Partagez | 
 

 [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Sam 11 Déc 2010 - 15:15

J'ai changé, je trouve... Probablement parce que je n'ai plus une minute à moi depuis peu. Le but de mon petit jeu : regrouper les membres de l'ombre afin de redonner une consistance à la ville. Entre les soldats, la résistance, l'ombre et même les civils qui se font rares, j'ai l'impression d'être dans une ville fantôme... C'est terrifiant. J'ai déjà Alexander, sur lequel je peux compter. Un véritable toutou, dressé pour obéir à chacune de mes demandes... Avec lui, j'irais loin. Très, loin. Je suis tellement "overbookée" que je n'ai plus le temps de dormir, de penser à moi, ces petites choses. Alors j'ai tenté une thérapie : moi, face à moi-même. J'y ai pensé en passant devant une vitrine qui exhibait un pauvre sloguant : "me, my-self and I". Je me suis dit : "il est temps que je passe à la première personne". Et me voici à la première personne. Et c'était ou ça, ou je vous forçais à lire mon journal intime...

Deuxièmement, c'est les cheveux, je le savais. J'aurais dû me les couper depuis longtemps. Je n'aime pas les cheveux longs... Quoi qu'il en soit, avec la conjecture actuelle, et la situation de la ville, faire oublier mon identité reste une bonne tactique... Les cheveux longs, je ne ressemble plus du tout à ma carte d'identité, surtout que mes cheveux prennent une teinte étrange, bleutée... Certes, je ne tromperais pas un enquêteur qualifié, mes les officiers de bas étage se feront piéger... Vive la police française.

J'ai changé parce que je ne suis plus scientifique, maintenant, je suis politique. Cependant, même si je la désapprouve complètement, mon homologue, Melicerte Kerozène a raison sur un point : quand on connaît les composants chimiques de solutions sordides permettant de manipuler ses proies (genre : en empoisonner un et les rendre tous paranoïaque, puis créer une exécution générale en bonne et due forme de ses opposants ; tout ça ressemblant fort à un coup d'état...) autant ne pas s'en passer. Je suis puissante non ? Je possède le pouvoir et la technologie. Sans parler de mes connaissances philosophiques et historiques de la france (Note de l'auteur : je tiens à préciser que j'ai 7/20 en philosophie et 8/20 en histoire au lycée, alors ceci n'est qu'un trophée que je me contenterais d'exposer dans les méandres de la pensée de Graëchen)... Je suis puissante. Ceci n'est pas négociable.

En tout cas, pour être puissante, pour faire un coup d'état, pour réunir les gens à convaincre, il fallait bien que je passe par la case : retrouver les anciens membres encore vivants, et ensuite aller toquer à leurs portes respectives, leur coller un flingue dans la bouche, leur expliquer pourquoi et comment ils viendront à mon petit rendez-vous, et ensuite disparaître pour passer à la porte suivante. Et pour trouver les adresses des gens, il fallait commencer par retrouver certaines archives de l'ombre...

Note de l'auteur : je sais ça ne tient pas debout, car si l'orphelinat (base de l'ombre) avait fermé, les soldats se seraient probablement approprié les données cachées... Enfin bref, disons juste qu'ils n'ont pas penser à fouiller là où il fallait...

Introduite dans l'ancien quartier général de l'ombre, je me suis sentie mal. Un peu comme si on m'espionnait. Mais je ne suis pas quelqu'un de superstitieux, alors je me suis dit que : OU il y avait réellement quelqu'un et je le flinguerais (la pensée que l'intrus puisse me flinguer en premier ne me traversa même pas l'esprit) OU il n'y avait personne. Et dans ce cas tout était bien qui finissait bien. J'ai regardé à droite, à gauche, histoire de me retrouver dans cet enchevêtrement de jouets, de meubles... Cela faisait longtemps qu'aucun enfant n'était venu ici. Tant mieux. Pas de témoins de ma venue ici. Je me suis avancée et ai suivi la flèche qui indiquait : "DIRECTEUR (A.E)". J'ai poussé du bout de la main la porte qui n'était pas fermée. Je m'attendais presque à voir le fantôme du directeur (ou le directeur en personne) assis dans son bureau en train de feuilleter un rapport. Il n'y avait personne.

J'ai contourné le bureau, me suis approchée de la lourde armoire métallique contenant tous les dossiers de l'ombre et...

Et il y a eu un bruit. Comme si j'avais fait couiner le métal en ouvrant l'armoire que je n'avais... Justement pas encore ouverte. Je me suis redressée, ai glissé ma main dans mon sac à main, pour attraper mon arme (enfin l'arme de l'armée (donc qui ne m'accuserait pas) que Mélicerte Kerozène m'avait galamment cédée) et me trouvant ridicule, je décidais de m'asseoir dans le fauteuil en simili cuir. Au moins, j'étais une caricature, mais une caricature qui s'assumait pleinement.

Je n'ai pas dit : "qui est là ?" parce que qui que ce soit, il finirait bien par montrer le bout de son nez. Et peut-être qu'avant de finir flingué, la personne pourrait croire que je ne lui veux que du bien... À moins que je ne puisse en faire une créature asservie et complètement dominée par mes discours... Une créature qui pourrait, comme dire, me permettre de dominer les autres.

......................................................


Dernière édition par Graëchen Doe le Mar 1 Fév 2011 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Rika Kagame
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : moyen
Nombre de messages : 151

Profil du personnage
Armes portées: Fils d'acier, presques invisibles et potentiellement tranchants selon leur utilisation.
Pouvoirs maitrisés: Métamorphose en n'importe qui ayant une apparence humaine (existant ou non). Mémoire du sang: Capacité à lire les souvenirs d'une personne à qui elle prendra l'apparence après avoir bu son sang.
Particularités physiques actuelles: A tendance ces derniers temps à modifier la couleur de ses yeux en bleus afin de ne pas attirer l'attention sur elle.

MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Lun 13 Déc 2010 - 11:52

Rika ne savait pas très bien pourquoi elle revenait aussi souvent dans les locaux qui avait servit autrefois à abriter l'Ombre sous le couvert d'aide aux orphelins... Elle aurait peut-être du tenter, comme les quelques membres encore fidèles de prendre la place du chef ou de commettre quelques crimes pour rappeler à la ville l'existence de leur groupe mais rien de tout ça ne lui plaisait... Elle avait jurer de suivre l'Ombre et non de la diriger, elle ne souhaitait pas non plus ternir sa réputation avec des crimes tout juste dignes d'ados en mal de sensations fortes... Alors à la place elle errait dans la ville, revenant tous les jours en ces lieux sans savoir réellement pourquoi... Comme si un jour elle allait trouver d'autres membres affairés à un autre plan ou bien le chef, assis bien droit derrière son bureau, prêt à lui confier une nouvelle mission...

La vampire sortit de ses pensées et poussa la porte arrière de l'orphelinat qui n'était jamais close... A peine entrée dans le bâtiment elle sut tout de suite que quelque chose clochait... Quelqu'un était venu ici... Quelqu'un qui s'y trouvait peut-être même encore... La vampire ralentit le pas, s’efforçant d'être la plus discrète possible, ce qui n'était pas très dur quand on à passé plus de trois cent ans sous les traits d'un vampire, prédateur par excellence...

L'odeur de l'intrus était bien plus forte à l'étage... Rika fronça les sourcils... Il n'y avait rien à l'étage... Sauf quelques pièces qui avaient servis de dortoir et... Le bureau de feu leur chef... La vampire s'arrêta un bref instant... Et si c'était l'armée? Ils ne devaient pas ignorer l'existence de l'Ombre et quelqu'un avait très bien pu les trahir pour sauver sa misérable peau.... Une moue de dégoût vint se peindre sur le visage impassible de la vampire, si un corniaud les avaient vendus elle lui ferait regretter son geste et lui réclamerait même des intérêts...

Après s'être assurée que la présence dans le bureau ne s'était pas approchée, Rika entreprit de changer son apparence. Ses cheveux blonds prirent une teinte grise, ses yeux virèrent au brun, quelques kilos firent leurs apparition sous une robe qui bien loin d'appartenir aux tenues habituelles de la vampire évoquait sans problème la tenue des employées de l'orphelinat... Normal me direz vous puisque cette apparence elle ne faisait que l'emprunter à Marie-Rose, 42 ans, employée de l'orphelinat pendant 10 années de sa vie avant que Rika ne la lui ôte (la vie) pour son quatre heures et ne l'envoie pourrir au fond du lac de Heaven... Sans plus se soucier d'être discrète (après tout qui ne se méfierais pas d'une femme de chambre aussi silencieuse qu'une ombre), la vampire traversa le couloirs et poussa la porte du bureau sans même frapper... Quelle ne fut pas sa surprise en apercevant une jeune femme assise derrière le bureau, l'air de rien...

La colère vint aussitôt faire bouillir le sang de la vampire, du moins si c'était possible.... Qu'est ce que cette fille faisait ici? Prenant une place qui n'était pas la sienne? Malgré sa hargne, Rika garda un ton calme et prit la parole d'une voix chevrotante...


-Vous désirez? L'orphelinat n'est plus ouvert au publique, notre directeur nous ayant quittés, je suis uniquement là pour veiller à la propreté des lieux...

Par chance Rika avait entretenu les lieux au cours de ses longues errances... Elle espérait que l'autre sorte du bâtiment, ainsi elle lui ferait rapidement rejoindre la pauvre Marie Rose...

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Mer 15 Déc 2010 - 19:48

- Vous désirez ? L'orphelinat n'est plus ouvert au publique, notre directeur nous ayant quittés, je suis uniquement là pour veiller à la propreté des lieux...

Lèvres étirées par un doux sourire, je considérais cette femme. J'avais appris à ne pas me fier aux apparences, mais dans ce cas de figure, je n'étais pas apte à déceler chez cette "femme de ménage" une quelconque menace. Elle avait l'air toute douce, mais distante, méfiante... Si tant était qu'elle était vraiment "femme de ménage" (ou "nurse"), elle pouvait donc avoir un nouvel employeur... Nettoyer un lycée, ce ne serait que ça, après tout... Et puis si elle avait d'autres "capacités" que faire le poussière, ou passer l'aspirateur (tâches auxquels je ne m'abaiserais personnellement jamais ; c'est trop indigne de ma condition), elle pourraît toujours faire un "autre type de ménage" dans les rangs des soldats... Enfin bref, je la considérais en silence, avec un petit rictus de satisfaction teinté de suffisance. J'étais déçue, vous savez. Je m'attendais à Jude Eoin - il commençait à me manquer celui-là - ou un bel homme fort, que je pourrais manipuler et / ou foutre dans mon lit... Mais je tombais sur une femme grisonnante. Non pas vieille, mais terne. À force de passer son temps dans cet orphelinat en train de tomber en ruines (même si tout tenait encore debout), elle commençait à prendre la couleur des murs gris, beige fâné... C'était moins "sexy" comme aurait dit le dernier étudiant que j'avais croisé au lycée.

*concernant le dernier étudiant que j'ai croisé au lycée :
Ses parents venaient sûrement d'arriver à Heaven. Il était nouveau et pour son "premier jour", il avait été envoyé au lycée, comme tous les gamins normaux font. Bien sûr, je travaillais et il fut curieux de savoir quelle matière une scientifique en blouse (il m'avait vue roder dans le lycée sans que je le voie) pouvait bien enseigner. Me suivant, il finit par me rattraper à un couloir. Surprise, stupéfaite, choquée, je le considérais avec un brin d'horreur. Il a vite compris que j'étais probablement étudiante aussi. Il m'avait donc demandé pourquoi c'était si silencieux ici et où étaient les autres. Mystérieuse, je lui avais intimé de me suivre à travers les longs couloirs sinueux. Il n'arrêtait pas de s'exclamer "ouah, trop cool", "oh wéh, trop bien"... Arrivée dans mon bureau, je me suis presque "précipitée" vers un scalpel et "BAM". La marre de sang fut longue, fastidieuse à éponger. Mais je me souviendrais toujours, cet ado me voyant fuser vers lui, lame à découvert : "pas sexy" et puis "arg"...

J'ai retiré ma main de mon sac à main, lâchant mon arme sans me soucier du bruit qu'elle fit en retombant contre mes clefs. J'ai étiré mes lèvres un peu plus en un sourire étrange, mais plutôt ravi, finalement.

- Oh. Je comptais justement reprendre le "marché" de votre ancien employeur.

J'ai lâché ça, entre nous, dans l'atmosphère lourde et douloureuse à supporter de la pièce. J'ai appuyé sur le mot "marché" avec un ton mystérieux, dédaigneux, mais carnassier et affamé. Je voulais qu'elle comprenne bien (mais sans le dire) que je savais tout et que ça m'intéressait.

- À dire vrai, je pensais "recruter TOUS" ces anciens employés. Je me disais que ses archives seraient... "utiles". Mais puisque vous êtes là, asseyez-vous, et dites-moi tout.

J'essayais que ma voix soit intéressante, hypnotisante, langoureuse, comme si je voulais la convaincre, par une simple parole, de coucher avec moi. Certes, elle ne m'intéressait pas, mais si moi j'arrivais à la "titiller" assez, ce serait un bon point pour moi. Mon sourire, pourtant déjà ouvert bien grand, s'est encore agrandi, si bien que je commençais à en avoir mal aux muscles de la mâchoire. J'ai fait craquer mes doigts devant moi, doucement. J'ai à peine entendu le délicat "crac" qu'ils produisirent. Puis, les gardant jointes, je posais les mains sur le bureau, jambes croisées (la gauche en dessous de la droite).

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Rika Kagame
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : moyen
Nombre de messages : 151

Profil du personnage
Armes portées: Fils d'acier, presques invisibles et potentiellement tranchants selon leur utilisation.
Pouvoirs maitrisés: Métamorphose en n'importe qui ayant une apparence humaine (existant ou non). Mémoire du sang: Capacité à lire les souvenirs d'une personne à qui elle prendra l'apparence après avoir bu son sang.
Particularités physiques actuelles: A tendance ces derniers temps à modifier la couleur de ses yeux en bleus afin de ne pas attirer l'attention sur elle.

MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Jeu 23 Déc 2010 - 15:32

Rika continuait de dévisager l'autre, ressentant à son égard une certaine méfiance, à moins que ça ne soit les sentiments de feu Marie-Rose qui n'interfèrent avec les siens... Peu importe... Elle devait en savoir plus. Elle s'approcha donc de la chaise qui lui avait été désigné et prit place. Alors comme ça quelqu'un avait enfin décidé de se mêler de ce qu'il se passait à l'orphelinat... Rika posa à nouveau son regard vers la jeune femme... Elle semblait tellement sur d'elle... Le genre qui contemple le reste du monde comme on contemple un insecte avant de l'écraser purement et simplement... Le genre qui plaisait à Rika pour la simple raison qu'elle était du même genre, quoique à des niveaux bien différents... La vampire comprit donc qu'elle n'était pas loin de faire confiance à l'autre pour des raisons futiles, il fallait qu'elle se ressaisisse avant de commettre une erreur qui lui coûterait très cher. Ca pouvait toujours être un piège d'un ennemi ou bien l'un des leurs qui se croyait bien plus fort qu'il ne l'était réellement. En tout cas, Rika parierait toute sa fortune (inexistante) que l'autre n'était pas là pour aider les gamins, elle n'avait pas la tête à ça, ce qu'elle lui fit remarquer...

-Vous ne semblez pas être là pour l'orphelinat....

Et tant mieux... Rika ne supportait pas toutes ces bien pensantes qui veulent prendre soin de ces pauvres petits innocents... Les gosses à Heaven étaient plus dangereux que les adultes... Leurs minois d'innocents cachaient bien trop souvent des dents pointus ou des pouvoirs qui égalaient ceux des adultes pour qu'ils aient besoin de ces derniers...

-Les archives sont tenues à jour par mes soins selon le peu d'infos que je parvient à récupérer.... La plupart des "employés" on fait n'importe quoi en l'absence d'une autorité compétente, cependant il n'y à aucune conséquence grave à déplorer, les témoins trop gênant ayant curieusement disparus....

Elle eut un sourire étrange à cette dernière parole... Après tout il fallait bien joindre l'utile à l'agréable, elle avait été ravie de brouiller les pistes derrières certains de ses collègues, car ne soyons pas trop optimiste, elle n'avait pas pu être derrière tout le monde...

-Mais avant de parler plus en détail du passé j'aimerais en savoir plus sur le futur...

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Jeu 23 Déc 2010 - 20:45

[Désolée, c'est court, mais j'ai eu un peu de mal à faire autre chose que du "blabla".]

J'ai attendu qu'elle s'asseye, comme je savais qu'elle ferait. J'ai bien vu sur son visage qu'elle hésitait entre méfiance et confiance. Était-elle schizophrène ? Mais c'était classique. Et puis je pariais qu'elle pencherait pour la méfiance, tout en espérant que je sois quand même pas trop ce qu'on appelle communément une "raclure". J'ai décroisé les jambes et me suis rapprochée du bureau, ma longue robe agrandissant mes mouvements. J'ai posé mes bras sur le bureau et me suis penchée en avant. J'ai senti un souffle d'air sur la peau de mon décolleté. Ca m'a donné la chair de poule et agrandit encore un peu mon sourire.

- Non en effet, les orphelins...

J'ai marqué une courte pause pour choisir mes mots.

- Pour parler franchement ; les orphelins je m'en moque.

Nouvelle pause, cette fois pour attendre que ma phrase précédente fasse son effet. Elle a posé une question qui n'en était pas une mais qui exigeait quand même une réponse.

- Mais avant de parler plus en détail du passé j'aimerais en savoir plus sur le futur...

- Le futur ?

Je me suis renversée dans le fauteuil, bras au dessus de ma tête, agrippant la haut du grand fauteuil de cuir.

- Je verrais bien un futur plus radieux pour... "l'Ombre".

Nouvelle pause. Décidément j'adorais parler par fragments...

- Voudriez-vous faire partie de ce "remaniement" ?

Je me suis levée. J'ai lissé ma robe pour qu'elle retombe convenablement sur mes petites jambes. Mes bas, comme d'habitude, descendaient et ça m'agaçait fortement. J'ai fait quelques pas vers la fenêtre. Les volets étaient fermés et il n'y avait qu'une petite raie de lumière qui passait. Je viens me mettre contre le mur, de façon à pouvoir regarder les passants dans la rue par cette ouverture. C'était un geste de parfaite petite paranoïaque. Heureusement qu'il n'y avait pas de volets, parce que j'aurais dû les tenir en place et ça aurait vraiment fait caricature. J'ai tourné la tête vers elle.

- Comment l'ancien chef a-t-il disparu ? l'interrogeai-je.

C'était une question qui me travaillait depuis belle lurette et à laquelle je n'avais pas de réponse. Elle avait la réponse, je le sentais. Je voulais la réponse.

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Rika Kagame
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : moyen
Nombre de messages : 151

Profil du personnage
Armes portées: Fils d'acier, presques invisibles et potentiellement tranchants selon leur utilisation.
Pouvoirs maitrisés: Métamorphose en n'importe qui ayant une apparence humaine (existant ou non). Mémoire du sang: Capacité à lire les souvenirs d'une personne à qui elle prendra l'apparence après avoir bu son sang.
Particularités physiques actuelles: A tendance ces derniers temps à modifier la couleur de ses yeux en bleus afin de ne pas attirer l'attention sur elle.

MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Lun 17 Jan 2011 - 12:57

[Sorry c'est court, j'ai un peu de mal à rebondir quand y a beaucoup de dialogues]

Sans doute que en temps normal, Rika qui se voyait revenir l'espoir que l'Ombre reprenne la place qui était sienne au sommet de la ville aurait trépignée comme une enfant, des étoiles dans les yeux et se serait montrée prête à tuer ou à mourir pour cette cause, cependant la vampire restait d'un calme olympien. Essentiellement car le caractère de celle à qui elle avait prit l'apparence n'était pas du genre à faire du zèle, mais surtout que Rika avait été bien trop souvent déçue par les nombreuses personnes qui avaient occupés le rang de chef... Combien en était-ils passés depuis sa nomination en tant que membre? Beaucoup trop... Il fallait que celle-ci soit à la hauteur, si ils échouaient encore alors que les soldats avaient l'avantage sur eux et que la résistance s'en sortaient plutôt bien dans cette guerre alors...

-Comment puis-je être sure qu'il ne s'agisse pas d'un coup d'épée dans l'eau cette fois-ci?

Demanda-elle sur un ton bien involontairement blasé... Elle en était elle même surprise.... Qu'elle conteste les paroles d'un supérieur, même s'il ne l'était pas officiellement c'était une première, mais qu'elle pense qu'elle perdait son temps alors c'était que quelque chose ne tournait pas rond, elle se redressa alors que l'autre lui tournait le dos et entreprit de reprendre sa véritable apparence, à deux détails prêt: Ses yeux qui étaient bleus, comme avant sa vie de vampire et ses dents qu'elle faisait paraitre moins pointues, précaution prise pour circuler au milieu des soldats, bien qu'à ce jour elle n'ait encore eut à subir aucun contrôle, il faut dire qu'elle limitait ses déplacements au minimum et pouvait très facilement se dissimuler aux yeux de n'importe qui...

Une fois sa véritable identité reprise, la vampire pouvait sentir un regain d'intérêt pour son interlocutrice, enfin, enfin quelqu'un allait remettre l'Ombre sur pied, enfin ils allaient prouver au reste du monde qu'ils étaient les seuls véritables maitres. La vampire se releva complètement et adressa une légère réverence, seul vestige de son éducation bourgeoise passée, à sa nouvelle supérieure.


-Prête à suivre l'Ombre jusqu'au bout de l'enfer maitresse

Dit-elle avant de se redresser, un sourire aux lèvres. Sourire qui disparut rapidement à l'évocation de l'ancien chef... Ce n'était pas sans lui rappeler le chaos qui avait alors régné en son absence...

-Disparu, un jour on ne l'a plus revu, personne ne sait ce qu'il lui est arrivé...

Rika baissa le regard, un air triste gravé sur son visage...

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
Graëchen Doe
Nouvel habitant

avatar

Race : Esprit
Niveau de RPG : Don't know.
Nombre de messages : 1915

Profil du personnage
Armes portées: Un beretta.
Pouvoirs maitrisés: Tic Tac.
Particularités physiques actuelles: Posséssion démoniaque visible par l'oeil rouge et une vois étrange par moments.

MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   Mer 26 Jan 2011 - 9:26

HRP : c'est hyper court, mais je ne ferais pas mieux. Désolée... Je crois que je sèche complètement dans cet environnement.

Une métamorphe...? Soit. Mais Graëchen, feins l'étonnement, sinon elle va mal le prendre. Alors j'ai froncé les sourcils et l'ai dévisagée une seconde. Ca me donnait des idées ça... L'avantage avec une métamorphe c'était que je pouvais la faire tuer à ma place, si jamais il y avait besoin. C'était que je pouvais lui demander de se transformer en n'importe qui pour ouvrir des portes, c'était qu'elle ne constituerait pas une menace de filature dans la rue. C'était vraiment agréable de voir que j'avais enfin quelqu'un d'utile dans ma bande. Alexander était sympathique certes, mais trop borné à ne pas penser par lui-même. Il était complètement débile en réalité. Donc une métamorphe c'était un bon point.

Mais elle avait un peu trop d'émotions à mon goût. Elle paraissait réellement attristée par la disparition de notre ancien chef. Au moins, quelqu'un me pleurerait quand je finirais assassinée... Un jour. Mais sa façon de m'appeler maîtresse, étrange, mais agréable n'était pas sans me donner des frissons. Des frissons désagréables. Je me sentais hypocritement adulée. Je n'aimais pas ça. Tant pis, il fallait en faire abstraction. Elle était comme ça.

- D'accord, dis-je. Je ne souhaite pas disparaître pour le moment, donc au travail.

Je suis revenue au bureau, ai saisi un stylo posé sur la table poussiéreuse, une feuille de papier sur laquelle je soufflais. Je marquais un lieu et une date sur la feuille : 17/12 14h 31 impasse de la solitude.
* Note de l'auteur : j'ai de la famille qui vit dans une rue qui s'appelle ainsi, j'adore alors je me permets d'inventer une adresse.
Autrement dit : lycée 14h le 17/12. J'espérais qu'elle viendrait.

J'ai fait le tour du bureau pour m'en aller. Je me suis arrêtée quelques secondes devant elle pour lui parler et lui donner la feuille de papier.

- Si vous croisez d'anciens membres, communiquez ceci.

Mon assurance est insupportable je le sais. Je suis désolée, c'est ainsi aussi. Je suis partie, à pas rapides, un peu pressée de sortir de ce décor cauchemardesque.

......................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ville-maudite.com/t2117-graechen-doe-validee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] It's time to play... [Rika Kagame][11/12]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» no time to play hide and seek. (ft. fleur)
» L'école ça craint, Time to play #D&CO
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven... La ville maudite... :: Archive du RPG-
Sauter vers: