais Kate venait de lui balancer le boitier de jeu qu'il du rattraper de justesse avant de se faire mal... Il aurait volontiers incendié sa soeur si elle n'avait pas été occupée à jouer aux fléchettes avec un stylo qui traversa la soeur de Lauranna et rebondi sur le mir avant de finir parterre... Swann n'aurait pas été un sale gosse qu'il aurait eut honte d'avoir une telle soeur... Enfin bref, là où il n'était pas d'accord c'était avec le terme gentilhomme... Un chat ne mérite que mépris de son point de vue. Le gamin garda toutefois la réflexion pour lui et se leva, prêt à quitter enfin cet endroit où il avait passé bien trop de temps, mais c'était sans compter sur le sale caractère de Kate qui s'était posté devant la fenêtre... Elle ne comprenait pas assez bien le français pour comprendre qu'ils étaient de trop ou bien? Le gamin soupira puis vint la rejoindre, se demandant si elle le laisserait partir seul? Sans doute pas après avoir traversé la ville...

-Tu compte dormir ici?

Demanda-il en s'efforçant de maîtriser les pointes agacés qui menaçaient de percer dans sa voix avant d'ajouter, cette fois ci tout à fait méprisant:

-Ou alors t'es tellement grosse que t'as besoin de te reposer avant de repartir?

Après tout Swann est un enfant suicidaire....

......................................................

Paroles en français
Paroles en anglais
Paroles d'Alyssa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/civils-f3/swann-mc-fear-alyssa-vali
Cheshire
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Moyen/Bon
Nombre de messages : 21

Profil du personnage
Armes portées:
Pouvoirs maitrisés:
Particularités physiques actuelles:

MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Jeu 16 Sep 2010 - 12:35



Le Cheshire est un chat curieux, très curieux même. Et c'est avec sa curiosité si féline qu'il observe la belle demoiselle aveugle interagir avec l'enfant claire aux habits de ténèbres. Posté prêt de la fenêtre, le Cheshire les regarde, de ses yeux rouges et envoutant, un sourire léger et séduisant sur son visage, tandis qu'il apprend qui sont les jeunes personnes qui se trouvent ici.


La belle demoiselle aveugle aux cheveux gris, jouant avec son alliance un instant plus tôt, essaye de motiver le jeune et impétueux Swann à trouver les informations qu'elle cherche dans leur grand bouquin. Visiblement le lieu de vie ou le Cheshire avait jeter son dévolue ne lui est pas interdit, parfais il pourrait vivre comme il le souhaite. La jeune et belle infirme interroge de manière particulièrement incisive, bien que d'un ton très neutre, la jeune demoiselle aux yeux d'azur et au regard sévère. Celle-ci à justement froncés les sourcils à l'annonce de cette question si intéressante aux oreilles curieuses du chat du Cheshire. Ainsi la famille de cette jeune et ténébreuse Katerina comptait beaucoup de "demoiselles" ? Leur généalogie semblait être divisée en plusieurs branches, deux vraisemblablement à en croire les dires de la belle et douce aveugle. Les branches "alyssa" et "Da", une famille noble donc selon les apparences. Ceci expliquerait pourquoi son air hautain, et suscita un vif intérêt mue par al curiosité chez le Cheshire qui concentrât toute son attention sur l'enfant vêtue de noir.

Celle-ci à froncé les sourcils à l'annonce des branches familiales par leur hôte et elle a répondu de manière polie certes mais fortement insolente envers une ainée également, comme toute enfants gâtés le feraient, préférant visiblement garder le secret et prétextant ne pas être de ces deux branches la. Il existerait ainsi une troisième branche si elle ne mentait pas ? Nom peu commun et curieux chez des nobles... Et Cheshire est un chat peu commun et curieux comme un chat. Peu être une visite en leur domaine s'improviserait plus tard qui sais, ceci serait un petit jeu riche en informations pour un chat curieux de tout et de rien. Oh cela serait également un véritable plaisir bien entendu. Un défi amusant surtout s'il ne se fait pas prendre... Ou peu être que si justement, cela serait plus amusant d'être pris et de disparaitre ensuite comme le ferais tout Chats du Cheshire.

La jeune et sombre Katerina joue avec un stylo pris sur le bureau en face d'elle, tandis qu'elle répond à la ravissante demoiselle devant elle. Elle le fait tournoyer entre ses doigts montrant ainsi au Cheshire un certain signe de... nervosité. Pourquoi serait elle nerveuse après tout, serait elle en train de ... mentir ou est elle simplement agacée ? La réponse à cette question vint rapidement au yeux du Cheshire lorsqu'il la vit, et l'entendit s'adresser à son jeune frère, de manière insolente et montrant une certains déception, Curieusement non pas pour le méfait commis mais bien pour sa qualité médiocre à les commettre. Des nobles habitués au vol a l'étalage? De plus en plus curieux tiens, curieux et intéressant même. En cet instant précis le Cheshire se demandait jusqu'où pouvait allez ce "talent". Curieux de voir comment des enfants, d'apparence si innocente, s'y prendrait pour manipuler les adultes.

Tiens ? une réaction pour le moins étrange viens à animer la jeune enfant qui viens de jeté son stylo contre le mur, comme on jetterais une fléchette. Cet acte dénué de toute logique étonne le Cheshire dans la mesure ou il n'y avait strictement rien à viser sur ce mur. Peu être est-ce une réponse à l'aveugle essayant poliment de les congédier ou bien est-ce juste un acte dénué de toute logiques provenant d'une simple enfant ? C'est en s'interrogeant sur cette action que le Cheshire vis la jeune noble aux airs si sombres et si hautain s'adresser à lui tandis qu'elle venait de rejoindre son jeune frère Swann proche du canapé. Elle s'adressa au Cheshire, avec distinction, l'invitant comme une noble ferais, à reprendre ses affaires la ou il les avait laissé. Ce fut une attention fort louable et le Cheshire lui fit un signe amical de la tête en lui offrant un large sourire, ronronnant légèrement.

Curieusement, elle ne pris cependant pas congés, bien au contraire elle s'installât près de la ou se trouvait le Cheshire tandis qu'il se dirigeait vers le bureau, près de la fenêtre qu'il avait ouvert, prétextant avoir chaud. Elle était visiblement curieuse de savoir ce que le Cheshire voulait à la jeune aveugle, sa curiosité d'enfant rivalisant avec celle d'un chat. Cette jeune noble aux allures de ténèbres semblait toute aussi curieuse que lui.

Son jeune et impétueux frère la rejoint, silencieusement, observant la jeune aveugle, sa sœur ainée et le Cheshire tandis que celui-ci prenait de nouveau place devant le bureau de la belle aveugle. Comme a son habitude, calmement, avec un certains flegme et une allure noble, le Cheshire s'assied sur la chaise en face de la belle aveugle sans mots dire ni sans émettre le moindre son. Il entend encore le jeune Swann parler à sa sœur cette curieuse langue qu'est l'anglais. Cette langue est incompréhensible pour le Cheshire, mais le ton employé montre une future dispute, intéressant. Finalement c'est une bonne chose qu'ils restent, cela vas être curieusement intéressant.

Mais pour l'heure c'est au Cheshire d'agir, et une fois a sa place il reprend concernant l'appartement, ré indiquant son choix et ses modalités. Il lui parlera bien sur de sa voix toujours aussi langoureuse et sensuelle et roulant toujours les "R" comme s'il ronronnait. Le Cheshire reiterra également sur le service qu'il avait demandé un peu plus tôt à la jeune aveugle, enchérissant du nom de la personne si amoureusement recherchée en guise d'incitation à l'aider.

" Et bien voyez vous, j'ai déjà fait mon choix comme je vous l'avait indiqué charmante demoiselle. L'appartement semble être ce qui me correspondra le mieux, discret calme et autorisé pour les chats. Exactement ce qu'il me faut en sommes. Très chère amie, je prendrais donc celui-ci et vous m'en voyez déjà impatient d'y invité le chapelier, bien que si l'envie de prendre une tasse de thé vous tente également, vous y seriez la bienvenue. Bien maintenant que le choix est désigné, voyons donc les modalités, c'est malheureusement l'heure de la paperasserie pour moi."

Réfléchissant un instant, le Cheshire repris sur le même ton, regardant droit dans les yeux la belle aveugle et lui souriant un peu plus, bien qu'elle ne puisse le voir. Il s'approchât un peu plus vers elle et lui lançât de sa voix doucement ronronnante.

" En ce qui concerne le service que je vous ai demandé, belle amie, accepteriez vous de m'aider ou de me guider dans ma recherche ? La belle demoiselle que je cherche s'appelle Alice... Alice Muldoon pour être précis est il est capital pour moi de la retrouvez. Comme dit plus haut, je reviens du cimetière et je sais qu'elle n'y est pas ce qui est une très bonne nouvelle en soit mais je ne sais malheureusement pas ou je dois la chercher désormais. "

Cheshire regardait l'aveugle, toujours dans les yeux, toujours souriant, curieux comme un chat de voir ce qu'elle allait dire.

......................................................
Homines quod volunt credunt - Les hommes croient ce qu'ils veulent croire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/presentations-des-persos-f6/cheshir
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   Mar 28 Sep 2010 - 6:47

"Petite curieuse", hein? Visiblement cette gamine n'avait pas l'intention de la traiter ni d'égal à égal, et encore moins comme l'adulte qu'elle était. Bien.Si elle voulait jouer à ce jeu... Elles allaient être deux. Lauranna saisit le dossier de Swann et se leva, ignorant royalement l'enfant alors qu'elle allait ranger le dossier, se contentant juste d'un sourire à Swann, ainsi qu'au chat. Ce n'est qu'ensuite qu'elle se rassit à son bureau, au moment où le stylo traversait Melody. Melody qui ne supportait déjà plus la gamine.

*Toi la con*sse de mes deux je vais te...*


"Melody."

Elle avait parlé à voix haute, bien consciente que Swann comme Kate savaient qu'elle était là, tandis que le "chat" apprendrait vite qu'il y avait des fantômes ici, si ce n'était déjà fait. S'il comprenait de quoi la jeune maman parlait. Après tout, la jeune femme n'avait fait que lacher un nom, un simple rappel à l'ordre.

*Mais c'est cette pét...*

*Ignore la. C'est juste une sale gosse, inutile de te mettre en colère pour si peu.*

Melody soupira, et revint à sa place, sans pour autant cacher ce qu'elle pensait: Lauranna était décidément trop gentille. Sans plus se préoccuper des enfants, Lauranna récupéra dans le tiroir du bureau les formulaires à remplir, ainsi qu'un stylo (elle n'allait certainement pas se baisser devant la gamine pour ramasser celui qu'elle avait jeté), et les tendis à l'homme, tout en réfléchissant à ce qu'il lui demandait.

"Alice Muldon... La dernière Alice que j'ai vu ici était une jeune femme chatain, un peu plus petite que vous, et qui zézayait légèrement. C'était il y a un mois environ. Si il ne s'agit pas de cette Alice, je crains qu'un nom ne soit guerre suffisant. Pourriez vous me la décrire? Me donner son âge? Ou Au moins sa date approximative d'arrivée ici?"

Histoire de pouvoir recouper. Bien sur, il n'était même pas sur que Lauranna l'ai rencontré, mais si ce n'était pas le cas, il suffirait de demander à certaines personnes. Sans parler de certains moyens d'investigation....

[Miyoko, ne prends pas dirigé contre toi. C'est juste que ton perso agace profondément Melody (et Lau aussi), et que si ça continue, elles vont le remettre à sa place ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Tanière du Cheshire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Tanière du Cheshire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just follow the Cheshire cat... {Close 3/3 }
» RP dans la tanière des guerriers !
» Lady Cheshire Phantomhive
» Le temps du départ est venu! [PV Cheshire, Warren]
» Le renard sort de sa tanière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: